Fil info
21:20Saint-Geniès : Issue tragique à l’accident de dimanche près de Sarlat -> https://t.co/vtbgqYzcRB
20:50Périgueux : Les Jeunes Agriculteurs de la Dordogne soutiennent leurs aînés -> https://t.co/7MmyBJe4TS
20:07Saint-Geniez-ô-Merle : Une zone blanche, des tours, un pylône et des explications -> https://t.co/3Z8jUmvacO
20:00Périgueux : Création d'un pôle public d'éradication de l'amiante : réponse mi-novembre -> https://t.co/hcBH2MHFAu
19:52Argenton-sur-Creuse : Faune 36, un centre de soins pour animaux sauvages inédit dans l’Indre -> https://t.co/y22p4lm018
19:51Issoudun : Le 7e Issoudun Reggae temple ce soir et demain au PEPSI -> https://t.co/qmHCRoSlZx
19:43Châteauroux : « Châteauroux Demain » apporte sa contribution à l’enquête sur le PLUi -> https://t.co/AIVABN6Var
19:41Châteauroux : Glyphosate : 58 plaintes déposées -> https://t.co/0EMi2INYYx
18:10RT : Le voilà le fameux ruissellement. https://t.co/JjoJAgaEgA
18:08RT : Le 17 octobre 1961, quelques mois avant la fin de la fin de la guerre d'Algérie, des centaines d’Algériens étaient… https://t.co/pH58p21gvX
18:07RT : Le voilà le fameux ruissellement. https://t.co/JjoJAgaEgA
18:06RT : Région : Service tendu à La Poste -> https://t.co/UJy8P84LKQ
18:06RT : Tulle : "Privée du métier que j'aime" -> https://t.co/y8PBvprmtA
18:06RT : Selon l'Insee, le taux de pauvreté en France atteint 14,3% en 2018, soit 9,1 millions de Français. 200 000 pauvres… https://t.co/zmud4JGRrL
17:59RT : Selon l'Insee, le taux de pauvreté en France atteint 14,3% en 2018, soit 9,1 millions de Français. 200 000 pauvres… https://t.co/zmud4JGRrL
17:56RT : 🇫🇷 Ce matin, lancement du au lycée Les Vaseix : une première en ! 👉 Promouvoir et déve… https://t.co/VFAwGbPmio
16:57Marsac-sur-l'Isle : Votre BA, c’est fin novembre -> https://t.co/1zVpEqDlVo
16:51Le 1er ministre Édouard Philippe aurait-il finalement renvoyé une note à ses ministres sur les règles en période él… https://t.co/t72BDN0tM6
16:14Sarlat-la-Canéda : Des recherches plastiques en lien avec le compagnonnage -> https://t.co/WrLc9hCHHp
15:39Boulazac : Sécuriser les abords de l’école -> https://t.co/L0K0agLsgH
13:40Beynat : Des châtaignes plein le cabas ! -> https://t.co/pNUj02sCAW
08:17RT : Région : Service tendu à La Poste -> https://t.co/UJy8P84LKQ
08:17RT : Région : Cinq ans de prison ferme pour la mère de Séréna -> https://t.co/WCJ2sAfWDi
07:35# # - -Vienne : Demain, c’est la Frairie : yes ! -> https://t.co/xR4NRe7Beo
07:33# # - -Vienne : "Au bord du rêve", une œuvre très originale -> https://t.co/0AcNK0wU7v
07:30# # - -Vienne : «Now», l’événement qui veut rendre l’économie plus «funky» -> https://t.co/Mo1R1d1Wh3
07:27Région : Cinq ans de prison ferme pour la mère de Séréna -> https://t.co/WCJ2sAfWDi
07:24Région : Service tendu à La Poste -> https://t.co/UJy8P84LKQ

Cahier de doléances : entre détresse et défiance

Citoyenneté

S'inscrivant dans la grande consultation nationale promise par le président de la République, la municipalité a mis en place un cahier de doléances à la disposition des Brivistes.

Fédéric Soulier souhaitait attendre de connaître de les modalités prévues par le gouvernement avant de prendre sa part au «grand débat national» annoncé par Emmanuel Macron dans son allocution du 10 décembre. Mais à la suite des échanges lors du dernier conseil municipal et à la demande de certains membres de l’opposition, le maire a finalement accepté de suivre le mouvement des cahiers de doléances déjà initié par d’autres maires.
Mis en place il y a tout juste une semaine et malgré un accès restreint par les fêtes, les Brivistes ont immédiatement saisi l’opportunité de s’adresser à Emmanuel Macron. Force est de constater que le prix du carburant, élément déclencheur du mouvement des Gilets Jaunes y est absent. Seule subsiste la demande d’une réactivation d’une «TIPP flottante» qui n’est pourtant mentionnée qu’à une seule reprise tout comme la suppression de la limitation à 80 km/h.
En nombre d’occurrences, ce sont encore les retraites qui forment le gros des réclamations. Un aspect qui n’a rien d’étonnant compte tenu de la structure démographique de la commune. Mais au delà des statistiques la mesure qui semble faire consensus contre elle, largement critiquée sur les ronds points et avant cela par les organisations syndicales est celle de la hausse de la CSG. «Non à la hausse de la CSG même au dessus de 2.000 euros» peut on lire dans les doléances brivistes. «La diminution de nos revenus accentuée par vos décisions vont nous mettre en graves difficultés»  est-il encore inscrit.

«Exclus de la société»

Aux côtés des témoignages des petites retraites qui, charges déduites n’arrivent plus à joindre les deux bouts, d’autres réclament la suppression des retraites «pour les présidents qui en cumulent d’autres», alors que la majorité réclame «une indexation des retraites sur le coût de la vie» ou prône «une diminution des grosses retraites pour donner à ceux qui touchent moins de 1.000 euros». Au delà du pouvoir d’achat, la classe dirigeante en prend aussi pour son grade. Les «privilèges indécents de la classe politique» et «des journalistes» font partie du lot tandis que l’abolition du Sénat est mentionnée à plusieurs reprises.
Dans la droite ligne, pour ne pas dire la ligne «droitière», de certaines doléances, «l’abolition du droit du sol» ne tarde à pas ressurgir avec son corollaire de «la reconduite effectives des clandestins aux frontières» ou la nauséabonde remise en cause de l’aide-médicale d’Etat (AME). Ce même contributeur, visiblement très «inspiré», réclame également «la hausse des frais d’inscriptions pour les étudiants étrangers». Une mesure pourtant déjà dans les tuyaux du gouvernement pour la rentrée 2019... D’autres en profitent pour témoigner des difficultés rencontrées par les adultes handicapés titulaires de l’AAH. Des «exclus de la société» alors même que l’obligation d’emploi d’au moins 6 % de travailleurs handicapés fixée par la loi de 2005 «n’est toujours pas respectée».
Entre le souhait de certains de rendre le vote obligatoire ou de mettre en place le vote par internet, d’autres formulations demeurent plus énigmatiques comme ce «renforcemement des contrôles sociaux et fiscaux pour les femmes célibataires» ?!
De ces messages, pour la plupart directement adressés au Président de la République émanent tant une  défiance qu’un espoir de voir les choses bouger. «Monsieur le président de la République, vous avez les cartes en main parce qu’une petite partie des Français vous ont confié le jeu. Les joueurs n’aiment pas les tricheurs et attendent une bonne redistribution des cartes» écrit l’un d’eux.

Mathieu Andreau

jordan shoes for sale outlet free