Fil info
16:05Atur : Les travaux du groupe scolaire débuteront cet été -> https://t.co/SbUc4I8Bfb
15:41RT : Rendez-vous ce soir à 20h45 pour l'! https://t.co/fVlsWEXBtY
15:40RT : Antonne-et-Trigonant : Un pollinarium à Lanmary -> https://t.co/Pppc5jqOTS
15:36Antonne-et-Trigonant : Un pollinarium à Lanmary -> https://t.co/Pppc5jqOTS
15:10RT : Rendez-vous ce soir à 20h45 pour l'! https://t.co/fVlsWEXBtY
15:09RT : La presse française résumée en une image... (la vaste majorité, en tout cas). Comment s'étonner que moins de 8% de… https://t.co/1jc7uFOAwQ
14:56Samedi à 11h30, concert des élèves. 17h, ateliers d’art plastique. 18h30, Jonathan Guillaume. 19h15, Bobby Dirninge… https://t.co/1NayVHNL32
14:56Samedi 25 et dimanche 26, le 2e «Printemps de la Mauvendière» organisé par la pépinière culturelle Epicea réunira é… https://t.co/scIhBL3n3t
14:54RT : Les présents encore une fois à pour présenter avec au festival Visions S… https://t.co/pCd1Z1s959
13:36 Je m'en réjouis. Mais c'est étonnant. Lorsque j'avais proposé d'abandonner l… https://t.co/qG5HftvtWH
11:12 Qui n’a servi à rien! Certains immeubles de la rue de la fontaine saint Martin sont enva… https://t.co/voJzPxsUOD
10:21Douville : un camion est immobilisé sur la chaussée sur la RN 21, et une déviation mise en place le temps de son dé… https://t.co/GSI7ATFeSg
08:25Après la conférence de à Guéret... Creuse : Choix de vie, choix de mort | L'Echo… https://t.co/1kKXjGlRl5
07:59# # - : «Cuarteto Tafi», la belle découverte -> https://t.co/fCiwoZSPvR
07:57# # - : Elevage ovin la cité performante -> https://t.co/ib66QgZCRj
07:56# # - : La danse contemporaine ! «Fastoche»... -> https://t.co/rKD3lrcFc7
07:54# # - -Léonard-de-Noblat : Avec Lou Pélou, les échanges sont géolocalisés -> https://t.co/XteueAEjdF
07:52# # - -Pardoux : Le petit lavoir propose une exposition photo -> https://t.co/KHUl2xZ5NQ
07:50# # - : Les collégiens et Ema Rym offrent Milles cœurs pour un regard -> https://t.co/BUXtUhtpHx
07:48# # - -Yrieix-la-Perche : Nouvelle édition du Festival L’Ortie show ce week-end -> https://t.co/LwqIlGqTbe
07:47# # - : Venez découvrir le village du réemploi et de la réparation -> https://t.co/vFXOOkDCDa
07:45# # - -Laurent-sur-Gorre : Un apéro-quiz pour fêter l'Europe avec le comité de jumelage -> https://t.co/zZXwrssTkO
07:44# # - -Junien : Pascal Perrot reçoit l’ovation des élèves -> https://t.co/eRRt5YBm0m
07:43# # - -Junien : Les lumières vont s’éteindre au début du mois de juillet -> https://t.co/2NYgusgCD9
07:41# # - : Les portes ouvertes des 10 ans de Panaz’émoi -> https://t.co/aSocbA2loY
07:40# # - : Le succès des cafés philo est indéniable -> https://t.co/1Xj7QStGi6
07:37# # - -Vienne : Ce soir au CCM John-Lennon, un concert au rythme des 90’s -> https://t.co/GHRYJ3XsZi
07:35# # - -Vienne : Vendredi 24 et samedi 25 mai à l’espace du Crouzy «Entrez sans frapper» -> https://t.co/rAtgURfPM1
07:32# # - : L’art pour redonner une âme au quartier de La Bastide -> https://t.co/mEkOZCxzFl
07:30# # - : Deux jours de congrès pour la CGT Legrand -> https://t.co/vpzCg1IgEy
07:27# # - -Vienne : Rocade Est de Limoges: Jean-Claude Leblois dénonce «une combine politicarde» -> https://t.co/tiIgadkBGG
07:25# # - -Vienne : Littérature et anarchisme au menu de la librairie champêtre au château de Ligoure -> https://t.co/xdT0aZk2f2
07:22# # - : La foire-expo fête déjà ses 80 ans -> https://t.co/58HmNwXFyg
07:20Région : Occupation du CRDP, les associations au bord de l'indignation -> https://t.co/frGSVZbJOW
00:00Corrèze : Un P’tit Tour plein d’enseignements -> https://t.co/lEqZXHCOXH
23:41Corrèze : "Ce libéralisme fou nous amène à la ruine !" Interview de Jean Mouzat, candidat sur la liste de… https://t.co/P3275eJ8xY
22:25Corrèze : Jean-Pierre Corrèze nous a quittés | L'Echo https://t.co/T2BZ3aePIs via
21:26Sortie le 1er juin du ebook "Guide touristique du Parc Naturel Régional Périgord-Limousin" https://t.co/jygWoFlWt7
20:56RT : Café-débat à : échanges en toute convivialité et en terrasse 😉 https://t.co/8HsXfSOY9G
18:43Châteauroux : A Belle-Isle, les enfants se défient au Rallye Escapage -> https://t.co/xOVH3Aaxoy
18:42Indre : Dans le cœur des savoir-faire avec « Secrets de fabrique » -> https://t.co/x4pYATSg5O
18:11Bergerac : Contournement de Beynac : un feuilleton politique à la barre -> https://t.co/CVCXLctCPn
18:09Périgueux : Fête et revendications -> https://t.co/TUbIqRR2cp
18:05Coursac : Une maison pour la famille du Bio -> https://t.co/fQgZ3W9i87
18:02Périgueux : Un buste d’autopalpation pour sensibiliser les femmes -> https://t.co/oh5DzpR46S
17:33Périgueux : Une course pour la diversité -> https://t.co/Nlq2KWqtBT

Le climat attend des actes

Ecologie

Alors que les lycéens avaient déjà  battu le pavé la veille et pour les mêmes raisons, la mobilisation pour le climat a pris de l’ampleur samedi. La marche  a réuni près d’un millier de personnes à Brive.
La mobilisation résolument familiale rappelait que la cause défendue concernait tout un chacun. Quatre mois après une première marche qui avait rassemblé environ 200 personnes, l’organisatrice de l’événement en Corrèze, Virginie Marchal ne peut que se satisfaire de voir les rangs s’épaissir. Idem pour Dominique Gaudefroy président de l’association naturaliste de la Corrèze Le jardin Sauvage à l’origine d’une action similaire lors de la
précédente foire du livre.
«Je suis assez heureux de l’assistance. Les gens sont mobilisés. Déjà [vendredi] les lycéens avaient commencé avec des
slogans très réussis. Tout le monde est assez créatif  pour faire avancer la cause. Un peu partout le problème est mis en avant et on sent qu’il y a une prise de conscience» estime-t-il.

Passer à la vitesse supérieure

Hier encore les slogans bien sentis n’ont pas manqué, détournant des répliques cultes à l’image d’un savoureux «May the forest be with you» ou d’un autre résumant toute l’urgence de la situation «Stop aux plans B, Plantez !». Mais si la prise de conscience gagne du terrain, l’inaction voire le double langage  du gouvernement étaient eux aussi pointés du doigt.
«C’est assez fou qu’au moment même où les lycéens manifestaient dans les rues pour le climat, la majorité votait un amendement repoussant l’interdiction de fabriquer en France certains pesticides dangereux. On marche sur la tête» glisse Arnaud, 44 ans, tandis qu’à quelques mètres un enfant brandissait une pancarte sur laquelle était inscrit : «Pour un peu d’argent, ils tueraient Terre et Mer !».
Car si le père de famille ne peut que se satisfaire du succès de la manifestation il est bien conscient que cela ne suffira pas. «C’est bien que cela commence à bouger. Le message infuse de plus en plus notamment grâce à la jeunesse. Car un message est toujours plus percutant quand il vient des enfants. Et il n’y a pas un jour sans que l’on parle du réchauffement climatique. Maintenant il faut que les dirigeants prennent leurs responsabilités et agissent car on ne plus plus attendre 30 ou 40 ans de plus. Or, en face de nous, il y a des politiques qui ne sont pas du tout sur les mêmes enjeux. Ils sont complètement à côté de la plaque. Car si rien n’est fait maintenant, on va droit dans le mur. Il est temps de passer à la
vitesse supérieure».
Penser le défi climatique dans sa globalité est une chose mais rien n’empêche d’agir localement. Et là encore les choses tardent à se mettre en place selon Dominique Gaudefroy. «J’attend de voir ce qui est prévu ici car pour l’instant il n’y a rien ou pas grand chose. Lorsque la municipalité a lancé sa Page Urbaine il y a deux ou trois ans, on ne parlait pas du tout de ce problème. Cela a été complètement occulté. Pour l’instant, on ne fait pas grand chose. On a remplacé quelques essences qui poussent plus doucement et qui consomment moins d’eau mais tout cela est relativement insuffisant par rapport au problème. Parce que même si on est entré dans le problème climatique mondial, il faut que partout, localement on ait une certaine résilience» pose le naturaliste. Et à Brive peut-être encore plus qu’ailleurs.

Une urgence également locale

«On est quand même l’endroit qui se réchauffe le plus avec deux records de France des températures maximales dans la dernière décennie à Brive. Il faut s’organiser localement pour au moins trouver des petites solutions pour un refroidissement. On sait par exemple qu’un hectare d’arbres, quand ils ont des racines dans des ressources hydriques,  permet l’évaporation d'environ 40m3 d’eau par jour. Et rien que cela  contribue à un refroidissement estimé à 2°C». S’il n’existe «pas de solution miracle» selon Dominique Gaudefroy, le membre du collectif Action Climat Brive estime
cependant qu’il est temps de changer de logiciel. «Il faut empêcher, ce qu’on a fait depuis tout le temps, à savoir bétonner toutes les zones humides qui permettent de garder les ressources hydriques. Ça, c’est très important. Je pense à l’Ouest de Brive bien sûr qui était le col de déjection de la
vallée de Planchetorte, qui arrivait sur cette zone avant la Corrèze. C’était un endroit important. Désormais il faut voir ça avec tous les responsables du coin pour avancer».