Fil info
22:25Région : Pompadour : une action symbolique pour défendre la ligne Brive-Limoges par Saint-Yrieix -> https://t.co/AmirsJKJvA
21:53Corrèze : Le sage pays et les paysages de Cueco à voir à Sédières -> https://t.co/l0eVVh8gQT
21:17 indre indre indre indre (c'est le bruit de l'écho. lol)
19:44Dordogne : Sursis d’un an pour Saint-Aulaye -> https://t.co/YDjJ4Vd2o5
19:43Saint-Aulaye : Sursis d’un an pour Saint-Aulaye -> https://t.co/Nss7DfpubV
19:26RT : Les cheminots plastifient la gare de https://t.co/J9qrzg1M9M
17:57Indre : Anciens combattants : une victoire pour le centenaire de l’UNC -> https://t.co/fZg25SmbKj
17:56Le Poinçonnet : La nouvelle saison de l’Asphodèle a été présentée -> https://t.co/QWCXeeYnr0
16:47Salagnac : Salagnac jumelé avec Campagnes-sur-Aude -> https://t.co/Kvq0JgAZcd
16:42Terrasson-Lavilledieu : Aquifrance : les salariés veulent garder leur ancien directeur -> https://t.co/XTmTQLIqer
16:42Périgueux : Une action interprofessionnelle le 28 juin -> https://t.co/hAZZnPOOU9
16:40Périgueux : Une action interprofessionnelle le 28 juin -> https://t.co/4Ra3Ggtfzu
16:38Région : Martial Faucon fait Chevalier de la Légion d’Honneur -> https://t.co/hCz5SaVeqT
16:16RT : Merci au qui fait un gros travail de responsabilisation de pauvres grâce à son beau mobilier anti sans-… https://t.co/slQkZhSPGZ
16:13RT : ⚠️Accident sur au niveau d'une zone de travaux 🚧impliquant un véhicule de la DIRCO (sens Brive-Limoges) Sortie… https://t.co/CbqBA3y0Jb
16:11RT : Honteux. Voilà la réalité de la réforme. Transfert d’un cheminot au privé, 2 options. Option 1 : si son activité r… https://t.co/YyyVl5S0Ip
15:37Les avocats de Brive, Tulle, de Creuse, de Limoges dénoncent "le début d’un processus de délocalisation de notre C… https://t.co/UTV59Jq7m7
13:51Débat de L'Echo sur l'importance des collectivités dans la vie quotidienne. https://t.co/0cApHjlAdi https://t.co/m73O5z5l6A
12:55RT : Macron m'a "tuer" Ma Gare Ma Ligne j'y tiens https://t.co/p1HbsVaVmY
12:55RT : la gare est à vendre ! https://t.co/f7FaFIB129
12:33RT : La gare de point de rencontre entre les cheminots correziens et haut-viennois. Ils veulent le rétablisse… https://t.co/u0gffZl1PS
12:33RT : Les cheminots plastifient la gare de https://t.co/J9qrzg1M9M
11:44RT : Le convoi de cheminots arrive en gare de https://t.co/gXu8mACbK2
11:40Toutes les infos sur le Salon Plumes en Berry du 24 juin sur le site https://t.co/fZzkyQzwep. L'invité d'honneur d… https://t.co/OZNxP6kMl9
11:22RT : les cheminots sont sur les rails https://t.co/uMCFYd3yN1
10:52RT : Limoges, samedi rassemblement pour soutenir le peuple palestinien face à un état israélien d’extrême droite. https://t.co/Z9TyowzQQI
10:05France : Encore plus d’activités à la station Sports nature -> https://t.co/USKvH4mVtT
10:01France : «Une réponse adaptée et professionnelle» -> https://t.co/cI6g8Phcv5
09:53France : écouter, accompagner, informer -> https://t.co/mqyfAIAs3z
07:52Région : Au service des citoyens oui mais... -> https://t.co/KeMAN8IMz4

Le manque de vision du groupe inquiète les salariés de Deshors

Social

Une partie des salariés de Deshors étaient en grève, ce jeudi, pour tirer la sonnette d’alarme et faire entendre leurs préoccupations quant à la  situation des unités brivistes du groupe AD.
«On entend partout que dans l’aéronautique il y a du boulot pour les 10 ans à ne plus savoir qu’en faire. Chez nous, ce n’est pas le cas !» lance  Philippe Lac, représentant CGT au CE de Deshors ADI. Car mise à part la nouvelle chaîne de montage de pièces destinées au moteur Leap qui  avait provoqué le déménagement de Deshors Moulages sur la zone de Laroche en 2016, les salariés s’inquiètent du manque de perspectives avec des «produits en fin de vie ou stoppés» qui n’augurent rien de bon sur les charges à venir.
Une situation d’autant plus préoccupante pour les salariés qui au delà de cette «vision court-termiste» dénoncent «une pression colossale» mise par certains dirigeants du groupe.
Mais c’est surtout une «désorganisation» qui alarme les salariés. «Pendant deux jours il y a du boulot puis on a rien les deux jours suivants et après il faut revenir le samedi» peste Denis, 29 ans, de boîte chez Deshors Moulages. Car avec les produits qui arrivent en fin de course en milieu d’année c’est surtout l’avenir de l’entreprise qui inquiète les salariés. Et la vente du groupe au fond de pension Stirling Square l’an dernier n’a rien fait pour les rassurer.
«Il y a eu le Leap. Mais cela fait cinq années que rien n’est rentré. On nous a déjà annoncé en CE que le chiffre d’affaires serait en baisse cette  année suite au non rachat matière des pièces. Si la charge ne remonte pas on finira l’exercice à  -500 K€».
Une situation qui ravive de mauvais souvenirs dans une entreprise qui a déjà connu plusieurs périodes difficiles et dont le dernier plan social avait vu une soixantaine de salariés dirigés vers la sortie en 2010.
«Aujourd’hui on devrait mieux se concentrer sur comment produire des pièces que de s’inquiéter de savoir si on aura du boulot dans quelques mois. Nous, on travaille au centième ça ne s’improvise pas ! Nous avons une main d’œuvre spécialisée qui ne cours pas les rues. Si la charge ne revient pas, cette main d’œuvre on ne la retrouvera pas car ces métiers ne s’apprennent pas à l’école» insiste Philippe Lac.  
Une situation qui avait déjà poussé le syndicat CGT à déclencher un droit d’alerte fin 2017 pour demander une contre expertise des comptes par un expert indépendant dont les résultats devraient être connus le mois prochain.

M.A

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.