Fil info
13:33Creuse : Le tabou du mal-être paysan | L'Echo https://t.co/36YQxxUAgf via
12:34 Ah trop bien ! Ils veulent toujours pas dire "autrice" par contre.
11:24 hummm...les pommes de terre sarladaises ma préféré, au marché du samedi!
10:44 😂😂😂
09:45RT : Région : Un trafic de cocaïne démantelé entre Limoges et Orléans -> https://t.co/MUO48zee2o
09:27Ma très chère collègue Marion (alias ) en couv' de 😍 Rocks ! 😍 (tu auras le droit… https://t.co/XrfuRoU50U
07:49# # - -Vienne : Enseignant, un métier formidable, une loi fort minable -> https://t.co/T7yo5LIqDU
07:47# # - -Vienne : Une nouvelle moto pour initier les adolescents à la prévention -> https://t.co/COYZ9blKIN
07:45# # - : La fête des 50 ans pour les Portugais de Limoges -> https://t.co/jRxC1qdPet
07:42Région : Un trafic de cocaïne démantelé entre Limoges et Orléans -> https://t.co/MUO48zee2o
07:40France : «Que le préfet apporte des réponses, il y a des pistes» -> https://t.co/QryUXyW6ZS
21:09Sympa la mention en couv & l’article sur en p.2 de du jour 🧡 Merci 👍 https://t.co/4PzomCGlY1
19:14RT : [] 🌲🌿🔥 Pour sécuriser et faciliter le travail des qui luttent contre les de , p… https://t.co/zzvyL0i1gb
18:22🔴 Dernier coup de manivelles pour les machines au centre de tri de Limoges ! Demain 6H c’est Poitiers qui traitera… https://t.co/pKeBLdqtY1
18:00RT : Quand ça veut pas, ça veut pas. Un candidat de la liste conduite par Nathalie sous le coup d'une enquête f… https://t.co/f3ggkcRsUq
17:58La Châtre : Berry nature environnement s'apprête à nettoyer nos paysages -> https://t.co/kQVDS7PhiK
17:57Argenton-sur-Creuse : Mariana Ramos, l’héritière de Cesária Évora à l’Avant-Scène -> https://t.co/EcN4pQQrQo
17:55Indre : Une BD pour démocratiser la téléassistance -> https://t.co/7XMPikuprM
17:54Indre : La double vie de Gilles Paris -> https://t.co/BwIz1BlF2D
17:40RT : Nathalie Loiseau : "Ce que j’ai hérité de mon père, c’est la détestation de l’extrême droite." Ouais enfin sauf qua… https://t.co/ha3gSXFwQ0
17:40RT : Réponses de : 1/ « Votre document est un faux » - On l’a authentifié. 2/ « Je n’en ai aucun souve… https://t.co/7hPANIsJGv
17:38RT : Nathalie Loiseau affirme qu'elle ignorait que LaREM était un parti de droite https://t.co/oabcQq70mt
17:37RT : Les sur la Croisette ! Bravo à pour la sélection de son film à la à C… https://t.co/AwkyIh31PN
17:37RT : Soutien à et à Mediapart face aux declarations outrancières de Mme . Et vive la presse libre e… https://t.co/vA8EmwLgqE
17:36RT : C'est le moment de se rappeler que nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire du . Plus que jamais, on… https://t.co/tcuTjpFYkk

Une salle de cinéma en milieu rural, la belle histoire

Faire le choix de construire une salle de cinéma en milieu rural et de vouloir rendre la culture accessible à tous, ce n’était pas gagné d’avance.
Cette idée, développée depuis une vingtaine d’année par la municipalité du Buisson-de-Cadouin avec l’aide du Département, de l’association des Rencontres buissonnières, de Ciné Passion en Périgord, de la Région et du CNC, éclot aujourd’hui un magnifique cinéma performant avec deux salles dotées d’une technique de pointe, mais pas seulement. Le cinéma Lux Louis Delluc, (premier critique de films en France né le 14 octobre 1890 à Cadouin) est devenu un véritable centre culturel pluridisciplinaire. La preuve en est avec de nombreuses animations ou rencontres telles que, la présentation de films aux scolaires, les hommages à Lino Ventura et au centenaire de la Grande Guerre, le mois du documentaire, la présentation des films en avant première de Simon Holland « Hors la nuit » et de « Les Fauves » de Vincent Mariette, du concert de musique de films, ou autre conférence sur « La grotte de Cussac ». De plus, nombreuses sont les têtes d’affiches à être venues au Buisson comme Jean Dujardin, Lambert Wilson, Jean-Pierre Denis, Carole Laure, Francis Cabrel, etc., sans oublier Bertrand Tavernier le parrain de la salle Lux Louis Delluc.
Place aussi à la jeunesse
Si ce projet ambitieux maintenant concrétisé concerne tout le monde, il est aussi tourné vers les plus jeunes comme par exemple les écoles et les collèges autour de l’opération Collège au Cinéma, les projections estivales de plein air, mais aussi le Prix du Cinéma Lux Louis Delluc décerné au meilleur film français pour enfant. En effet, c’est la dernière trouvaille de Christophe Erbes directeur des Rencontres buissonnières et catalyseur de ce nouveau projet, épaulé là encore par l’association Ciné Passion en Périgord. Dans le cadre de la création de la deuxième salle inaugurée le 16 novembre dernier, cette équipe dynamique vient de créer un évènement tout aussi ambitieux que les précédents, autour des films jeune public et de la critique de films. Le cinéma souhaite donner la possibilité aux jeunes, à leurs enseignants et à leurs familles, de participer à l’ élection d’un prix intitulé Prix du cinéma Lux Louis Delluc décerné au meilleur film français de l’année, destiné aux enfants. Cette première édition verra cinq films finalistes en compétition, notés par des professionnels du cinéma et une douzaine d’enfants. Du 13 février au 5 mars, donc principalement pendant les vacances scolaires de février, il y aura une animation par jour dont  la remise du prix le 16 février en ouverture du Festival Télérama/AFCAE.  
En fait, sur le long terme, le cinéma du Buisson de Cadouin souhaite aider les jeunes de la région à devenir des citoyens médias plus informés, plus critiques et de véritables partenaires d’une zone d’excellence.