Fil info
17:03parvis*
15:30 Sur le parivis de la collégiale Saint-Martin génuflexion gilets jaunes en mode happening artis… https://t.co/4YQiyGo8D7
14:36 en marge de l inauguration des aménagements du bourg des échangent avec le député LREM Christo… https://t.co/ccdwfR5u2b
14:33 une cinquantaine de gilets jaunes marchent sur le boulevard périphérique de Brive. Ils défilen… https://t.co/GKjv27lwU8

La fusion des maternités actée

Santé

Après plusieurs tentatives avortées, le centre hospitalier et la clinique Saint-Germain tiennent leur rapprochement. L’accouchement de la nouvelle maternité commune aux deux établissements est prévue le mardi 23 janvier.
Lancée en début d’année, la gestation de ce projet aura été finalement assez courte compte tenu des complications survenues lors des tentatives précédentes.
Aussi le 23 janvier 2018 les deux maternités seront bien regroupées sur le site du centre hospitalier briviste.  Son objectif : atteindre les 1.500 naissances par an. Cap au delà duquel l’unité d’obstétrique augmente obligatoirement son niveau de sécurité avec une présence 24h/24 d’un gynécologue-obstétricien, d’un anesthésiste réanimateur et d’un pédiatre.
Au delà de l’effet de seuil attendu c’est donc la prise en charge qui se veut  optimisée.
Dans un communiqué faisant figure de faire part de naissance de cette nouvelle unité baptisée Maternité des Trois-Provinces, les deux structures indiquent que ses fondements reposent sur trois piliers: «L’humanité de la prise en charge, le professionnalisme du suivi des femmes et des  enfants et la personnalisation des parcours, bâtie autour du projet de naissance et du projet d’aide à la parentalité».
Ce projet se veut également novateur en renforçant le suivi et l’accompagnement des femmes par la mise en place d’une nouvelle consultation, conforme aux préconisations de la Haute Autorité de Santé, entre la huitième et la dixième semaine d’aménorrhée, dans une optique de prévention des risques et de bonne orientation des femmes en matière de suivi de la grossesse.
Alliant sécurité et bien-être, la nouvelle maternité disposera d’une salle nature venant compléter l’infrastructure classique du bloc obstétrical où le «peau à peau» sera encouragé et la lactation accompagnée.
Le projet prévoit un accompagnement personnalisé à l’accouchement mais aussi à la parentalité avec des séances spécifiques de préparation à la naissance puis un suivi, si nécessaire, du retour à domicile.
Fin des accouchements à Saint-Germain
Concrètement, les femmes qui auraient dû accoucher à la clinique Saint-Germain entre le 22 janvier et le 28 février bénéficieront d’un suivi de fin de grossesse (consultation de la 37ème semaine) sur le site de l’hôpital afin de préparer au mieux leur accouchement (consultation d’anesthésie, bilan sanguin, visite auprès d’un professionnel de l’équipe d’accouchement, visite des locaux et informations pratiques). Les accouchements à la clinique Saint-Germain cesseront le mardi 23 janvier à 8 heures 30, le centre hospitalier prenant le relais à compter de cet instant.
Le transfert des femmes et des enfants hospitalisés à la clinique Saint-Germain s’effectuera dans la journée du 23 janvier 2018.
Ce suivi se fera en étroite collaboration entre les équipes de l’hôpital et celles de la Clinique Saint-Germain, mais aussi avec les professionnels de santé de ville.

M. Andreau