Fil info
21:21Brive-la-Gaillarde : Le bloc rejette le projet... en bloc -> https://t.co/SzmW4iPo7T
21:10 L'irrigation est elle interdite en Corrèze
19:02 Maire de Paris? Y'a pas à dire, ça donne envie...
19:01Châteauroux : Allez, roulez petits bolides ! -> https://t.co/2dHnPTbrQ8
18:58RT : La Région soutient l'inscription au patrimoine mondial de l'humanité du désigné… https://t.co/Hp2ua6fpHg
18:58RT : Le Sud-Africain Johnny Clegg est mort d’un cancer, à l’âge de 66 ans. Sa chanson “Asimbonanga”, dédiée à Nelson Man… https://t.co/6ThFYSAv6M
18:58Indre : Du répit pour les blaireaux -> https://t.co/7FeBmZzO2y
18:53Indre : Le Berry, une terre de woofing ? -> https://t.co/i0EmKT52sV
18:53RT : "Fils de pute", “abrutis”, "je le tiens par les couilles", "c'est pour ça qu'on l'a fait entrer au gouvernement".… https://t.co/LLZTCyK06X
18:53RT : Retraites : Communiqué de FO : FO rejette une réforme paramétrique permanente https://t.co/cZCUyMS6U2 via
18:52RT : Dans les propos attribués à par , il est indiqué que je serais d'accord avec lui. C'est inexact.… https://t.co/qmUWFD7WmY
18:51RT : Castaner vient de médailler : -G. Chassaing, qui a chargé la fête de la musique à Nantes -B. Félix, lié à la mort d… https://t.co/lZuWINzRcb
18:50RT : l'Humanité du jeudi 18 juillet 2019 sur votre écran d'ordinateur avec la boutique de l'https://t.co/t9CSG7KjHthttps://t.co/NbyXL3pmm9
17:45Dordogne : Un marché incontournable -> https://t.co/ctO07OkjJ6
17:21Dordogne : Les salariés de la SOCAT inquiets pour leur avenir -> https://t.co/8qDX1hDvVM
17:02Sarlat-la-Canéda : Opération Sentinelle : pour sécuriser les zones sensibles -> https://t.co/TvDDArNG70
16:51RT : Nous sommes prêts à repartir ! Retraite, aide juridictionnelle, réforme de la carte judiciaire... Nous ne lâcherons… https://t.co/0mbJzLpr42
16:03Valençay : Deux employés de la commune honorés -> https://t.co/3S7bVzJbPe
14:56France : Annulation du concert de Thérapie Taxie -> https://t.co/8WXPQYMDvC
14:02Dordogne : Le coup de gueule d’une prof en colère | L'Echo https://t.co/PvYtoHT5US via
13:43Corrèze : Ressource en eau : l'alerte est activée sur 142 communes -> https://t.co/82uY2Az9PB
13:18Corrèze : Erró et Argentat, une histoire de toile -> https://t.co/abQ6G1kuTm
12:55Dordogne : Le coup de gueule d’une prof en colère | L'Echo https://t.co/HC6TQwVFxL via
08:37Corrèze : Platonov, "une comédie de la vie" -> https://t.co/kPgGM9Nu9o
06:20Région : Maladie de Lyme : 1700 nouveaux cas par an en Limousin -> https://t.co/cWUlQqoHiK
06:18Région : «On peut licencier pour pas cher» -> https://t.co/fBP3LCdZWW

Climat : mobilisation générale !

Environnement

Vendredi 15 et samedi 16 mars, partout dans le monde, des gens sortiront de leur maison, des lycéens, collégiens et étudiants de leurs écoles. Tous marcheront dans les rues en musique, consciences en bandoulière,  slogans sur les banderoles pour une unique raison : l’urgence climatique. À Brive aussi.

Les lycéens seront dehors vendredi après-midi. Un débat sur la question est prévu au lycée d’Arsonval de 14h à 16h. Samedi 16 mars, le rendez-vous est donné à 15h devant le théâtre municipal de Brive.

Le 8 décembre dernier les rues de la cité gaillarde résonnaient d’un joyeux tintamarre. Quelque 250 personnes avaient répondu à l’appel lancé sur les réseaux sociaux par Virginie Marchal à se rassembler autour des questions écologiques.
Architecte paysagiste de formation, Virginie Marchal est devenue professeur des écoles. «Mes élèves ont 8 ou 9 ans. Quand ils seront adultes, en âge de prendre des décisions, il sera sans doute trop tard. Le changement climatique a déjà commencé. C’est maintenant qu’il faut agir. Si chacun repart dans son petit village en se disant : je change mes habitudes de consommation, c’est positif».
Alors Virginie Marchal agit. Elle prend des initiatives citoyennes dans sa vie civile. Avec sa classe, elle travaille la pédagogie active. Ce trimestre, le sujet  :  l’habitat des Orang-outans en forêt indonésienne.

La température grimpe, la calotte glaciaire fond

Le sujet vous semble loin des paysages du Causse où elle enseigne ? Pourtant, il se retrouve dans les boîtes à goûter de ses élèves et de tous les enfants du monde qui mangent biscuits et pâte à tartiner gorgés d’ huile de palme. L’huile de palme est dans nos placards, dans nos réservoirs de voiture. Pour la produire, il faut planter des palmiers. Pour cultiver les palmiers en intensif, il faut des hectares alors on arase et on détruit les forêts primaires. Et par la même, l’habitat des orang-outans. Qui n’a pas vu sur les réseaux sociaux, cette vidéo montrant l’animal s’en prendre à un bulldozer ?
Conséquence : la température grimpe à mesure que les hommes exploitent les richesses de la planète, la calotte glaciaire fond, le niveau des mers augmente, les îles disparaissent, les flux migratoires s’intensifient. Un effet papillon que la communauté scientifique observe et dénonce sans que les gouvernements ne bougent, ligotés qu’ils sont par les lobbies. Depuis l’été dernier, Total a reçu l’autorisation d’importer plus de 300.000 tonnes d’huile de palme par an soit une augmentation des importations françaises de ce produit de 36%...  

Après nous, le déluge, loin des yeux, loin du cœur et porte-feuille d’actions gonflé ? Ou on lève les yeux des nombrils et on agit ?

Sabine Parisot

Zoom Kobe 1 Protro