Fil info
15:17Lurais : Fête des barques : derniers préparatifs avant le grand jour ! -> https://t.co/fk7as6im9Q
12:01RT : La troisième étape du se déroule aujourd’hui en , entre et . Avant le dép… https://t.co/uRqMkVmCbc
11:43 Bravo à vous! Cette Préfet n'a aucune sensibilité! Écoeurant...
11:41 se souvient de sa libération https://t.co/GtLM3w2ESQ
07:36 Insupportable des atrocités sur les animaux 😞
01:03 Si etre contre la cruauté, c'est être anti-… https://t.co/q8wyZnVYSr
23:09International : Le viaduc de Gênes : symbole d’un pays affaibli -> https://t.co/G89U377saB
23:07France : Un Canadien à la tête d’Air France : colère des syndicats -> https://t.co/gCNhzy71US
21:25 Je voudrais que l’on m’explique s’ils sont… https://t.co/99eUGwtY0Z
21:09Région : La solitude au bout du fil -> https://t.co/sZhf7rzJsm
20:33 100% d'accord, ces raccourcis permanents co… https://t.co/wo4FeBwsc0
19:46Nos camarades de nous ont retrouvés sur ! https://t.co/ubEAzTzxBw
19:30Région : C’était Radio Luttes... -> https://t.co/xu5y3szMrM
18:31 THESE HELPLESS, INTELLIGENT, INNOCENT BEING… https://t.co/tq79xXr3BU
18:28 C'est criminel pour ces animaux qui ne verr… https://t.co/dVuJDYXz8Q
18:10 L. Inacceptable !! la souffrance de ces an… https://t.co/wuQZ6Ct9SQ
17:59 Je ne supporte plus cette souffrance animale ! Il faut arrêter ça !
17:53Indre : [intégral) Dans la peau d’un guerrier viking -> https://t.co/LYDOC4k0zU
17:53Indre : Les Beaux Yeux exposent au Moulin Lasnier -> https://t.co/5AKhUOMm1j
17:43Eyliac : Hommage aux maquisards tombés à La Roquette -> https://t.co/O6BTJ8HMvl
17:43 C'est quoi la définition de l'inacceptable ?
17:33Dordogne : Beynac divise toujours plus -> https://t.co/yltZI9AQwg
17:31Dordogne : Une cinquantaine de communes reconnues en état de catastrophe naturelle -> https://t.co/6E4cmykmjE

Le manque de vision du groupe inquiète les salariés de Deshors

Social

Une partie des salariés de Deshors étaient en grève, ce jeudi, pour tirer la sonnette d’alarme et faire entendre leurs préoccupations quant à la  situation des unités brivistes du groupe AD.
«On entend partout que dans l’aéronautique il y a du boulot pour les 10 ans à ne plus savoir qu’en faire. Chez nous, ce n’est pas le cas !» lance  Philippe Lac, représentant CGT au CE de Deshors ADI. Car mise à part la nouvelle chaîne de montage de pièces destinées au moteur Leap qui  avait provoqué le déménagement de Deshors Moulages sur la zone de Laroche en 2016, les salariés s’inquiètent du manque de perspectives avec des «produits en fin de vie ou stoppés» qui n’augurent rien de bon sur les charges à venir.
Une situation d’autant plus préoccupante pour les salariés qui au delà de cette «vision court-termiste» dénoncent «une pression colossale» mise par certains dirigeants du groupe.
Mais c’est surtout une «désorganisation» qui alarme les salariés. «Pendant deux jours il y a du boulot puis on a rien les deux jours suivants et après il faut revenir le samedi» peste Denis, 29 ans, de boîte chez Deshors Moulages. Car avec les produits qui arrivent en fin de course en milieu d’année c’est surtout l’avenir de l’entreprise qui inquiète les salariés. Et la vente du groupe au fond de pension Stirling Square l’an dernier n’a rien fait pour les rassurer.
«Il y a eu le Leap. Mais cela fait cinq années que rien n’est rentré. On nous a déjà annoncé en CE que le chiffre d’affaires serait en baisse cette  année suite au non rachat matière des pièces. Si la charge ne remonte pas on finira l’exercice à  -500 K€».
Une situation qui ravive de mauvais souvenirs dans une entreprise qui a déjà connu plusieurs périodes difficiles et dont le dernier plan social avait vu une soixantaine de salariés dirigés vers la sortie en 2010.
«Aujourd’hui on devrait mieux se concentrer sur comment produire des pièces que de s’inquiéter de savoir si on aura du boulot dans quelques mois. Nous, on travaille au centième ça ne s’improvise pas ! Nous avons une main d’œuvre spécialisée qui ne cours pas les rues. Si la charge ne revient pas, cette main d’œuvre on ne la retrouvera pas car ces métiers ne s’apprennent pas à l’école» insiste Philippe Lac.  
Une situation qui avait déjà poussé le syndicat CGT à déclencher un droit d’alerte fin 2017 pour demander une contre expertise des comptes par un expert indépendant dont les résultats devraient être connus le mois prochain.

M.A

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.