Fil info
18:36Indre : La gendarmerie alerte sur les risques de la cybercriminalité -> https://t.co/uVQ86yzlIE
18:34Indre : La « Berrichonne de l'Indre » monte à Paris ! -> https://t.co/HdmkRrKrC1
18:13Coulounieix-Chamiers : « La plus grande cause, c’est de faire société » -> https://t.co/MVStFkNLXU
17:29Argenton-sur-Creuse : Une nouvelle clinique vétérinaire dédiée au bien-être animal -> https://t.co/wL2yKR7vlz
17:29Le Magny : Rudy Rübel ranime l'hôtel- restaurant du bourg -> https://t.co/WCPMFnCRXl
17:04Sarlat-la-Canéda : Containers enterrés : une petite révolution pour l’usager -> https://t.co/h2pv9p7FyV
16:56Corrèze : Un mandat pour redonner du tonus -> https://t.co/bvnVIVU0kR
16:44Tulle : Solidarité -> https://t.co/hehRVi2g2x
16:34Tweet de L'Echo Haute-Vienne () L'Echo Haute-Vienne () a tweeté : # - -V… https://t.co/iYMMLmM52I
16:03Marsac-sur-l'Isle : Elles en ont toujours sous le capot -> https://t.co/jHXANXC9ce
15:07Périgueux : Beynac, Bourdeilles, Vendoire : mauvais temps pour le bitume -> https://t.co/ByDJnuup8R
14:48Dordogne : Cupidon du Vern, tombeur du Salon -> https://t.co/O4anY1bmds
09:36RT : Immersion dans le Périgord, au cœur de la préparation de l'ex-champion d'Europe du 3000 mètres steeple,… https://t.co/9dQmiLjNSd
08:52France : Le monde maritime s’invite à la BFM -> https://t.co/K9V652dbOU
08:49Région : "Pas de TGV pour les ploucs" de Bernard Cubertafond, universitaire -> https://t.co/Zv1ccZEEQw
08:36# # - -Vienne : L’hommage de la CGT Energie à Gérard Pelaudeix -> https://t.co/2NQValiDOt
07:57# # - -Vienne : SNCF, le coût de l’externalisation sur l’emploi et la sécurité -> https://t.co/z7qqajBQvm
07:51# # - -Vienne : L’avis d’expulsion des Gilets jaunes des Casseaux expire aujourd’hui -> https://t.co/sGt2m3q49t
07:49Région : Protéger les troupeaux et la biodiversité -> https://t.co/CpF8fTzZKr
07:46Dordogne : Tribunal de Grande Instance de Périgueux, rendre un avenir possible -> https://t.co/zwe3HsXSDv

Un bel hommage rendu à l’amiral Dartige du Fournet

Inauguration

La voie sur la commune de Carsac qui part du Galajou au croisement de la D 704A et qui rejoint la D 704 en passant par Hermier, porte désormais le nom de rue Amiral Dartige du Fournet. C’est par un vote unanime du conseil municipal de Carsac en sa séance du 4 juillet et à la
demande de l’amicale des Arméniens du Périgord et de l’association des Moussarlertsi de France, que cet hommage à Louis Dartige du Fournet a été rendu. Un amiral commandant en chef des flottes
alliées d’Orient qui a sauvé du massacre 4 080 arméniens du Moussa Ler (voir notre édition du jeudi 17 septembre). Pour inaugurer cette rue, de nombreux Arméniens, des descendants des rescapés et de la famille et
belle-famille Dartige du Fournet, les habitants de la rue s’étaient donné rendez-vous ce dimanche 20 septembre à 17 heures sur cette voie communale VC 201 pour dévoiler la plaque (provisoire) commémorative. Lors de la cérémonie le maire de Carsac, Patrick Bonnefon a rappelé cet épisode dramatique du Mont Moïse et le rôle important qu’avait joué l’amiral en portant secours à cette population arménienne victime des terribles persécutions de l’armée Turque. Et ce génocide arménien, Thomas Aïntabian, petit-fils d’un rescapé, l’a évoqué avec beaucoup d’émotion. Il a salué la décision prise par l’amiral français : « son nom Dartige du Fournet est gravé d’or dans nos cœurs... chaque Arménien va avoir maintenant envie d’emprunter cette rue de Carsac ». Il a aussi annoncé que la municipalité de Carsac avait été précurseur en baptisant cette voie du nom de l’amiral « fin octobre, début novembre une route principale près de l’aéroport d’Erevan va également désormais porter le nom de Louis Dartige du Fournet, cette inauguration se fera en
présence du président de l’Arménie ». Arnaud Dartige du Fournet, l’arrière-petit-neveu de l’amiral a dit combien son grand oncle avait longtemps parlé de cette histoire « il a essayé de rencontrer à
l’époque les rescapés et les
descendants, c’est un épisode qui l’a profondément marqué. C’est bien que la jonction entre notre
famille et les Arméniens puisse se faire aujourd’hui ».
Régine Anglard vice-présidente du conseil départemental a pour sa part rappelé non seulement les propos de François Hollande lors de son déplacement en Arménie pour commémorer le génocide
arménien, mais également l’appel du département aux maires pour accueillir les réfugiés d’aujourd’hui. Un parallèle avec la situation actuelle qui a fait dire au maire de Carsac en conclusion de son propos « ils méritent la même sollicitude que ceux du Mont Moïse en 1915 ». La cérémonie s’est poursuivie par la visite de l’exposition de Guillaume Toumanian à la galerie Laligne bleue et la projection du film de Franz Werfel intitulé Les 40 jours du Musa Dagh.
Le verre de l’amitié autour d’un buffet typiquement arménien a été servi, suivi en soirée par le concert très applaudi en l’église de Carsac, du groupe Papiers d’Arménies.
P. Pautiers