Fil info
17:57Indre : Anciens combattants : une victoire pour le centenaire de l’UNC -> https://t.co/fZg25SmbKj
17:56Le Poinçonnet : La nouvelle saison de l’Asphodèle a été présentée -> https://t.co/QWCXeeYnr0
16:47Salagnac : Salagnac jumelé avec Campagnes-sur-Aude -> https://t.co/Kvq0JgAZcd
16:42Terrasson-Lavilledieu : Aquifrance : les salariés veulent garder leur ancien directeur -> https://t.co/XTmTQLIqer
16:42Périgueux : Une action interprofessionnelle le 28 juin -> https://t.co/hAZZnPOOU9
16:40Périgueux : Une action interprofessionnelle le 28 juin -> https://t.co/4Ra3Ggtfzu
16:38Région : Martial Faucon fait Chevalier de la Légion d’Honneur -> https://t.co/hCz5SaVeqT
16:16RT : Merci au qui fait un gros travail de responsabilisation de pauvres grâce à son beau mobilier anti sans-… https://t.co/slQkZhSPGZ
16:13RT : ⚠️Accident sur au niveau d'une zone de travaux 🚧impliquant un véhicule de la DIRCO (sens Brive-Limoges) Sortie… https://t.co/CbqBA3y0Jb
16:11RT : Honteux. Voilà la réalité de la réforme. Transfert d’un cheminot au privé, 2 options. Option 1 : si son activité r… https://t.co/YyyVl5S0Ip
15:37Les avocats de Brive, Tulle, de Creuse, de Limoges dénoncent "le début d’un processus de délocalisation de notre C… https://t.co/UTV59Jq7m7
13:51Débat de L'Echo sur l'importance des collectivités dans la vie quotidienne. https://t.co/0cApHjlAdi https://t.co/m73O5z5l6A
12:55RT : Macron m'a "tuer" Ma Gare Ma Ligne j'y tiens https://t.co/p1HbsVaVmY
12:55RT : la gare est à vendre ! https://t.co/f7FaFIB129
12:33RT : La gare de point de rencontre entre les cheminots correziens et haut-viennois. Ils veulent le rétablisse… https://t.co/u0gffZl1PS
12:33RT : Les cheminots plastifient la gare de https://t.co/J9qrzg1M9M
11:44RT : Le convoi de cheminots arrive en gare de https://t.co/gXu8mACbK2
11:40Toutes les infos sur le Salon Plumes en Berry du 24 juin sur le site https://t.co/fZzkyQzwep. L'invité d'honneur d… https://t.co/OZNxP6kMl9
11:22RT : les cheminots sont sur les rails https://t.co/uMCFYd3yN1
10:52RT : Limoges, samedi rassemblement pour soutenir le peuple palestinien face à un état israélien d’extrême droite. https://t.co/Z9TyowzQQI
10:05France : Encore plus d’activités à la station Sports nature -> https://t.co/USKvH4mVtT
10:01France : «Une réponse adaptée et professionnelle» -> https://t.co/cI6g8Phcv5
09:53France : écouter, accompagner, informer -> https://t.co/mqyfAIAs3z
07:52Région : Au service des citoyens oui mais... -> https://t.co/KeMAN8IMz4
22:40Brive-la-Gaillarde : Question : quartier libre ou pas ? | L'Echo https://t.co/e2ZPmXIdgE via
21:33RT : 😍😍😍😍😍😍😍😍 C'EST FINIIIIIII ! ON A GAGNÉ !!!!!!! 🏴󠁧󠁢󠁥󠁮󠁧󠁿🇫🇷 https://t.co/2ENqyERU1X
19:42Brive-la-Gaillarde : Question : quartier libre ou pas ? -> https://t.co/OvwusDOTrK

«Nous irons jusqu’au bout !»

Social

Alors que l’examen du projet de loi pour «un nouveau pacte ferroviaire» a débuté hier à l’Assemblée, les cheminots poursuivaient la bataille des idées, sur le terrain.  
Initialement prévu sur le parking de l’entreprise Delvert en soutien à ses salariés, le rassemblement des cheminots s’est finalement tenu sur le parvis de la gare.
Toujours est-il que la mobilisation et la détermination des cheminots restent intactes. Partis à la rencontre de la population sur le marché d’Objat dimanche, où ils ont reçu un accueil «plus que favorable», ils étaient de nouveau sur le pont pour expliquer leur conception d’un service public  ferroviaire. Avec 100% des conducteurs grévistes et «70 à 80% de grévistes selon les collèges», les usagers n’étaient certes pas légion, hier, à  Brive. Mais dans ce bras de fer avec le gouvernement lancé depuis plus d’une semaine et qui est d’ores et déjà programmé jusqu’en juin, les cheminots entendent bien mener la bataille de l’opinion en proximité.
«Enormément de citoyens commencent à avoir la goupille entre les dents et sur pleins de sujets» constate Hervé Pinot, représentant CGT.
Outre la question du statut qui ne manque pas de faire grincer des dents dans la communauté cheminote et provoque de vives inquiétudes quant à la différence de traitements entre les anciens et les futurs embauchés, c’est surtout une certaine notion du service public ferroviaire que mettent en avant les grévistes.
Une vision défendue par le rapport «Ensemble pour le Fer» remis au Premier ministre le 13 mars dernier. «Quand on voit les mensonges proférés sur les réformes du rail dans les autres pays nous nous devons de rétablir la vérité. La libéralisation n’a fonctionné dans aucun pays. Elle a toujours été accompagnée par une hausse du prix des billets ou par l’abandon ou la dégradation des petites lignes. Aujourd’hui 75% des Britanniques souhaitent une renationalisation, ce n’est pas pour rien !» lance Franck, conducteur responsable CGT. «Il n’est plus question d’un statu quo. Aujourd’hui nous demandons un vrai débat public d’où le format de cette grève afin de peser sur les décisions. Nous ne sommes pas là pour défendre notre beefsteak mais le service public» ajoute-t-il.
Un message que les cheminots brivistes continueront de marteler jusqu’en juin et peut-être même au delà. «De toute façon, on ira jusqu’au  bout, sinon on n’existera plus» commente le cheminot.
Le prochain rendez-vous avec la population aura lieu samedi sur le marché de Brive tandis que des assises du ferroviaires devraient se tenir à Tulle début mai avec tous les maires et présidents de communautés de communes dont le territoire dispose d’une gare.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.