Fil info
23:24 Tellement vrai ! Et triste...
22:42A lire et à méditer: Que vaut une association de bénévoles dans une société qui promeut l’individualisme, le «je pa… https://t.co/ZUpeipEpgl
20:28notre communiqué sur l' et le dans l ' aujourd'hui https://t.co/6ChbCQK4k5
19:58Périgueux : Grosse mobilisation contre la haine et les racismes -> https://t.co/U2RwAQ8i6J
19:14Région : Vie et mort d’un club sportif: quand trop, c'est trop! | L'Echo https://t.co/BzKlvfJ5fM via
18:19Le Blanc : Un chèque pour le Secours populaire -> https://t.co/F7fTiGPw9h
18:18Bélâbre : La Comédie bélâbraise rigole en famille -> https://t.co/zx8EuH26Ts
18:17La Châtre : Chantal Goya a enchanté petits et grands -> https://t.co/fTxaqCSl3C
18:15Indre : Appel à témoin -> https://t.co/QhzYi1g2dU
18:15Indre : La région sera bien représentée au salon de l’agriculture -> https://t.co/lLuf3D2Ly1
17:49Face au mécontentement social grandissant, la CGT met en place les mardis de l'urgence sociale. Premier rassembleme… https://t.co/tm7c2QaZsX
17:17RT : L’appel du Barreau pour les rassemblements républicains du 19 février. https://t.co/ZMpHg1kAPw
17:11# # - -Vienne : Une centaine de harpistes du monde entier attendus à Limoges -> https://t.co/yQqMoCOxbi
17:08# # - -Vienne : «En Israël, nous allons droit dans le mur» -> https://t.co/Zs5YCA1on4
17:06# # - -Vienne : Toujours plus de droits humains à défendre -> https://t.co/ep5v1Yd9XO
15:57Région : Plus de trente ans de prestige -> https://t.co/WFDMdoJxZ2
15:45Périgueux : Le vivre ensemble passe par le respect -> https://t.co/g5aoBcWOgl
15:16 Avec L'Echo, j'espère aussi !!!
15:02Disparition de Joseph Akouissonne - France 3 Nouvelle-Aquitaine https://t.co/NnFyGaLQ4C
14:47RT : Fier de mon journal préféré. https://t.co/kQN5TphI73
14:21RT : 🚨⚠️ [FLASH-INFO] Intervention en cours à , rue des Dahlais ⏩ EVITEZ CE SECTEUR et FACILITEZ LE PASSAGE DE… https://t.co/e8a5tv1876
13:35 Votre pizzeria-épicerie fine italienne ouverte à l'année au coeur de Belvès en Périgord Noir https://t.co/dnKTGWPRDC
10:05Périgueux : la FSU appelle les adhérents et plus largement l’ensemble des citoyens à rejoindre le rassemblement pré… https://t.co/6QZtf0teAW
07:57# # - -Vienne : LO, le camp des travailleurs... toujours -> https://t.co/Mow1BrQjOq
07:55Région : Pour une meilleure prise en charge des personnes âgées -> https://t.co/71261YTkIZ
07:53Région : Gérard Vandebroucke; une idée certaine de l’intérêt public -> https://t.co/C3WlEXELUP
07:50Région : Ian Brossat: les Européennes, un enjeu de proximité -> https://t.co/k9t4XVAG7O

Festival de l'élevage : l'agriculture servie sur un plateau

Evénement

Ce week-end en cette 50ème édition, le «Festival de l'élevage, du bien élever au bien manger» organisé par la Ville de Brive se veut la vitrine du meilleur de l’élevage corrézien, des productions de terroir et un trait d’union convivial et pédagogique avec les visiteurs-consommateurs.

Depuis ses origines en 1968, d’abord  simple comice agricole du canton, le festival de l’élevage aura connu des évolutions notables à défaut de révolution. Mais signe des temps qui changent en 2018, ce rendez-vous populaire a gravé officiellement - depuis hier matin - dans les tables de la loi son appellation originale. «Le Festival de l’élevage, du bien élever au bien manger est la propriété de la Ville de Brive» se félicite son maire Frédéric Soulier.
Derrière ce titre,  une démarche globale est en jeu et enjeu de société. L’agriculture doit maintenant tracer son sillon entre productivité, qualité,  respect de l’environnement et celui des animaux. Ajouter à cette quadrature du cercle vertueux, les crises agricoles successives,  le dérèglement climatique et une économie mondialisée, l’agriculture de demain doit penser ses modèles de développement dès aujourd’hui. «Il faut valoriser les produits et rassurer les consommateurs» résume Frédéric Soulier. Il ne faudra pas s’étonner que le  syndicat Jeunes Agriculteurs de la Corrèze,  partenaire  du Festival,  sera présent  avec une double casquette. Côté pile tradition, restauration et buvette, et côté face modernité lors de la conférence samedi à 15h30 au théâtre
municipal. Le thème en sera  l’agro-écologie. Quatre jeunes agriculteurs corréziens présenteront leur travail et leur savoir-faire en la matière.  «C’est une belle occasion de montrer l’image d’une agriculture moderne, pensée et durable» souligne le syndicat.

Visites guidées

Une nouvelle manière de s’informer sera offerte lors de visites guidées et gratuites organisées par des agriculteurs en partenariat avec la Chambre d’agriculture et l’Union paysanne (inscription préalable nécessaire au chalet accueil ou au théâtre). Toutes les heures au départ du théâtre, samedi (14h à 17h) et dimanche (10h à 17h), des groupes de 10-15 personnes partiront à la découverte de la ferme Corrèze, de ses animaux et de ses cultures. Le festival accueillera en tout 700 animaux, plus de 250 bovins de race limousine, salers,  prim’Holstein..., ovins, porcins, volailles, oiseaux, chevaux. Les sujets de discussions ne manqueront pas à l’appel de ces échanges francs et directs entre producteurs et consommateurs.
«Ce sera un entretien plus technique et privé qu'une simple balade», espère Sébastien Soulié, le président du festival. Le veau de lait sous la mère, fleuron de la production départementale sera mis en avant. La Foire primée aux veaux de lait aura lieu cette année pour la première fois lundi 27 août à partir de 8h sur le nouveau foirail, situé zone de Cana. L’innovation dans l’agriculture via les outils du numérique sera  un des aspects de l’agriculture privilégiés lors du festival.
La présence des lycées agricoles de Naves et de Voutezac sera plus plus marquée. Un des objectifs du festival est également de susciter des vocations dans une profession où les générations ont du mal à se renouveler. «On est à un tournant. On ne se mobilise pas suffisamment», reconnaît Tony Cornelissen, le président de la Chambre d’agriculture de la Corrèze.
Temps forts du week-end, la vente aux enchères d’animaux de prestige KBS samedi à 17h15 mettra à l’honneur la génétique via la sélection d’une cinquantaine de bovins triés sur le volet de l’excellence. Des acheteurs venus de nombreux pays et un  public de passionnés et de curieux sont attendus autour du ring lors d’une vente live retransmise sur les réseaux. Nouveauté encore, une exposition sera présentée au théâtre municipal tout le week-end. Les visiteurs pourront découvrir l’histoire et  l’évolution de ce rendez-vous agricole à travers affiches et  photos.  
Pour la première fois, le festival accueille  le concours départemental des chevaux de trait dimanche, de 9h à 12h et de 14h à 17h. Les concours de race bovine auront lieu sur les deux jours. Des animations équestres se dérouleront de 9h à 18h samedi et dimanche, avec un spectacle en soirée samedi de 20h à 22h. Pour finir ce tour d’horizon, le bien manger sera au cœur des festivités avec de multiples propositions et stands sous la halle Brassens. Dégustations de produits, grillades, démonstrations des chefs des «Tables Gaillardes»,  présence des confréries de la pomme du Limousin, myco-gastronomique et du veau de lait feront saliver les papilles. A table !

Le festival et toutes les activités sont gratuites. Il aura lieu place du 14 juillet, halle Brassens.
Rens Office de tourisme au 05.55.24.08.80.

Serge Hulpusch