Fil info
19:43Sainte-Orse : Une découverte sportives des sentiers et des bories -> https://t.co/vfA6wElVJb
19:40Dordogne : De l’ombre qui produit de l’électricité -> https://t.co/cQsXKDom8r
18:16Coulounieix-Chamiers : Quatre mois de travaux en vue -> https://t.co/9DxT4NVa43
18:13Beynac-et-Cazenac : Le chantier du contournement ouvert à la visite -> https://t.co/1mo9f1CLSt
18:07Douadic : Un hommage solennel rendu aux déportés -> https://t.co/gg1MPDzyaL
18:03Indre : Retour en images sur le Festival international des sports extrêmes -> https://t.co/4nwa33KUXh
17:54Châteauroux : Un air de guinguette pour les résidents des Rives de l’Indre -> https://t.co/6E2VQAyolz

Dans la famille du septième art...

La Fête du court métrage

Autrefois, on la connaissait sous son «Jour le plus Court». Dans sa formule étirée à sept jours, La Fête du court métrage, annoncée du 13 au 19 mars prochain, donne son troisième clap. Le binôme culturel Brive-Tulle figure parmi les 35 villes ambassadrices.

On demande le plus court ! L’événement national de La Fête du court métrage arrive en Corrèze via «ses» Yeux Verts, le pôle d'éducation aux images basé à Brive et via l’atelier Canopé 19, sis à Tulle.
Quelque 195 films, libres de droits, peuvent être projetés en tous lieux, durant ce temps fort où  deux structures éducatives phares s’associent pour porter le court métrage dans les salles de classes, les salles obscures et même dans la rue.  Les cinémas des deux villes, Véo et Rex, avec le centre culturel de Brive, sont de la partie. Les trois sites seront les lieux de multiples manifestations lors des sept jours de programmation : table-ronde, rencontres avec les cinéastes, projections en tous genres. Il s’agit bien de La Fête du court métrage avec ses majuscules soit une pléiade de réjouissances cinématographiques qui allient pédagogie, ouverture culturelle et création artistique.

Le Milieu scolaire investi

«Avec l’Atelier Canopé 19, nous avons travaillé sur plusieurs terrains. Le scolaire et le tout public. Nous touchons les enseignants avec un volet formation, les collégiens, les lycéens et les étudiants. À Brive, des projections en extérieur sont prévues en début de soirée» résume Valérie Mocydlarz, médiatrice cinéma pour Les Yeux Verts, avant de décliner les différents rendez-vous dont celui avec Isabelle Ramnou. Décoratrice et matte painter, elle a travaillé avec le réalisateur Michel Ocelot. Isabelle Ramnou sera présente le 13 mars à l’Atelier Canopé pour une session de formation dédiée aux enseignants. Un livret pédagogique délivré en aval permettra aux professeurs volontaires de décrypter le matte painting, un procédé cinématographique à base de décors peints, utilisé dans les films d’animation pour, pourquoi pas, l’insérer dans leur séquence pédagogique. Le lendemain,  l’artiste interviendra également au collège Jean-Moulin pour un échange avec les élèves.
Toujours en lien avec l’Éducation Nationale, le cinéma Véo de Tulle sera le théâtre d’une projection à l’adresse des étudiants de l’ESPE pour les informer des dispositifs scolaires existants autour du cinéma.

En mode contributif

Les classes de l’option Cinéma du Lycée d’Arsonval et de la Mission de lutte contre le décrochage scolaire de Cabanis ont planché sur une sélection de courts métrages. Plusieurs séances ont été nécessaires pour définir quels films allaient être présentés au public. «Une occasion pour les lycéens d’aiguiser leur esprit analytique et ne pas seulement se contenter de dire j’aime ou j’aime pas.  À la clef, une programmation cohérente à découvrir» décrit Valérie Mocydlarz.
La médiatrice met également l’accent sur le projet tutoré des étudiants en GEA de l’IUT de Brive. Un temps fort intitulé «Derrière l’écran» qui se déroulera vendredi 15 mars à 9h. Seront diffusés «deux films de Région» : Un peu après minuit de Jean-Raymond Garcia et Anne-Marie Puga (Le duo sera au lycée d’Arsonval l’après-midi) et Please love me forever de Holy Fatma. Une table-ronde avec des professionnels du cinéma suivra les projections. Les séances scolaires se multiplieronts dans nombre d'établissements : Lavoisier, d’Arsonval, Cabanis.
Après la sieste, à 16h30 le samedi 16 mars, le centre culturel accueillera une séance pour les tout-petits à partir de 3 ans, avec la sélection «Drôles de Bêtes». Le même jour le réalisateur, Aurélien Vernhes-Lermusiaux présentera à 17h30 à Tulle, son film Les vies de Lenny Wilson. Un jeune talent à découvrir.
 

Programme Tout public

3 mars 

16h - Focus Michel Ocelot
Cinéma Rex Brive - Ciné-goûter - 5€ / Dès 6 ans.

14 mars

de 14h à 16h - Il court, il court le cinéma
Lycée Cabanis & D’Arsonval
Gratuit - Ouvert au public.

15 mars

À partir de 9h - Derrière l’écran - Table ronde & projection
Cinéma Rex Brive - Gratuit/Tout public

16 mars

16h - Courts des Palmés
Cinéma Rex Brive - Tarifs cinéma -/Tout public
16h30 - Drôles de Bêtes
Centre Culturel Brive - Gratuit/Dès 3 ans
17h30 - Talents d’aujourd’hui
Véo Tulle 3€ /Tout public
20h -  Viens voir les comédiens 
Cinéma Rex Brive - Tarifs cinéma/Tout public

17 mars

Focus Michel Ocelot

- 10h45 Véo Tulle - 3€ /Dès 6 ans
- 16h Cinéma Rex Brive - Ciné-goûter - 5€ /Dès 6 ans.

18h30 - Courts des Palmés
Véo Tulle - 3€ /Tout public.

Tout les événements sont à retrouver en ligne sur la page facebook : La Fête du court métrage Brive Tulle.

nike air max 1 grey