Fil info
19:33Issoudun : Hôpital : la télémédecine c’est maintenant -> https://t.co/Zn3L2f1M3l
19:33 88%? On ne m'a jamais demandé mon avis...
19:30Déols : Dix-huit candidates pour une seule place de Miss Centre -> https://t.co/ms5IXRRMnw
19:28Châteauroux : L214 sur le marché pour dénoncer les conditions d’élevage -> https://t.co/dQjjde0KjI
19:25Le Poinçonnet : Très bons débuts du Poinçonnet -> https://t.co/tBZ7j4U1wL
19:07Coulounieix-Chamiers : Préfet Frédéric Perissat : « nonobstant la loi chasse, je reste le patron » -> https://t.co/WGQBNSjKM6
18:36Périgueux : Prise de conscience de l’urgence climatique et sociale -> https://t.co/3npg9YL2Rs
18:19RT : Pour un Jean-François choqué, l’incarcération de est particulièrement sévère au regard de son âge. Venant… https://t.co/oRDsTLZrE8
18:18RT : La droite qui s’indigne de l’incarcération de Patoche c’est la même qui a fait du « laxisme de la justice » son fon… https://t.co/YWj0Z29AGn
18:04Saint-Laurent-sur-Manoire : Une troisième saison riche de découvertes -> https://t.co/Ksxua3wlZj
18:04RT : [A LA UNE A 18h00] De nouvelles scènes de violence ont émaillé des manifestations interdites à Hong Kong, la police… https://t.co/3SuiyShqYU
18:00Castelnaud-la-Chapelle : Sensibiliser le public aux enjeux du climat et de la biodiversité -> https://t.co/00uPHwNESp
14:18RT : Merci aux ⁦⁩ ⁦pour cette article sur le train des primeurs. Ils confirment mes propos ainsi que ceux de ⁦… https://t.co/a1wVulXTlH
08:26Périgueux : (VIDÉO) Jean-Philippe Granger : "le monde agricole est aussi des négociations sur le réforme des retrai… https://t.co/quugxSk02B
07:08Chancelade : Deux incendies, une maison totalement détruite aux portes de Périgueux -> https://t.co/zJ68vKjs43

Baby dit bye-bye oui mais en musique !

Vie de quartier

Il est une institution à Brive qui s’apprête à fermer ses portes... Non pas dans la tristesse ni à contre-cœur mais dans la bonne humeur, après 35 ans d’un joyeux labeur. «Baby» baisse le rideau du Maryland, son café culturel qu’il a su partager avec nombre de mélomanes.

Tout au long de sa carrière de cafetier iconoclaste, Baby n’aura pas été «alone in Babylone» mais plutôt «alive in Brive» ! Durant plus de trois décennies, le Maryland aura été un cœur palpitant du centre-ville. Un lieu  incontournable voire mythique en la cité gaillarde.
Musique, théâtre, lecture, tout ce qui fait culture est venu se nicher dans ce petit café de quartier. Les humbles tommettes de terre rouge en ont vu des paires de semelles lustrer leur dos : pas de danse des amateurs de musique irlandaise, va-et-vient des fumeurs -au temps où il n’était plus acceptable de brûler ses poumons en vase clos-, savates des habitués, talons de santiag frappant le rythm n’blues...
«Il y a eu aussi une soirée hypnose  et même une soirée œcuménique ! Le prêtre de l’église orthodoxe d’Aubazine m’a demandé. J’ai dit oui. Comme quoi le bar était ouvert à plein de choses» sourit Baby de son vrai nom Gérard Le Brazidec. Mais il est rare que les personnes le nomment ainsi. Au yeux de tous, il est Baby et le restera. «Tout le monde m’appelle comme ça ici. Même le maire !» s’amuse-t-il. C’est que l’histoire du bar de Baby remonte à loin...

De grand-mère en petit-fils

C’est en 1972 qu’Yvonne Lalbat acquiert les lieux. «Ma grand-mère a acheté le bar dans une vente aux enchères à la bougie. Il s’appelait Le Châtelet à cette époque» raconte son petit-fils. Elle avait alors 68 ans. Douze ans plus tard, Baby passait derrière le zinc et baptisait l’endroit Le Maryland  pour en devenir le propriétaire à part-entière en 1988. Les soirées musicales, il les démarre en septembre 1999 avec le groupe Vie Privée. «En 20 ans, il y aura eu 2.500 concerts. Ça fait ! C’est un petit lieu intimiste et convivial qui avait sa place dans la vie des gens. Chaque soirée drainait son public» constate le cafetier. La petite scène calée au fond de la salle de cette bâtisse en brasier a accueilli nombre d’artistes. Des premières scènes, avec les soirées estampillées Jeune Talent, co-organisées avec l’association Musique Académie 19, comme des scènes expertes. «Le groupe Cocoon a joué ici. Corto Maltese aussi. Ils m’ont permis d’accueillir des musiciens hors-pairs comme les batteurs Francis Lassus, ancien batteur de Nougaro ou Roger Biwandu. Un excellent musicien qui a tourné avec Marcus Miller». C’est dire les lettres de noblesse du Maryland ! «Ma clientèle était réceptive et tranquille. C’était des connaisseurs. Il a bien fallu régler quelques paramètres au début. Mais c’était toujours une super ambiance. Je pars heureux et sans regret, content d’avoir accompli ce que je devais faire. Une page se ferme, j’en ouvre une autre. Je vais me poser, prendre du recul et faire du sport !» confie Gérard Le Brazidec. À la rentrée, le lieu portera un autre nom pour s’inventer une nouvelle vie avec la nouvelle gérante. «Le Maryland, c’était Baby, je garde mon âme». Une phrase de rockeur au cœur tendre, toutefois bien campé sur terre !

L’art en bar, c’est aussi Baby !

Baby n’a jamais omis qu’il tenait un commerce. Alors pour ne pas mélanger la chèvre et le chou, il a su s’organiser. «Vous savez combien il y avait de bars en France dans les années 80 ? Trois cents mille ! Aujourd’hui, il y en a moins de 30.000. Ça veut dire que tous les jours se ferment entre 1 et 2 bars...». Une réalité qu’il a assumé pour ne pas lâcher l’affaire de sa grand-mère. Autour du comptoir, les solutions fusaient  : «Tu devrais organiser des concerts». La bonne idée venait d’être dite. Et pour accueillir les artistes, le support d’une association, nécessaire. En 2004, il fondait l’Art en Bar dont l’objet était  : «contribuer au lien social par l’action culturelle».
Pari engagé, pari gagné, l’aventure aura duré 35 ans. Le temps de voir défiler dans la rue Saint-Martin trois générations... «Il y avait une bande de Cosnac qui venait. Ils avaient 15 ans à l’époque. Ils ont aujourd’hui 50 ans et des enfants. Il n’y a pas longtemps, j’ai vu passé une de leur fille... Elle avait un bébé dans les bras !».
C’est sans doute pour cette raison que Baby transmet son établissement sourire aux lèvres...
Bye-bye Baby et bon vent !

Sabine Parisot

Ultimes concerts !

à partir de 21h
- Samedi 24 août
 Ayati - Pop/Rock : Ayati est une chanteuse comorienne qui s’accompagne à la guitare.
- Samedi 31 août
Blues Etc... - Duo Blues Rock avec Dereck Ward et Jacky Patpatian. Le premier a la voix de Joe Cocker ; le second est un guitariste intemporel !