Fil info
18:36Indre : La gendarmerie alerte sur les risques de la cybercriminalité -> https://t.co/uVQ86yzlIE
18:34Indre : La « Berrichonne de l'Indre » monte à Paris ! -> https://t.co/HdmkRrKrC1
18:13Coulounieix-Chamiers : « La plus grande cause, c’est de faire société » -> https://t.co/MVStFkNLXU
17:29Argenton-sur-Creuse : Une nouvelle clinique vétérinaire dédiée au bien-être animal -> https://t.co/wL2yKR7vlz
17:29Le Magny : Rudy Rübel ranime l'hôtel- restaurant du bourg -> https://t.co/WCPMFnCRXl
17:04Sarlat-la-Canéda : Containers enterrés : une petite révolution pour l’usager -> https://t.co/h2pv9p7FyV
16:56Corrèze : Un mandat pour redonner du tonus -> https://t.co/bvnVIVU0kR
16:44Tulle : Solidarité -> https://t.co/hehRVi2g2x
16:34Tweet de L'Echo Haute-Vienne () L'Echo Haute-Vienne () a tweeté : # - -V… https://t.co/iYMMLmM52I
16:03Marsac-sur-l'Isle : Elles en ont toujours sous le capot -> https://t.co/jHXANXC9ce
15:07Périgueux : Beynac, Bourdeilles, Vendoire : mauvais temps pour le bitume -> https://t.co/ByDJnuup8R
14:48Dordogne : Cupidon du Vern, tombeur du Salon -> https://t.co/O4anY1bmds
09:36RT : Immersion dans le Périgord, au cœur de la préparation de l'ex-champion d'Europe du 3000 mètres steeple,… https://t.co/9dQmiLjNSd
08:52France : Le monde maritime s’invite à la BFM -> https://t.co/K9V652dbOU
08:49Région : "Pas de TGV pour les ploucs" de Bernard Cubertafond, universitaire -> https://t.co/Zv1ccZEEQw
08:36# # - -Vienne : L’hommage de la CGT Energie à Gérard Pelaudeix -> https://t.co/2NQValiDOt
07:57# # - -Vienne : SNCF, le coût de l’externalisation sur l’emploi et la sécurité -> https://t.co/z7qqajBQvm
07:51# # - -Vienne : L’avis d’expulsion des Gilets jaunes des Casseaux expire aujourd’hui -> https://t.co/sGt2m3q49t
07:49Région : Protéger les troupeaux et la biodiversité -> https://t.co/CpF8fTzZKr
07:46Dordogne : Tribunal de Grande Instance de Périgueux, rendre un avenir possible -> https://t.co/zwe3HsXSDv

Une salle de cinéma en milieu rural, la belle histoire

Faire le choix de construire une salle de cinéma en milieu rural et de vouloir rendre la culture accessible à tous, ce n’était pas gagné d’avance.
Cette idée, développée depuis une vingtaine d’année par la municipalité du Buisson-de-Cadouin avec l’aide du Département, de l’association des Rencontres buissonnières, de Ciné Passion en Périgord, de la Région et du CNC, éclot aujourd’hui un magnifique cinéma performant avec deux salles dotées d’une technique de pointe, mais pas seulement. Le cinéma Lux Louis Delluc, (premier critique de films en France né le 14 octobre 1890 à Cadouin) est devenu un véritable centre culturel pluridisciplinaire. La preuve en est avec de nombreuses animations ou rencontres telles que, la présentation de films aux scolaires, les hommages à Lino Ventura et au centenaire de la Grande Guerre, le mois du documentaire, la présentation des films en avant première de Simon Holland « Hors la nuit » et de « Les Fauves » de Vincent Mariette, du concert de musique de films, ou autre conférence sur « La grotte de Cussac ». De plus, nombreuses sont les têtes d’affiches à être venues au Buisson comme Jean Dujardin, Lambert Wilson, Jean-Pierre Denis, Carole Laure, Francis Cabrel, etc., sans oublier Bertrand Tavernier le parrain de la salle Lux Louis Delluc.
Place aussi à la jeunesse
Si ce projet ambitieux maintenant concrétisé concerne tout le monde, il est aussi tourné vers les plus jeunes comme par exemple les écoles et les collèges autour de l’opération Collège au Cinéma, les projections estivales de plein air, mais aussi le Prix du Cinéma Lux Louis Delluc décerné au meilleur film français pour enfant. En effet, c’est la dernière trouvaille de Christophe Erbes directeur des Rencontres buissonnières et catalyseur de ce nouveau projet, épaulé là encore par l’association Ciné Passion en Périgord. Dans le cadre de la création de la deuxième salle inaugurée le 16 novembre dernier, cette équipe dynamique vient de créer un évènement tout aussi ambitieux que les précédents, autour des films jeune public et de la critique de films. Le cinéma souhaite donner la possibilité aux jeunes, à leurs enseignants et à leurs familles, de participer à l’ élection d’un prix intitulé Prix du cinéma Lux Louis Delluc décerné au meilleur film français de l’année, destiné aux enfants. Cette première édition verra cinq films finalistes en compétition, notés par des professionnels du cinéma et une douzaine d’enfants. Du 13 février au 5 mars, donc principalement pendant les vacances scolaires de février, il y aura une animation par jour dont  la remise du prix le 16 février en ouverture du Festival Télérama/AFCAE.  
En fait, sur le long terme, le cinéma du Buisson de Cadouin souhaite aider les jeunes de la région à devenir des citoyens médias plus informés, plus critiques et de véritables partenaires d’une zone d’excellence.