Fil info
11:44Région : Ils ont marché du Blanc à Paris | L'Echo https://t.co/UwNYy2vEuS via
08:45 la police intervient. Blocage non toléré. "Considéré comme un délit " a averti un polici… https://t.co/a8MtmiAANm
08:31📣 DERNIÈRE étape de la Tournée Régionale 2018 d' demain 18/12 à , filature de l'Isle.… https://t.co/k6Sk9TqGUi
08:30 la police retire les palettes installées pour barrer l'accès à la station https://t.co/ayk5Cmz770
08:05 barrages filtrant pour accéder à la station de carburant pour poids lourds https://t.co/shh5lNhaUS
08:02C'est ce soir à ! On vous attend nombreux ! https://t.co/viVt6VLWJi
07:59Région : Ils ont marché du Blanc à Paris -> https://t.co/g9e2yU6rd1
07:48 jaunes # - -Vienne : Pas dupes, les Gilets jaunes ont remis le bleu de chauffe -> https://t.co/OBo5FGgBdK
20:50Brive-la-Gaillarde : Ils ont des chapons bien ronds -> https://t.co/Rdbcp7yXFh
20:29Corrèze : Des lanternes vraiment éclairantes ? -> https://t.co/GWu4PM1g5r
19:26 Quels sont les matchs qu'il faut perdre? ;-)
19:25Indre : Le Poinçonnet se sort du piège -> https://t.co/X8iPrtYkY8
19:22Argenton-sur-Creuse : Le Comité de défense de la gare toujours en colère -> https://t.co/17cx454dXi
19:22 Cc .
19:21Châteauroux : Saint-Denis : les habitants ne désarment pas -> https://t.co/140zpPbZ8H
19:21Indre : Acte V : 150 à 200 manifestants dans le froid -> https://t.co/z2o1ekVOlP
19:03Les Gilets jaunes sur la RN145 et au Monteil-au-Vicomte https://t.co/QQb4K4ZdF5
18:59Et un acte V. La détermination des gilets jaunes de la Creuse unie ne faiblit pas. Ils poursuivaient la mobilisati… https://t.co/MOksBVlhkr
18:39Coulounieix-Chamiers : Éco-responsabilité : la Dordogne veut montrer l’exemple -> https://t.co/T0zkgGmhqG
18:13Périgueux : Une boutique pleine de couleurs et de saveurs -> https://t.co/DtJI4a4Iwz
18:12Sarlat-la-Canéda : Des dossiers techniques et divers -> https://t.co/9oKO7Eut2C
18:06 la place du Civoire se fait Agora. Prises de paroles appel à signature pour le référendu… https://t.co/dfl60aFI9B
17:44 dépôt de bougies place du Civoire en mémoire des victimes de l'attentat de Strasbourg et des G… https://t.co/0XFkJ1jGZo
17:21Neuvic : «Je filme le métier qui me plaît» -> https://t.co/q8BgC4x8Gn
17:01 à peine 17h sous la halle Brassens une centaine de personnes se prépare à marcher dans les ru… https://t.co/1efHVajX5Y
17:00Périgueux : Les Gilets jaunes restent mobilisés -> https://t.co/01RuEzIp1S

Une pétition en poste restante

Mobilisation syndicale

Hier matin la CGT-FAPT a fait signer une pétition contre la fermeture du bureau de Poste de l'avenue Pierre-Sémard les après-midi. La mobilisation a reçu un large soutien des usagers.

Les usagers du bureau de poste de l’avenue Pierre-Sémard ont eu droit hier à un accueil inhabituel.
Aucun produit à vendre sous le grand barnum rouge dressé sur le trottoir, sur lequel flotte des drapeaux de la CGT. Juste une pétition à signer pour  protester contre la fermeture du lieu les après-midi. Une décision «incompréhensible» pour le secrétaire général de la FAPT CGT de la Corrèze,  Jean-François Chaudières. «Il y a deux ans, La Poste avait fermé le bureau de Tujac tous les après-midi en prétextant le manque de potentiel  bancaire. Aujourd’hui, La Poste annonce la fermeture les après-midi du bureau de l’avenue Pierre Sémard pour réouvrir à Tujac. C’est à n’y rien comprendre» relève le syndicaliste plutôt sceptique sur le regain de «potentiel» du bureau de Tujac. Sous couvert d’une volonté de redynamiser un quartier récemment frapper par la fermeture de son supermarché, l’opération reviendrait-elle alors à déshabiller Pierre (Sémard) pour habiller Paul ? Pensez-vous !
«Toutes les heures ne se reporteront pas. Le bureau de l’avenue Pierre-Sémard est ouvert tous les jours jusqu’à 17h. Celui de Tujac fermera lui à 16h30» détaille le secrétaire départemental. «A chaque restructuration ce sont trois à quatre emplois qui disparaissent. Avec celle-ci ce sont aussi huit heures d’ouverture au public qui vont disparaître sur les bureaux brivistes» poursuit-il.
Sous le barnum, les usagers ne tardent pas à noircir les lignes de la pétition pour s’opposer à ce projet de fermeture à la mi-journée qui ne sera pas sans répercussions pour les riverains. «Avec cette réduction des horaires d’ouverture, les commerçants accuseront inévitablement un retard dans le départ de leur courrier. D’autant plus qu’il n’y aura qu’un seul agent jusqu’à 10h45. C’est clairement une dégradation du service» note Jean-François  Chaudières.
Mais la dégradation du service aux usagers n’est pas seule à être pointée du doigt par le syndicaliste. «Nous constatons de plus en plus d’incivilités dans les bureaux, car cela devient infernal pour les guichetiers face à l’exaspération des usagers». Car selon le cégétiste, la stratégie adoptée par la direction de la Poste a ses limites. «C’est le serpent qui se mord la queue. Ils disent qu’ils n’y a plus de fréquentation. Quoi de plus normal puisque les gens ne peuvent plus se rendre dans les bureaux. J’espère que La Poste va entendre les pétitionnaires qui réclament que ce bureau reste ouvert toute la journée».
Surtout que les inquiétudes de la CGT FAPT ne se cantonnent pas au seul bureau de l’avenue Pierre-Sémard. «Nous avons de grosses craintes sur des fermetures au bureau de l’avenue Pompidou. Ici nous avions déjà tiré la sonnette d’alarme il y a trois mois et nous en sommes aujourd’hui à  signer une pétition. Maintenant pour être efficace il faut que les élus montent au créneau. Car là où ils l’ont fait il n’y a pas eu de réorganisation»  souligne  Jean-François Chaudières.
Reste à savoir si ce message dûment affranchi et adressé en poste restante demeurera ou non lettre morte !

Mathieu Andreau

Légende photo : La mobilisation contre la fermeture du bureau de l’avenue Pierre Sémard a reçu le soutien des usagers.