Fil info
20:27Corrèze : Vers une convergence des luttes autour des rond-points ? -> https://t.co/vAxApwjaXb
19:43Périgueux : Pas les pompiers de l’état -> https://t.co/GBBD9KuJG3
19:02Indre : Stop aux éoliennes en Berry, un collectif réunit les opposants -> https://t.co/ZqXdkWRp6X
18:56Indre : Pas dupes des annonces de Macron -> https://t.co/A3Iex2Kb1h
18:01Dordogne : Ils ne veulent pas d’une éducation au rabais -> https://t.co/vtpKgrBDEN
17:45Région : Ils ne disent pas merci Macron -> https://t.co/2l3imTUNfU
17:08Terrasson-Lavilledieu : Les CdC s’unissent pour aider les commerçants et artisans -> https://t.co/M5nY86CfK8
17:06Sarlat-la-Canéda : La 26e campagne sarladaise a été lancée -> https://t.co/iKvrgw590Q
16:57RT : Tout simplement ahurissant : aucun ministre français à la négociation finale de la . C'est la première fois que ça arrive.
16:55# # - -Vienne : Solidarité plutôt que fermeté -> https://t.co/1HEHnQiFUh
16:42# # - -Vienne : Patrick Gensac, le nouveau président -> https://t.co/ym3mXCDqVp
16:33# # - -Vienne : Envoûtant d’énergie -> https://t.co/AHRoFyHkLP
16:31# # - -Vienne : «Je donne - je vends» ou l’économie collaborative -> https://t.co/it0NqH1596
16:25ça bloque à La Croisière
15:51Boulazac : Le mini-golf de Barnabé bientôt réhabilité -> https://t.co/9aU1MPEURg
15:49RT : n’en a pas fini avec nous ! Oui nous sommes en ballotage très défavorable. Mais avec tous les appuis que nous… https://t.co/IBsYTKmj0Z
15:48Un nouveau service proposé par l'Agglo "Je donne - je vends by Limoges Métropole". Dans notre édition de demain. https://t.co/JKPIx6Qwqk
14:54Coulounieix-Chamiers : Une édition qui s’annonce technique -> https://t.co/G4mJzuICSj
11:17RT : convergence des luttes autour du rond point des horloges entre et https://t.co/20meVzsFu1
09:47RT : C'est aujourd'hui à ! Venez nombreux à l'auditorium de la Médiathèque Intercommunale Eric Rohmer à 18h !… https://t.co/kxLKsEMdtD
09:39L'avant dernière étape de la tournée d' se passe à lundi 17/12, Grande Salle de la mairie à 18… https://t.co/mr9A7xtUV0
09:29RT : barrage filtrant et distribution de tracts autour du feu https://t.co/ynBYBhNMFg
09:29RT : les gaulois réfractaires sont en place. Derrière on installe palettes et journaux pour faire un feu https://t.co/jpQXJBcp95
09:29RT : il commence à y avoir du monde malgré le froid https://t.co/84CvTMtvZE
09:29RT : Des manifestants doivent arriver d'Ussel également. Et cet après-midi à 14h le rassemblement sera au rond point de Beauregard à
09:29RT : la arrive au rond point des horloges à la zone de La Montane à en opération escargot. https://t.co/RiF84QXvr6
09:23C'est aujourd'hui à ! Venez nombreux à l'auditorium de la Médiathèque Intercommunale Eric Rohmer à 18h !… https://t.co/kxLKsEMdtD
09:17Nécrologie : Bernard ! on ne t'oubliera pas https://t.co/aCtWnsWTfX https://t.co/aCtWnsWTfX
08:00🌍 Si vous ne connaissez pas , suivez et dans le parc naturel du Périgord L… https://t.co/sCUjJhthUu
07:56Région : Remise du premier prix littéraire Jacques-Lacarrière à Jean-Luc Raharimanana un fidèle des Francophonies… https://t.co/abtQtJfumk
07:53 de Noël Limoges # - : Marché de Noël, une vitrine de l’excellence locale -> https://t.co/ZQTA3C7tv2
07:50Région : SNCF, quand les élus déblaient la voie -> https://t.co/OeAQiqWX4r

Colères polymorphes et grosses perturbations

Social

Samedi après-midi, la circulation était très fortement perturbée sur la zone commerciale ouest de Brive. En cause, une manifestation à l'initiative du collectif «Colère 19» né sur les réseaux sociaux qui depuis deux semaines fait tâche d’huile.
Si la réduction de la vitesse autorisée sur le réseau secondaire à 80 km/h semble avoir été l’élément déclencheur de ce rassemblement autorisé par la préfecture, elle n’est visiblement pas la seule revendication de cette manifestation spontanée aux contours flous.
«Un vrai ras-le-bol général»
Car à la limitation de vitesse se mêlent aussi l’augmentation du prix du carburant, le durcissement du contrôle technique ou encore l’augmentation du nombre de vaccins obligatoires en passant par la hausse de la CSG. La liste des mécontentements est longue et frappe tous azimuts. «La  limitation à 80 km/h a été la goutte d’eau. Aujourd’hui nous manifestons un vrai ras-le-bol général et tout le monde est le bienvenu pour se faire entendre» souligne l’un des organisateurs.
A coup de filtrages aux ronds points de distributions de tracts, le collectif «veut mettre tout le monde d’accord».
Sur les gilets fluos fièrement arborés fleurissent des slogans tels que «L’Etat veut de notre pognon pas de notre opinion» ou  «nous ne sommes pas des vaches à lait !». L’abaissement de la vitesse autorisée à 80 km/h mise en avant reste évidemment la principale pierre d’achoppement. Plutôt prudente quant à la nature du mouvement, la Fédération des Motards en Colère de la Corrèze qui projette une manifestation sur ce thème le 10  février prochain s’est finalement joint au mouvement sans toutefois afficher ses pancartes. «La limitation à 80 km/h a été testée dans trois départements sans montrer de résultats probants. Nous n’avons même pas été consultés» s’émeut un représentant de la FFMC19. «Cela confirme que l’objectif n’est pas de sauver des vies. On ne parle plus de sécurité routière mais de sécurité rentière» surenchérit un organisateur de la manifestation.
Agé de 17 ans, Maxime participe  à sa première manifestation et lui aussi «en a gros» et peut-être plus sur le prix du carburant «même en scooter je galère, affirme-t-il. S’il y a d’autres mobilisations j’en serai». Un peu plus aguerrie, Louise, sans l’avoir combattue, le reconnaît : «la loi travail n’aurait jamais dû passer... et l’euro non plus» ajoutant au passage un peu plus de confusion à une liste déjà longue des revendications. «Nous ne  défendons pas de cause particulière mais l’objectif est de réunir un maximum de personnes» résume-t-elle sans ciller.  
Mais face à cette mobilisation tous azimuts tout le monde ne partage pas le même enthousiasme. Sur le bas côté une femme piétonne par la force des choses fulmine : «je suis sûre que les trois-quarts des personnes présentes n’ont même pas voté. Là il y a du monde un samedi, mais tout cela ne veut rien dire et n’aura aucun impact. Il y a un  ras-le-bol général, c’est vrai mais encore faut-il le manifester intelligemment».
Toujours est-il que l’appel lancé sur les réseaux sociaux aura été entendu. Reste à savoir quelle suite lui donner après cette première journée test  ?

Mathieu Andreau

Commentaires

J'y , j'ai voté et je continue été désaccord