Fil info
00:39le mouvement de la paix 19 soutient ; participez à la souscription https://t.co/DN1ipfEcB3
23:30 Le sociologue de la de à jeudi 24 oct à l'invitation du et de… https://t.co/6ADygJ1kE6
23:23Périgueux : Le sociologue de la famille François de Singly en réunion publique -> https://t.co/cTxdajcmVp
20:42Bergerac : Fin de contrats, chômage partiel... Eurenco serait-elle en sursis ? | L'Echo https://t.co/LEiCcanePU via
19:45Périgueux : Alternatives aux pesticides : colloque national à Périgueux | L'Echo https://t.co/rkUd8QXRlI via
19:34RT : La direction de La Poste a décidé de réduire de 27 heures semaine à 15 heures semaine les horaires du bureau de Pos… https://t.co/ymIPzzfA8P
19:19Pommiers : Le Team Bethenet affiche sa belle santé -> https://t.co/NnoZb2hckN
19:17Gargilesse-Dampierre : Les généreux projets de l’asso « Pour Kungur » -> https://t.co/HLgr8WLOAf
19:16France : Des vestiges gallo-romains presque partout dans le secteur -> https://t.co/lB4icSu42A
19:15Châteauroux : La coopération plus que jamais -> https://t.co/blgUq2bqnV
19:13Indre : Le triporteur de Télématin sur la piste des produits berrichons -> https://t.co/0ZSBglvjfE
18:44Sainte-Croix-de-Mareuil : Omya : licenciements et débrayage -> https://t.co/LNPKGwkeYW
18:39Domme : Objectif à minima pour service de santé à bout de souffle -> https://t.co/FzyafHsisf
18:32Marsac-sur-l'Isle : Samedi, on se jette sur les savons pour aider à contrer les accidents de la vie -> https://t.co/fH1N7BoEDD
18:27Périgueux : Un meurtrier pouvant se contrer -> https://t.co/rwnW7nkbnZ
17:53RT : [senat] les pétitions de principe, les condamnations verbales ne suffiront pas à arrêter le pouvoir de qui… https://t.co/SSlHe9a36F
17:46RT : Si votre politique est si "bonne" monsieur le Premier ministre, pourquoi la France exprime t'elle autant de souffra… https://t.co/mst2HyiRBQ
16:52Terrasson-Lavilledieu : Réunion suivie sur l’intérim -> https://t.co/JuDW5G0x7H
13:38 1 colloque à pour défendre le purin d’ortie, le petit lait, Les décoctions… https://t.co/7y4icDzemg
13:21Quinsac : Alternatives aux pesticides : colloque national à Périgueux -> https://t.co/tNHZRQdq2C
13:01La direction de La Poste a décidé de réduire de 27 heures semaine à 15 heures semaine les horaires du bureau de Pos… https://t.co/ymIPzzfA8P
12:35Bergerac : Fin de contrats, chômage partiel... Eurenco serait-elle en sursis ? -> https://t.co/OCVzdyUVmL
12:30Saint-Pierre-d'Eyraud : La fête de Pradelou laissera des souvenirs impérissables -> https://t.co/va3qY4jm2N
12:14 candidate au label « TERRE DE JEUX 2024 », lancée par Paris 2024 dans le but d’engager tous les terri… https://t.co/GN68hxoAeC
11:48RT : 2020 En termes de postes, on en reste au vieux principe d’habiller Pierre (+ 440 postes dans le primaire… https://t.co/kfVI7CihaZ
11:46RT : La concurrence dans le rail se traduira par une hausse des prix et une baisse de la sécurité. Angleterre, Allemagne… https://t.co/Fr9PDCh7t7
08:27 Ah, ce n'est pas la bonne photo
08:18C'est dingue les photos d'à peine 2 ans et qui montrent une ambiance disparu au complet.. Ligne, train, personnels.… https://t.co/MnZqZUl2K0
07:40 Intéressant de voir le monde entier s'insurger et de comprendre qu'il ne s'agit pas de couleur ou de… https://t.co/J1cYOO5cUk
07:34 Pour le candidat à la mairie de le rival "… https://t.co/RVqCqaYPYg
07:33# # - -Vienne : Le Secours Populaire, solidaire et inconditionnel -> https://t.co/qmX8OBxmxY
07:31# # - -Vienne : «Communication à distance et mail art système», une conférence de Rémy Pénard -> https://t.co/gI5PzpDKA6
07:30# # - -Vienne : Faire de l’emploi un droit sur le territoire -> https://t.co/mhcGpnpWys
07:28France : Le savoir-faire de la boucherie limousine reconnue à l’unanimité -> https://t.co/hjGGa7Kgz5
07:26Région : Des cheminots «méprisés» à tort -> https://t.co/DQn4cV2AgQ
07:21Périgueux : Frédéric Gojard (RN) gère le calendrier -> https://t.co/duEb8Oq3Td

Le bloc rejette le projet... en bloc

Santé

La découverte fortuite de l’existence d’une convention constitutive de l’élargissement à la chirurgie de la coopération entre l’hôpital et la clinique Saint-Germain a mis le bloc opératoire en boule.

Les chirurgiens du centre hospitaliers l’ont mauvaise. A l’origine de ce malaise la tentative conjointe de la direction de l’hôpital et de la clinique  Saint-Germain et de l’ARS Nouvelle Aquitaine d’élargir à la chirurgie la coopération existante entre les deux établissements au delà de la seule  activité obstétrique.  
«Le projet de la maternité avait une cohérence avec au bout une amélioration de la prise en charge des parturientes» explique le Dr Laridon,  chirurgien vasculaire et chef du pôle chirurgie de l’hôpital de Brive.
Si à l’époque ce projet a fait consensus au sein de la communauté médicale, les praticiens hospitaliers ouvraient sans le savoir la porte à une coopération plus large. «Nous avons appris par hasard qu’une convention constitutive avait été signée entre les établissements. Or, celle-ci n’a jamais été soumise aux praticiens de l’hôpital» explique le chirurgien. Un «coup en douce» que digère mal l’équipe médicale du bloc qui s’est  depuis constituée en collectif contre un mariage jugé inopérant.

Trois courriers

«Les 25 chirurgiens du bloc ont signé les trois courriers dénonçant ce projet» explique Didier Laridon. Surtout que ce rapprochement ravive le spectre d’un autre plus ancien qui en son temps avait tout autant agité la communauté médicale avant d’être abandonné. «Il y a dix ans, la clinique et l’ARH (ex-ARS) avaient déjà été les architectes d’un projet similaire avec l’implantation de la clinique au cœur de l’hôpital». C’est donc une énième tentative de la sacro sainte coopération publique/privée qui est remise sur le métier. «A l’époque, un grand bus avait été affrété à Arcachon pour apprécier les vertus de ce qui était le modèle type à reproduire. Dix ans plus tard, la chirurgie publique a totalement  disparue de l’hôpital d’Arcachon qui est devenu l’arrière cour de la clinique» observe le chirurgien.
Surtout, le bloc du CH de Brive ne comprend pas quelle pourrait être la dot d’un tel mariage. «Aujourd’hui à la clinique il reste en chirurgie, un  urologue, un chirurgien digestif et un autre vasculaire. Tous les autres font de l’ambulatoire. Cela n’apporterait rien de plus à la qualité de soins des patients. Faut-il prendre un risque aussi important pour du menu fretin ?» s’interroge le Dr Laridon.

"L'objectif du projet : sauver la clinique Saint-Germain"

Aux yeux du collectif, ce projet ne poursuit qu’un seul objectif : sauver la clinique Saint-Germain qui connaîtrait une situation financière délicate. «Ce rapprochement permettrait à la clinique de se recentrer sur la chirurgie ambulatoire légère, les soins de suite et la rééducation. Des activités peu coûteuses en terme de moyens humains et de charges de structure. La chirurgie lourde, moins rentable, migrerait alors vers l’hôpital. Expliquez moi l’intérêt de mutualiser les déficits et de privatiser les recettes ?» tonne le praticien.
Mais au delà de la création d’une structure aux statuts disparates permettant à «des chirurgiens du privés de venir travailler au bloc en open bar», les praticiens de l'hôpital veulent également préserver l’équilibre de leurs équipes. «Le travail médical c’est un travail d’équipe. Il ne faut pas créer une  structure où personne ne voudrait venir surtout que l’hôpital n’a jamais connu une capacité de recrutement aussi intéressante depuis dix ans»  lâche le chef du pôle  chirurgie.
Au bloc, toutes les conditions sont encore loin d’être remplies pour que ne prenne cette nouvelle tentative de greffe.

Mathieu Andreau

Latest adidas NMD Trainer Releases