Fil info
06:44Parking payant à Hospital de , ce nouveau recul de l’accès aux soins pour tous est inacceptable.https://t.co/10plAr9IBr
19:23 Malheureusement l'homme s'est donné la mort avant l'intervention du raid
19:19 Il serait plus judicieux de rénover le quartier de la Madeleine à l’entrée de la ville et le centre-… https://t.co/qT82OJMtZw
18:54RT : L’« Aquarius » dégradé de son pavillon ou le naufrage de l’Europe https://t.co/HBqLvFDWGq via Le Monde
18:54RT : Un homme serait retranché avenue Bordier à . La rue est actuellement bloquée par les forces de l'ord… https://t.co/jnyavHy1Vv
18:36Périgueux : Ils rament avec conviction -> https://t.co/0aRC1dJe0N
18:12Diors : L’art de faire bonne impression -> https://t.co/bp78YPKz9a
18:09Indre : Un nouveau service pour épauler les urgences le soir -> https://t.co/tqu7Xr37bA
18:08La Châtre : 35 personnes ont participé à la dernière balade gourmande -> https://t.co/Ux7Ls5WEfL
18:07Argenton-sur-Creuse : Week-end festif pour l’UCIA en lieu et place de la foire-expo -> https://t.co/4771lLJqyw
17:23Sarlat-la-Canéda : Le pastoralisme à l’honneur -> https://t.co/fgtAFKnxkR
16:56RT : Comment peut-on tenir de tels propos homophobes en 2018 ? Et cet homme n’a même pas le courage de les assumer ! Mer… https://t.co/YDdvbXE3DO
16:56RT : 📢 RAPPEL: Les Etats Généraux des Travaux Publics de la Haute-Vienne se déroulent ce vendredi 28 septembre à l'ENSI-… https://t.co/zEA6M4RLPo
16:56RT : - Le coup d'envoi de la 35ème édition des sera donné le 26 septembre. Retrouvez le… https://t.co/xSRRPkn070
16:54RT : Le 4 octobre, la organise la à Poitiers, Limoges et Bordeaux : conférences, rec… https://t.co/7lfWqmKEsn
16:51RT : Une escouade du RAID est disposée en haut de l'avenue Bordier, sur le chemin des Amoureux à . Elle prête mai… https://t.co/0jYaLj3AG3
16:48 Un homme serait retranché avenue Bordier à . La rue est actuellement bloquée par les forces de l'ord… https://t.co/jnyavHy1Vv
15:58RT : JC Satàn + Noyades + Weird Omen - CCM John Lennon (Limoges) https://t.co/59KLiZ8XNY
15:56RT : Virades de l’Espoir : le CRCM du seront à le 30 septembre prochain.👉… https://t.co/tlOYXhNavF
14:40RT : Creuse : Aller de l'avant, toujours | L'Echo https://t.co/vCc23IFQru via
14:40RT : Région : Avenir de L'Echo: la mobilisation, c’est maintenant -> https://t.co/8JErVfm83S
14:36RT : Merveilleux portrait de Monique et Michel Pinçon-Charlot. Des idées qui donnent de la force pour mener le combat d… https://t.co/JpqqdtqPPs
14:36RT : Région : Avenir de L'Echo: la mobilisation, c’est maintenant -> https://t.co/8JErVfm83S
14:35RT : 25ème Salon Régional de l'Association Artistique de la Poste et Orange Limousin du 27 septembre au 7 octobre au Pav… https://t.co/8kU6SD1xsS
14:34RT : le Mag bonus vidéo | L’entretien et l’amélioration du réseau routier est l’une des priorités du Départ… https://t.co/XVjaW6bX5T
14:34RT : Creuse : Aller de l'avant, toujours | L'Echo https://t.co/vCc23IFQru via
14:33RT : | La à , c'est ce vendredi ! Consultez le communiqué de sur notre s… https://t.co/hzt2oXojIC
13:31Région : Avenir de L'Echo: la mobilisation, c’est maintenant -> https://t.co/8JErVfm83S
12:00 | La à , c'est ce vendredi ! Consultez le communiqué de sur notre s… https://t.co/hzt2oXojIC

La sécurité laissée à quai ?

Cheminots

Depuis le 10 décembre, inutile pour les voyageurs de chercher un agent d’escale reconnaissable à sa casquette blanche sur les quais de gare.
Depuis cette date, la responsabilité de la sécurisation des départs des trains incombe donc aux contrôleurs ou aux conducteurs.
Un non-sens pour le syndicat des cheminots  CGT de Brive qui a demandé une expertise indépendante pour «démontrer l’irréalisme de ce projet». Sauf que la direction Limousin de la SNCF ne le voit pas de cet œil et a assigné les trois représentants des CHSCT (aiguilleurs, contrôleurs et  conducteurs) en justice.
La situation n’a pas manqué de faire réagir. Environ 150 personnes se sont réunies devant le tribunal de Brive, parmi lesquelles des cheminots, des élus, pour soutenir les prévenus et le bien fondé de cette expertise. «Nous estimons que cette mesure pose un problème en terme de sécurité des voyageurs et des agents. Le CHSCT demande une expertise pour rendre un avis. La direction la conteste. La décision du tribunal doit dire si le  recours à l'expertise est autorisé ou non» explique Hervé Pinaud, représentant de la CGT des cheminots de Brive. «Avec ce référé la direction est  clairement dans une stratégie de passage en force. Elle a sans doute peur des conclusions d’une expertise qui pourrait démonter qu’il y a  effectivement une atteinte à la sécurité. Ensuite il y a passage en force parce qu’elle n’a pas consulté les salariés pour mener son projet d’économie qui se fait dans le dos des salariés et des usagers» poursuit-il.
Car si la direction réfute le besoin d’une expertise sur la question, les cheminots sont unanimes : «les agents d’escale sont la boucle de sécurité  pour qu’un train puisse partir. Ce sont eux qui font le lien avec les aiguilleurs et les conducteurs de trains» explique un autre syndicaliste.
«Cela fait 22 ans que je suis conducteur de train. Pendant plus de 21 ans, c’était une règle de sécurité sacro-sainte à laquelle il était impossible de déroger. Et désormais on nous explique que cela est-inutile ?» s’étonne  Hervé Pinaud. Le but est uniquement économique. C’est de la suppression d’emploi au même titre que la suppression des agents de vente dans les guichets, les contrôleurs dans les trains. Il s’agit seulement de supprimer un maximum de personnel pour faire baisser les coûts au maximum».
Des incidents relevés
Si la mesure équivaut à la suppression de quinze postes, c’est avant tout sur la dégradation de la sécurité que les cheminots veulent mettre l’accent. Car depuis ce changement de procédure aux départs des trains des incidents seraient déjà survenus.
Descente d’un train en marche, confusion sur le signal de départ,  départ d’un train portes ouvertes auraient été observés depuis le 10 décembre. «Il y a eu tout un tas d’incidents, pour l’instant mineurs, mais qui auraient pu être plus graves, et dus à la suppression d’autorisation de départ» explique Hervé Pinaud.
Un changement de procédure d’autorisation de départs qui peut aussi avoir un impact sur les conditions de régularité et sur les correspondances. «Nous avons vu dernièrement un conducteur qui, de lui-même, a dû retarder son départ de 10 minutes suite à un retard d’un train de Paris, sinon les voyageurs seraient arrivés à Ussel deux heures plus tard. Cette «correspondance sauvage» se faisait officiellement mais aujourd’hui il n’y plus personne pour faire ce genre de tâches».
Car, s’agissant de sécurité ou de retard, cette nouvelle procédure de départ soulève également son lot d’interrogations quant à la responsabilités de chacun en cas d’ «incidents».
Hier, à l’issue de l’audience le tribunal a mis sa décision en délibéré. Celle-ci sera connue courant février. D’ici là, la même action se déroulera au  tribunal de Limoges mercredi prochain pour les mêmes raisons.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.