Fil info
22:25Région : Pompadour : une action symbolique pour défendre la ligne Brive-Limoges par Saint-Yrieix -> https://t.co/AmirsJKJvA
21:53Corrèze : Le sage pays et les paysages de Cueco à voir à Sédières -> https://t.co/l0eVVh8gQT
21:17 indre indre indre indre (c'est le bruit de l'écho. lol)
19:44Dordogne : Sursis d’un an pour Saint-Aulaye -> https://t.co/YDjJ4Vd2o5
19:43Saint-Aulaye : Sursis d’un an pour Saint-Aulaye -> https://t.co/Nss7DfpubV
19:26RT : Les cheminots plastifient la gare de https://t.co/J9qrzg1M9M
17:57Indre : Anciens combattants : une victoire pour le centenaire de l’UNC -> https://t.co/fZg25SmbKj
17:56Le Poinçonnet : La nouvelle saison de l’Asphodèle a été présentée -> https://t.co/QWCXeeYnr0
16:47Salagnac : Salagnac jumelé avec Campagnes-sur-Aude -> https://t.co/Kvq0JgAZcd
16:42Terrasson-Lavilledieu : Aquifrance : les salariés veulent garder leur ancien directeur -> https://t.co/XTmTQLIqer
16:42Périgueux : Une action interprofessionnelle le 28 juin -> https://t.co/hAZZnPOOU9
16:40Périgueux : Une action interprofessionnelle le 28 juin -> https://t.co/4Ra3Ggtfzu
16:38Région : Martial Faucon fait Chevalier de la Légion d’Honneur -> https://t.co/hCz5SaVeqT
16:16RT : Merci au qui fait un gros travail de responsabilisation de pauvres grâce à son beau mobilier anti sans-… https://t.co/slQkZhSPGZ
16:13RT : ⚠️Accident sur au niveau d'une zone de travaux 🚧impliquant un véhicule de la DIRCO (sens Brive-Limoges) Sortie… https://t.co/CbqBA3y0Jb
16:11RT : Honteux. Voilà la réalité de la réforme. Transfert d’un cheminot au privé, 2 options. Option 1 : si son activité r… https://t.co/YyyVl5S0Ip
15:37Les avocats de Brive, Tulle, de Creuse, de Limoges dénoncent "le début d’un processus de délocalisation de notre C… https://t.co/UTV59Jq7m7
13:51Débat de L'Echo sur l'importance des collectivités dans la vie quotidienne. https://t.co/0cApHjlAdi https://t.co/m73O5z5l6A
12:55RT : Macron m'a "tuer" Ma Gare Ma Ligne j'y tiens https://t.co/p1HbsVaVmY
12:55RT : la gare est à vendre ! https://t.co/f7FaFIB129
12:33RT : La gare de point de rencontre entre les cheminots correziens et haut-viennois. Ils veulent le rétablisse… https://t.co/u0gffZl1PS
12:33RT : Les cheminots plastifient la gare de https://t.co/J9qrzg1M9M
11:44RT : Le convoi de cheminots arrive en gare de https://t.co/gXu8mACbK2
11:40Toutes les infos sur le Salon Plumes en Berry du 24 juin sur le site https://t.co/fZzkyQzwep. L'invité d'honneur d… https://t.co/OZNxP6kMl9
11:22RT : les cheminots sont sur les rails https://t.co/uMCFYd3yN1
10:52RT : Limoges, samedi rassemblement pour soutenir le peuple palestinien face à un état israélien d’extrême droite. https://t.co/Z9TyowzQQI
10:05France : Encore plus d’activités à la station Sports nature -> https://t.co/USKvH4mVtT
10:01France : «Une réponse adaptée et professionnelle» -> https://t.co/cI6g8Phcv5
09:53France : écouter, accompagner, informer -> https://t.co/mqyfAIAs3z
07:52Région : Au service des citoyens oui mais... -> https://t.co/KeMAN8IMz4

Les petits laboratoires d’humanité

Théâtre

«Les semaineS du Théâtre du conservatoire» démarrent lundi 14 mai. L’occasion de découvrir les créations originales des élèves issus des classes théâtre du collège Rollinat et du conservatoire. Six spectacles gratuits pour découvrir six auteurs du XXème siècle.

«Le théâtre n’existe que s’il est regardé. C’est Victor Hugo qui exprime cette idée. Ces six représentations éphémères sont l’aboutissement des cours où les élèves ont appris à être dans une dynamique de groupe. Après le choix des textes en octobre, il y a l’exercice de répétition. Faire et refaire pour enfin être vu» présente Isabelle Machado, comédienne et professeur de théâtre. Il faut donc apprendre à se laisser voir, à se mouvoir, à dire et faire sous le regard des spectateurs.
Ces autres humains assis et silencieux, mirettes écarquillées, venus écouter, regarder, ressentir en un mot : comprendre. Une affaire grandiose car immatérielle qui nécessité de l’exercice, du temps, de l’optimisme voire de l’utopie. Le théâtre comme laboratoire d’humanité pour connaître les rouages de «la bête» et combattre le misanthrope qui sommeille en  chacun de nous... Isabelle Machado relève l’incroyable défi avec soixante-dix neuf apprentis-comédiens de 8 à 70 ans répartis dans six ateliers dont les classes horaires aménagés théâtre (C.H.A.T) du collège Rollinat.

Rencontres & transversalité

Six représentations d’œuvres contemporaines seront données du 14 au 30 mai à l’auditorium Francis-Poulenc et à l’Espace Chadourne pour le spectacle  «Arsène et Coquelicot» joué par les 11-15 ans de l’atelier Côté Cour. Une pièce de l’auteur Sylvain Levey où deux enfants, Mirabelle et Hippolyte, remontent le temps jusqu’à une sombre période du XXème siècle. Les deux enfants retracent l’histoire d’un amour déchiré par la guerre. «J’ai mis l’accent sur cette pièce car je me suis aperçue que c’était la première génération dont les grands-parents n’ont pas vécu la guerre. Tous les enfants qui jouent sont nés au XXIème siècle» remarque Isabelle Machado en expliquant qu’il a fallu prendre connaissance des événements de la période 39-45 et se pencher sur l’Histoire avant d’aborder celle des personnages. Une preuve formelle que la création de spectacle est un outil pédagogique formidable pour la mise en œuvre de l’enseignement transversal.
On y croise les savoirs et les connaissances mais aussi les compétences. Les enfants-musiciens des classes C.H.A.M -M pour musique donc- du collège Rollinat et du conservatoire se sont joints à l’aventure pour «la mise en son» des spectacles. «Le Conservatoire est aussi l’école du spectacle vivant. Les élèves doivent se produire devant un public. Les semaineS du Théâtre montrent aussi notre lien avec l’Éducation Nationale et notre volonté à travailler en transversalité» abonde Benoît Quiniou, responsable pédagogique et artistique du conservatoire.  De telles actions  seraient impossibles sans le concours de toute la communauté d’adultes des deux établissements. Johann Garillon, professeur de Lettres au collège Rollinat certifié Théâtre, prend part à cette noble transmission. Il enseigne la partie théorie à ses «C.H.A.Tons» (Histoire du théâtre, étude de textes) comme il participe à la préparation du spectacle aux côtés d’Isabelle Machado.

Des auteurs et des vies

Les élèves de 6ème et 5ème des classes C.H.A.T et C.H.A.M entament la programmation avec «Le corbeau et le renard et compagnie» lundi 14 mai à 20h30. Un texte de Pascale Petit qui donne une suite à la célèbre fable de La Fontaine. Ils seront treize comédiens et dix musiciens pour suivre les flagorneries de Maître Renard planqué sous son arbre.
Mercredi 16 mai à 20h30, les 15-17 ans de l’atelier Proscenium accompagnés de trois percussionnistes des classes de Marc-Antoine Million joueront «L’Atelier Volant» de Valère Novarina. «Un propos plus social qui entre en résonance avec l’actualité».
Vendredi 18 à 20h30, Ionesco et ses «Jeux de massacre» seront interprétés par les 18 élèves des classes C.H.A.T de 4ème et  de 3ème. Un mémento mori théâtral façon Ionesco, forcément absurde et burlesque, écrit en 1971 qui brocarde notre vanité et la vénalité des politiques. La semaine suivante, mercredi 23 mai à 19h, l’atelier Côté Jardin des 8-12 ans donnera la pièce jeune public de Dominique Richard «Le journal de Grosse Patate» parue aux éditions Théâtrales-Jeunesse.
Les adultes de l’atelier Coulisses se produiront le dimanche 27 mai à 18h dans «Blanche Aurore Céleste» de Noëlle Renaude. Il y sera question d’amour...
Voici la vie des Hommes donnée à voir sous toutes ses coutures. Si l’entrée est gratuite pour chaque spectacle, il convient de réserver sa place car elles sont limitées.

 

Sabine Parisot

Réservations au  05 55 18 17 80.
Billetterie du lundi au vendredi : 9h-12 et 13h-17h et samedi : 9h30 - 13h.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.