Fil info
22:48International : L’Aquarius veut repartir « au plus tard fin juillet » -> https://t.co/L6bzOStr2v
22:46International : Trump-Poutine : un face-à-face de détente -> https://t.co/Tx4pilXpwv
19:30Région : Avec la mort de l’auteur des faits l’enquête est close -> https://t.co/RX3HdkC3HV
18:32Châteauroux : Sur la voie de l’harmonie avec l’aïkido et les arts martiaux -> https://t.co/BEqnD9GWNZ
18:15Argenton-sur-Creuse : L’AIDAD en recherche d’employeurs -> https://t.co/xng5F78M5P
17:59Indre : A Buzançais, tous européens ! -> https://t.co/xjPbeSRNoG
17:38Bergerac : Victoire des Bleus, parenthèse populaire mais pas amnésique -> https://t.co/LeWCMKAIee
17:34Lubersac : 120 jeunes rugbymen en stage sous le soleil -> https://t.co/WzR5wotPmv
17:25RT : Spéciale dédicace aux identitaires https://t.co/IlqKvbKYQl
17:25RT : ⚠️RETWEET⚠️ MERCI LES BLEUS! Merci de RT cette photo, Pif souhaite retrouver cet homme et lui offrir un abonnement!… https://t.co/qOQHFcXvUt
17:23RT : ⭐️⭐️ https://t.co/4tsbd32l8E
16:29Dordogne : Régressions et destructions -> https://t.co/WN0Ju0syrZ
16:06 des connards de fêtards footeux ont tué et blessé plusieurs personnes
15:59Corrèze : 80.000 € d’aides pour Créa Commerce en Haute-Corrèze -> https://t.co/H3Zug9HPfE

Brive Tonneliers, 60 ans et innovant

Entreprise

Depuis 60 ans, la société Brive Tonneliers fabrique barriques et foudres pour les viticulteurs du monde entier. Aujourd’hui, elle vise la qualité de service pour ses clients.
Laurent Lacroix est le directeur général de Brive Tonneliers. Depuis son arrivée à la tête du site briviste en 2011, le chiffre d’affaires a grimpé de 5 millions d’euros et les idées innovantes vont bon train. La dernière en date : «Écoute ma barrique et raconte-nous ton vin !». C’est ainsi qu’il résume le principe de retour d’expériences de ses clients afin de personnaliser au mieux la conception des tonneaux et foudres réservés à l’élevage des grands crus. Si le viticulteur lui indique que sa cuvée de l’année X a révélé une note vanillée intéressante, Brive Tonneliers saura alors très précisément dans quel fût le vin a maturé. Et ce, grâce à un procédé de traçabilité doté d’un QR code. Il permettra de connaître exactement la température à laquelle le fût a été chauffé et, au viticulteur, de retrouver les mêmes conditions de vieillissement de son breuvage. In fine, l’arôme subtil tant recherché sera dans le verre du consommateur devenu averti et moins confiant en la parole du spécialiste. Connaître les attentes des nouveaux amateurs de vin, voilà qui est important dans un marché mondial où seul «2% des vins sont élevés en fût de chêne». L’idée est de «personnaliser au plus près l’identité des fûts en fonction du contenu».
Demain, la perspective est de déployer un autre segment de marché auprès des producteurs d’alcools blancs. Une sorte de recyclage noble des barriques
empreintes de «la mémoire du vin» qu’elles auront vu vieillir en leur sein pendant trois ou quatre années. Un  tonneau qui aura vu vieillir un Sauternes donnera-t-il une saveur spéciale à un rhum, une vodka, un whisky ? C’est ce que pense Laurent Lacroix, œnologue et fils de viticulteur bordelais. L’homme compte bien faire en sorte que Brive Tonneliers figure parmi les 120 marques françaises de tonnelleries encore pour longtemps. Mais aujourd’hui, l’heure est à la fête où du beau monde est attendu pour ce 60ème anniversaire... Un ancien président dont le grand- père fut tonnelier. Un métier dont on prétendait jadis que celui qu’il l’exerçait avait raté sa vie...

Sabine Parisot
 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.