Fil info
19:12Bélâbre : Une souscription pour l’ouvrage « Mémoire bélâbraise » -> https://t.co/kAAVOhI5pa
19:11Le Poinçonnet : Une pionnière du dessin de presse -> https://t.co/K0QVpjcwui
19:10Veuil : Le « Cerisier de la Laïcité » à l’école -> https://t.co/TNNyiUpLSy
19:08Indre : [intégral] Gilets jaunes : une mobilisation très suivie -> https://t.co/qKq3uydJZd
19:01# # - -Vienne : Les gilets jaunes sur l'air de "Y'en a marre" -> https://t.co/sEPRyMSihi
18:32Trélissac : Le Grand Périgueux inaugure sa série d’itinéraires alternatifs -> https://t.co/6IXnrTAYIo
18:28Sarlat-la-Canéda : Magnifique performance de Jacques Gamblin -> https://t.co/A4cVVGk7O7
18:25Sarlat-la-Canéda : Le palmarès des films du bac -> https://t.co/qEkkAvPYso
18:09Dordogne : Une marée jaune déferle sur la Dordogne -> https://t.co/Ra9pTzSJCm
17:46Sarlat-la-Canéda : Trois Salamandres pour Edmond -> https://t.co/Xv6XswXGJS
17:37Dordogne : Les communistes en reconquête -> https://t.co/QgONSR4zfM
17:05C’est une tradition ancestrale qui perdure malgré le classement du site en réserve naturelle : la pêche à l’étang d… https://t.co/8hHfcrhFeC
17:01Le réseau Aliso accueillait fin octobre l’organisation d’une Préjugix party à Guéret. Le projet Préjugix 200mg port… https://t.co/9F1SVRpF0G
16:50RT : Le constat de la FDSEA et les JA de la Creuse est sans appel : "L’augmentation des charges n’est plus tenable pour… https://t.co/jMOWvIeD8i
16:49RT : "La Convention internationale des droits de l'enfant : genèse, réalité et ambitions" assurée par Thierr… https://t.co/seHh49BK5j
16:45RT : Avec les nous déposerons un texte de de loi pour le prélèvement à la source des multinationales présent… https://t.co/eoGnwxwC24
16:45RT : Les riches polluent 2000 fois plus que les pauvres. En toute logique, on fait payer la transition écologique aux se… https://t.co/3cf9z4Syxk
15:49RT : à Mulatet. Passage toutes les 15 min environ. Barrages aussi à Naves et Seilhac. https://t.co/2uvw2O6Rgg
11:14don du sang Le 29/11/2018 de 16:00 à 19:00 salle des fetes - agonac 💻https://t.co/Ds9TMR7rwi https://t.co/27yE8ZNZCO
11:10don du sang Le 26/11/2018 de 15:00 à 19:00 centre de la communication - perigueux 💻https://t.co/v8x9ahWJBjhttps://t.co/ItaX2jib7s
11:06don du sang Le 24/11/2018 de 08:00 à 12:00 centre de la communication - perigueux 💻https://t.co/bKLC6tK71shttps://t.co/xe6O0xsUbQ
10:59don du sang Le 19/11/2018 de 15:30 à 19:00 centre gerard philipe - coulounieix 💻https://t.co/bcr56dGt8Bhttps://t.co/rWyL7S3Idr
10:50Le constat de la FDSEA et les JA de la Creuse est sans appel : "L’augmentation des charges n’est plus tenable pour… https://t.co/jMOWvIeD8i
09:30 12ème journée : Brive vs Oyonnax en direct A 14H https://t.co/0HdkffINfw
21:44Corrèze : Plus de 2.000 gilets jaunes expriment leur ras le bol -> https://t.co/HysZpjfPQQ

Ras-le-bol et inquiétudes à la Poste

Social

Depuis la réorganisation du 5 février, rien ne va plus à La Poste briviste. C’est pour porter leur cri d’alarme auprès des usagers qu’une dizaine d’agents ont dressé une tente devant leur bureau hier, recueillant signatures et messages d’encouragements.
«Les agents ne finissent plus à l’heure en fin de service, car il n’y a plus aucun moyen humain. Certains bureaux ne désemplissent pas de la journée, ce qui entraîne une file d’attente permanente avec des incivilités» explique Jean-François Chaudières, secrétaire de la CGT FAPT.
Au bureau Anatole France la semaine dernière, une agression a même eu lieu, nécessitant l’intervention des forces de police, «et c’est de plus en plus récurrent».
Une réelle souffrance au travail
La raison de ces dysfonctionnements qui poussent des usagers à devenir agressifs se trouve selon lui dans la logique de gestion des ressources humaines : non remplacement des départs en retraite, horaires fluctuants, inadéquation des profils des intérimaires remplaçants...
Pour mieux se rendre compte de la situation, une titulaire (qui a tenu à rester anonyme par peur de représailles en interne) propose de parler de ce qu’elle vit au quotidien depuis plusieurs mois. «Après la réorganisation, j’ai un poste très inconfortable : je fais trois bureaux sur trois semaines. Le matin dans une agence, l’après-midi dans une ou deux autres. C’est difficile par rapport à mon âge, je suis en fin de carrière». Contrainte de faire des dépassements d’horaires systématiques car elle est fière «d’avoir une conscience professionnelle», elle met en avant ses 33 ans de métiers qui ne lui octroient aucun avantage. «Il y a une réelle souffrance au travail, je ne suis pas seule. Comme je l’ai dit à la médecine du travail l’autre jour, je passe la semaine à travailler avec des collègues aux yeux rouges. Tout le monde craque ! Et il n’y a pas de dialogue descendant avec la hiérarchie : ils ne nous écoutent pas et ne nous respectent pas».
Seule éclaircie au tableau pour cette journée, les agents ont été reçus en fin de matinée à la mairie par le secrétaire du cabinet du maire. «Il nous a écoutés et a dit qu’il allait faire remonter tout ça au maire. Apparemment il n’avait pas eu les 700 pétitions que nous lui avions envoyées il y a plus de deux mois. Mais surtout, ce que nous avons demandé c’est d’avoir le soutien des élus, et de rouvrir le bureau à Pierre-Semard et d’avoir des moyens supplémentaires» raconte Jean-François Chaudières, sans toutefois se faire beaucoup d’illusions. «On sait bien ce qui va se passer après : pas grand chose. Mais au moins on nous a reçus et écoutés, c’est assez rare pour être signalé, surtout sur Brive».
Vladimir Fouillade