Fil info
16:18RT : On ne parle pas assez des bienfaits du calva 😃 https://t.co/19MoJ7qVeH
16:18RT : Petite balade à Montmartre sous la neige ce matin quand soudain magnifique rencontre avec ce chanteur... avec cette… https://t.co/bZ9DxrrmnF
16:04# # - -Vienne : Rocío Márquez : pur flamenco -> https://t.co/4KedhmzEy0
15:49Périgueux : 1 000 euros récoltés au profit des clowns hospitaliers -> https://t.co/QUffOt5vYY
11:51 Dupuytren 2 et ils fermeront bientôt St-Junien et St-Yrieix !!! Complètement à côté de la plaque !!!
11:43Pour ne prendre aucun risque sur la neige aujourd’hui, l’atelier “comprendre comment mon enfant se sent aimé” animé… https://t.co/tyIN7407KI
11:11Bergerac : Six mois de travaux et un accueil de la mairie entièrement repensé -> https://t.co/UCNI92L8W5
09:14Sport : Lucas Pouille en 1/2 finale de l'open d'Australie -> https://t.co/EiKadoldBD
08:32 il faut améliorer le cheminement des visiteurs et malades qui viennent à la journée c'est h… https://t.co/1BzdlWBdiu
08:30 # - -Vienne : Les Steva ne sont guère enthousiastes -> https://t.co/1QerQipBbz
08:28RT : Région : Le CHU Dupuytren 2 ouvre en mars -> https://t.co/047eEyCcvO
08:23Région : Le CHU Dupuytren 2 ouvre en mars -> https://t.co/047eEyCcvO
21:36Assises de la Creuse. Une amitié d’enfance qui se brise. Un réfectoire qui renvoie à sa propre solitude... Debout a… https://t.co/B0mZ92DWiN
21:34Région : Des témoignages d’amitiés aux paroles d’experts... -> https://t.co/rqUUQrw0rW
18:42Périgueux : La mémoire des médaillés militaires honorée -> https://t.co/sdEZGlkk39
18:41Châteauroux : Nuit de la lecture à l’école Jean-Racine -> https://t.co/vQMVyK1rFH
18:39Indre : De la bonne pratique des outils numériques -> https://t.co/m2KUH8wNRl
17:58Notre-Dame-de-Sanilhac : Un poste en moins auprès des résidents -> https://t.co/SGcrkRH5Sb

Le manque de vision du groupe inquiète les salariés de Deshors

Social

Une partie des salariés de Deshors étaient en grève, ce jeudi, pour tirer la sonnette d’alarme et faire entendre leurs préoccupations quant à la  situation des unités brivistes du groupe AD.
«On entend partout que dans l’aéronautique il y a du boulot pour les 10 ans à ne plus savoir qu’en faire. Chez nous, ce n’est pas le cas !» lance  Philippe Lac, représentant CGT au CE de Deshors ADI. Car mise à part la nouvelle chaîne de montage de pièces destinées au moteur Leap qui  avait provoqué le déménagement de Deshors Moulages sur la zone de Laroche en 2016, les salariés s’inquiètent du manque de perspectives avec des «produits en fin de vie ou stoppés» qui n’augurent rien de bon sur les charges à venir.
Une situation d’autant plus préoccupante pour les salariés qui au delà de cette «vision court-termiste» dénoncent «une pression colossale» mise par certains dirigeants du groupe.
Mais c’est surtout une «désorganisation» qui alarme les salariés. «Pendant deux jours il y a du boulot puis on a rien les deux jours suivants et après il faut revenir le samedi» peste Denis, 29 ans, de boîte chez Deshors Moulages. Car avec les produits qui arrivent en fin de course en milieu d’année c’est surtout l’avenir de l’entreprise qui inquiète les salariés. Et la vente du groupe au fond de pension Stirling Square l’an dernier n’a rien fait pour les rassurer.
«Il y a eu le Leap. Mais cela fait cinq années que rien n’est rentré. On nous a déjà annoncé en CE que le chiffre d’affaires serait en baisse cette  année suite au non rachat matière des pièces. Si la charge ne remonte pas on finira l’exercice à  -500 K€».
Une situation qui ravive de mauvais souvenirs dans une entreprise qui a déjà connu plusieurs périodes difficiles et dont le dernier plan social avait vu une soixantaine de salariés dirigés vers la sortie en 2010.
«Aujourd’hui on devrait mieux se concentrer sur comment produire des pièces que de s’inquiéter de savoir si on aura du boulot dans quelques mois. Nous, on travaille au centième ça ne s’improvise pas ! Nous avons une main d’œuvre spécialisée qui ne cours pas les rues. Si la charge ne revient pas, cette main d’œuvre on ne la retrouvera pas car ces métiers ne s’apprennent pas à l’école» insiste Philippe Lac.  
Une situation qui avait déjà poussé le syndicat CGT à déclencher un droit d’alerte fin 2017 pour demander une contre expertise des comptes par un expert indépendant dont les résultats devraient être connus le mois prochain.

M.A