Fil info
10:07 Ds 1 VIDÉO, les descendants de agent de liaison de disent ce que l… https://t.co/8o39P6S0RN
09:53Trélissac : Le nom des rues donne du sens au quotidien -> https://t.co/XjFXwFpSJ2
07:58 Et, peu à peu, le s'est enflammé… Les premiers points du https://t.co/NfvwRDV6M7
07:50Boulazac : (VIDÉO) Boulazac reçoit… et cueille Monaco -> https://t.co/3WJaodJjdZ
23:35Trélissac : (VIDÉO) A 15 ans, Héléna est "inspirée" par la figure de Roger Ranoux, son grand-père -> https://t.co/JkFOSGhrXF
22:37Victoire à domicile des Panthères de Feu du face à sur le score de 31 à 23. Bravo ! En… https://t.co/amH0xhXydC
16:42RT : Il ne faut pas tout mélanger. On a essayé de nous entraîner sur la question de la grève et de la mobilisation. Ce n… https://t.co/BU5mLjKS99
16:37RT : La nouvelle saison du Hot Club commence par un retour aux sources du jazz avec l'orchestre "Mem’Ory" lundi… https://t.co/o6OUOkUN3N
16:35RT : Évidemment il est plus simple de dénoncer la galère des usagers que d'expliquer le pourquoi de l'application du dro… https://t.co/wytPkLcHTd
16:31RT : La réaction du de à démontre un durcissement de la réaction au mouvement… https://t.co/kMVzfWwLgQ
16:30RT : Édouard Philippe qui demande des “suites judiciaires” contre les grévistes de la SCNF.. quelle horreur ce gouvernem… https://t.co/uFgpB3LRET
16:29RT : . annonce des suites judiciaires contre les cheminots. La répression comme seul arme face à des chemino… https://t.co/H9jNtWeV9X
16:29 Qu'auraient-ils fait à la place du conducteur du train dans les Ardennes? Ils auraient trouvé la situa… https://t.co/jH2MqZrl5j
16:26RT : Ce gouvernement ne veut jamais rien négocier. Rien. Il enfume systématiquement sur « l’écoute », la « concertation … https://t.co/fte4awOJOw
15:40Périgueux : FO Dordogne durcit le ton : une grève pourrait se déclarer bientôt -> https://t.co/KZcQydTMex

Logis, le label des hôteliers indépendants

Hôtellerie

Le label Logis accompagne depuis 70 ans les hôteliers indépendants en France et à l’international. En Corrèze ils sont désormais 30  établissements à adhérer à ce groupement. Une force face aux plateformes numériques.
Sous l’impulsion du nouveau directeur général des Logis, Karim Soleilhavoup, une nouvelle politique est en œuvre depuis 2017 pour accompagner  les hôteliers indépendants. En Corrèze, Alain Bekaert est depuis 12 ans le représentant du département. Il y a deux ans, il est devenu membre de la FIL, la fédération internationale des Logis et membre du bureau national. Également gérant du Central Hôtel de Bort-les-Orgues, il présidait, hier  matin, l’assemblée générale qui se tenait à La Truffe Noire à Brive, le trentième établissement corrézien à adhérer à ce label à la fois ancestral et  novateur. Estelle Lachaise s’est décidée tout récemment à rejoindre les Logis.
«J’ai été convaincue par leur dynamisme. c’est un accompagnement quotidien. Aussi bien sur la gestion, la vente, la connaissance des  fournisseurs. La centrale d’achat est une formule intéressante» motive-t-elle.
«Restez indépendant mais ne restez pas seul» est le leitmotiv de Sophie Mignard, conseillère technique et commerciale. Une formule qu’elle  adresse aux gérants pour les convaincre de rejoindre les Logis. «Cette centrale d’achat permet d’obtenir des prix défiant toute concurrence avec  parfois des moins 40%. Un exemple, si l’hôtelier a besoin de lits, nous travaillons avec une entreprise basée à Limoges» détaille la conseillère.
«Notre centrale de réservation progresse plus vite que les canaux extérieurs comme Booking. Concernant la centrale d’achat, les adhérents ont un retour en fin d’année qui peut être l’équivalent de la cotisation. Une opération blanche en quelque sorte» appuie Alain Bekaert. Outre «la nouvelle segmentation basée sur le ressenti client avec trois catégories pour les chambres (initial, cosy et élégant) et trois autres pour la cuisine (terroir,  gourmand et savoureux)» qui sortira dans le guide 2020, le label propose des formations en ligne, des MOOC, à destination des salariés : accueil en salle, utilisation des réseaux sociaux, marketing hôtelier... On parle de «marque employeur», un savoir-faire qui s’acquiert sous l’égide d’une enseigne, d’un label et nulle part ailleurs.
Cette année, Logis sera partenaire officiel du Tour de France, même si son tracé ne passe pas en Corrèze, il représente «vraiment la France des terroirs. C’est important pour nous. L’enjeu est de réintégrer les ventes en direct pour peser sur les plateformes de réservation numériques».
Localement, de multiples projets sont à venir pour cette année. «Nous avons un partenariat avec Corrèze Tourisme pour des formations spécifiques au territoire. Nous incitons également nos adhérents à réaliser un reportage photos dans leur établissement. Un professionnel se déplacera. Les images de qualité sont  essentielles pour diffuser sur les réseaux» décrit Alain Bekaert.

Zoom Lebron XIV 14