Fil info
21:22Saint-Sulpice-le-Guérétois : Le travail du bois, une passion, un métier | L'Echo https://t.co/Vdq0ECnUrO via
20:52 Engendrer..
20:51 L’écologie n’a rien à voir avec tout ça !!! Vous ne savez rien de ce que peut engendré ce… https://t.co/W12hCtgkST
19:53Brive-la-Gaillarde : Solidaire est le Secours Populaire -> https://t.co/pmngsMMHRb
19:47 Le cri de soulagement du Patrimoine et de la biodiversité 🐾🌳🌍
19:08Indre : 258 millions d’euros pour un an -> https://t.co/3qu1tQJEnK
18:12Plus que jamais Président des Régions de France… https://t.co/cwZ8G394sk
17:52Dordogne : Le parti socialiste compte sur ses valeurs pour retrouver des couleurs -> https://t.co/x71S0Ovl7u
17:49Beynac-et-Cazenac : Déviation : le cri de colère des entreprises -> https://t.co/uEmRSQEDBv
17:28RT : Les agents des finances publiques ont protesté à Tulle contre 17 suppressions de postes en https://t.co/TebYxVnJE7
17:20RT : En fin de cortège, on rend hommage au ⁦⁩ ⁦⁩ Par le… https://t.co/7Pw3YkiwHx
17:10Périgueux : Nouvelle saignée aux impôts -> https://t.co/fIsU0LOw5Y
16:54Sarlat-la-Canéda : A vos agendas 2019 -> https://t.co/hXvkLBbxtE
15:57RT : En fin de cortège, on rend hommage au ⁦⁩ ⁦⁩ Par le… https://t.co/7Pw3YkiwHx
15:53Marsac-sur-l'Isle : Un salon de passionnés à l’ambition régionale -> https://t.co/PYalTw0ytJ
15:37Mérigny : Les seuils de l'Anglin arasés cette année -> https://t.co/UnmtKOBc0c
15:32Indre : Le photovoltaïque au centre des vœux -> https://t.co/xqPyrT2nf2
15:26RT : Pour conquérir le numérique, « La Marseillaise » a un besoin vital de votre soutien https://t.co/zsWebVd2tu
12:18Tulle : Hôpital : une cérémonie des voeux sous tension sociale -> https://t.co/MUlPtOjG5U
10:54Vœux à la population de Jean-Paul Grador et partage de la galette, à l'Auditorium Sophie Dessus à ven… https://t.co/a6Hwqcn7ZX
09:01Région : La situation du Brésil, on en débat à et à https://t.co/EetKPkHqOb
08:45🎒 Sainte-Feyre dans la est le village à découvrir dans . & Benoît Ligneau vous y att… https://t.co/i6xP2PXGsk
07:54France : Don du sang, une fréquentation en dents de scie -> https://t.co/tMk4rjPMwH
07:51 débat -Claude Leblois - -Vienne : Le oui mais du conseil départemental au grand débat -> https://t.co/2unGKm8epg
07:49France : Deux temps pour échanger sur la "fascisation" au Brésil -> https://t.co/FYn44xEO10
07:45Région : Métier : chirurgien du livre -> https://t.co/YnXfbNkbiB

Brive Tonneliers, 60 ans et innovant

Entreprise

Depuis 60 ans, la société Brive Tonneliers fabrique barriques et foudres pour les viticulteurs du monde entier. Aujourd’hui, elle vise la qualité de service pour ses clients.
Laurent Lacroix est le directeur général de Brive Tonneliers. Depuis son arrivée à la tête du site briviste en 2011, le chiffre d’affaires a grimpé de 5 millions d’euros et les idées innovantes vont bon train. La dernière en date : «Écoute ma barrique et raconte-nous ton vin !». C’est ainsi qu’il résume le principe de retour d’expériences de ses clients afin de personnaliser au mieux la conception des tonneaux et foudres réservés à l’élevage des grands crus. Si le viticulteur lui indique que sa cuvée de l’année X a révélé une note vanillée intéressante, Brive Tonneliers saura alors très précisément dans quel fût le vin a maturé. Et ce, grâce à un procédé de traçabilité doté d’un QR code. Il permettra de connaître exactement la température à laquelle le fût a été chauffé et, au viticulteur, de retrouver les mêmes conditions de vieillissement de son breuvage. In fine, l’arôme subtil tant recherché sera dans le verre du consommateur devenu averti et moins confiant en la parole du spécialiste. Connaître les attentes des nouveaux amateurs de vin, voilà qui est important dans un marché mondial où seul «2% des vins sont élevés en fût de chêne». L’idée est de «personnaliser au plus près l’identité des fûts en fonction du contenu».
Demain, la perspective est de déployer un autre segment de marché auprès des producteurs d’alcools blancs. Une sorte de recyclage noble des barriques
empreintes de «la mémoire du vin» qu’elles auront vu vieillir en leur sein pendant trois ou quatre années. Un  tonneau qui aura vu vieillir un Sauternes donnera-t-il une saveur spéciale à un rhum, une vodka, un whisky ? C’est ce que pense Laurent Lacroix, œnologue et fils de viticulteur bordelais. L’homme compte bien faire en sorte que Brive Tonneliers figure parmi les 120 marques françaises de tonnelleries encore pour longtemps. Mais aujourd’hui, l’heure est à la fête où du beau monde est attendu pour ce 60ème anniversaire... Un ancien président dont le grand- père fut tonnelier. Un métier dont on prétendait jadis que celui qu’il l’exerçait avait raté sa vie...

Sabine Parisot