Fil info
23:07Ce message est excellent il faut le partager très vite aux politiciens inconscients des risques https://t.co/UO5eEqnckx
20:36Creuse : On s’en doutait… | L'Echo https://t.co/kNyLxjkKN8 via
19:33Issoudun : Hôpital : la télémédecine c’est maintenant -> https://t.co/Zn3L2f1M3l
19:33 88%? On ne m'a jamais demandé mon avis...
19:30Déols : Dix-huit candidates pour une seule place de Miss Centre -> https://t.co/ms5IXRRMnw
19:28Châteauroux : L214 sur le marché pour dénoncer les conditions d’élevage -> https://t.co/dQjjde0KjI
19:25Le Poinçonnet : Très bons débuts du Poinçonnet -> https://t.co/tBZ7j4U1wL
19:07Coulounieix-Chamiers : Préfet Frédéric Perissat : « nonobstant la loi chasse, je reste le patron » -> https://t.co/WGQBNSjKM6
18:36Périgueux : Prise de conscience de l’urgence climatique et sociale -> https://t.co/3npg9YL2Rs
18:19RT : Pour un Jean-François choqué, l’incarcération de est particulièrement sévère au regard de son âge. Venant… https://t.co/oRDsTLZrE8
18:18RT : La droite qui s’indigne de l’incarcération de Patoche c’est la même qui a fait du « laxisme de la justice » son fon… https://t.co/YWj0Z29AGn
18:04Saint-Laurent-sur-Manoire : Une troisième saison riche de découvertes -> https://t.co/Ksxua3wlZj
18:04RT : [A LA UNE A 18h00] De nouvelles scènes de violence ont émaillé des manifestations interdites à Hong Kong, la police… https://t.co/3SuiyShqYU
18:00Castelnaud-la-Chapelle : Sensibiliser le public aux enjeux du climat et de la biodiversité -> https://t.co/00uPHwNESp
14:18RT : Merci aux ⁦⁩ ⁦pour cette article sur le train des primeurs. Ils confirment mes propos ainsi que ceux de ⁦… https://t.co/a1wVulXTlH
08:26Périgueux : (VIDÉO) Jean-Philippe Granger : "le monde agricole est aussi des négociations sur le réforme des retrai… https://t.co/quugxSk02B
07:08Chancelade : Deux incendies, une maison totalement détruite aux portes de Périgueux -> https://t.co/zJ68vKjs43

«Japon invisible» et secret révélé

Culture

Les 27 et 28 avril seront deux jours consacrés au Japon, ses croyances, ses traditions, son art de vivre, son histoire. La troisième édition des Journées d’Arts sacrés révélera culture et folklore de ce troublant pays : cérémonie du thé, Yôkai, ikebana...

Nommées Japon Invisible, ces Journées d’Arts Sacrés souhaitent pourtant percer le mystère de ce pays insulaire baigné dans les eaux de l’océan Pacifique, à mille lieux de notre pensée occidentale toute (re)tournée vers son hégémonie culturelle que des flammes dévoratrices sont venues dernièrement abîmer. Autres cieux, autres rites, autre système de pensées, autre histoire... Un souffle d’air pour décentrer les esprits vers un ailleurs salutaire histoire de faire gicler les œillères.
«Pourquoi le Japon ? Son histoire avec les religions asiatiques est particulière. Son syncrétisme religieux, mêlant le shinto et le bouddhisme, introduit par les chinois nous a semblé intéressant à faire découvrir au public» présente Marie-Paule Deschamps, chargée de l’événementiel à la
direction de la culture. «Ce choix permet l’ouverture vers le public jeune» complète Jean-Marc Comas, adjoint à la culture. Qui dit Japon, dit manga, une voie royale vers ce public tant désiré, si difficile à conquérir. Pour l’attirer, le miel du cinéma japonais, celui de Hayao Myazaki. Le Voyage de Chihiro sera diffusé au Rex, en version originale sous-titrée, le samedi 27 à 20h. Avant la projection, à 18h30, le cinéaste Pascal Alex Vincent, «l’un des japonistes les plus sollicités», parlera, extraits de films rares à l’appui, des Yôkai, ces créatures surnaturelles issues du folklore japonais qui peuvent être de malicieux à malveillants. « Il nous présentera des choses jamais montrées en France» promet Romain Grosjean le directeur du cinéma d’Art et d’essai.
Toujours au rayon mangas, la médiathèque, avec la librairie Bulles de papier, accueillera les auteurs Cécile Brun et Olivier Pichard le samedi et le dimanche, pour une série d’ateliers de 10h à 12h. «Dessiner un Yôkai» s’adresse aux enfants. Des séances de dédicaces suivront ces ateliers. «Onibi - Carnets du Japon invisible», sorti en 2016 aux éditions Issekinicho a reçu le trophée d’argent au Prix international du manga. L’ouvrage raconte l’histoire de Cécile et Olivier débarquant à Niigata. Chez un antiquaire, Cécile achète un appareil-photo particulier. Sa lentille polie par les moines capture les êtres surnaturels... Plouf ! Immersion graphique et onirique au cœur de l’archipel.
Depuis mardi dernier les œuvres du franco-japonais Takuma Shindo sont bel et bien visibles à la médiathèque. L’artiste dessine à la plume, dans un style d’inspiration mêlant ses deux cultures, occidentale et japonaise ; peint selon la technique du sumi-e mélangeant encre et eau pour rendre une infinité de ton. À noter, les heures d’ouverture du lieu exceptionnelles : de 10h à 12h et de 14h à 18h, tout le week-end.

Une cérémonie du thé dévoilée

Maître de thé japonaise, Tereda San montrera «ce que son école l’autorise à montrer» de 15h à 17h samedi et dimanche au musée
Labenche. De l’eau, du thé matcha, un kimono, des gestes et un mystère... Vous goûterez le Japon.
De l’art du thé au floral ikebana, toutes sortes de bouquets. Les Asphodèles ont suivi plusieurs stages avec l’école Sogeshu. Le fruit de leur apprentissage, à découvrir à la chapelle Saint-Libéral. Si le Japon reste flou malgré l’avoir observé sous tous ses angles, Alain Rocher, éminent
professeur «au CV de 30 pages», saura vous dire ses mythologies, son syncrétisme médiéval et l’histoire de ses idées, samedi matin à 11h dans la grande salle du théâtre. Chincho !

Sabine Parisot


Entrée gratuite excepté Cérémonie du thé : 3,50€ et cinéma de 3€70 à 7€.
Inscriptions ateliers «Dessiner un Yôkai» et
réservations Cérémonie du Thé : 05 55 18 17 50

Nike Zoom Live 2017