Fil info
18:52La fabrique d’un journal. Imprimerie Rivet. Éditeur de . Colère aussi de savoir que l’, après… https://t.co/UrC2sD3iXM
14:19 Formidable 👍
13:42Le surnom de "Poupou" lui a été donné par un journaliste du quotidien communiste du Centre, di… https://t.co/iG6trKRIOz

L’Agglo touchez pas à notre eau !

Compétence eau

C’est un des effets de la loi NOTRe. Tulle agglo assurera la compétence eau au 1er janvier 2020. A Chameyrat, une pétition portée par la section de Tulle du PCF réclame que ce service reste entre les mains de la commune via sa régie municipale.

C’est une histoire d’eau qui n’en finit pas de faire des vagues au sein de Tulle agglo !  En cause, le transfert au 1er janvier 2020, de la compétence eau. Mais la nouvelle organisation  territoriale avec la fusion de syndicats des eaux fait des «hauts et débats» (lire notre édition du 13 février).
Sur le territoire de l’agglomération composée de 43 communes, ce transfert va voir la disparition trois syndicats sur les sept existants, -voire la création d’un nouveau au «nord»- et la fin de toutes les régies communales  comme celle de Chameyrat.
Dans cette commune rurale,  la fin annoncée de la régie municipale fait des remous.
Des militants communistes de la section de Tulle ont décidé de lancer une pétition pour dire non à ce transfert dont la première conséquence est  l’adhésion en cours de discussion de la commune au syndicat du Maumont*.
«On sait ce qui nous attend. On paye actuellement 0,87€ le m3 et l’abonnement 60€. On passerait à 1,24€ le m3 et 103,39€ d’abonnement» déplore Alain Mirat sur les conséquences estimées de ce transfert, soit respectivement 42% et 71% d’augmentation «sans contrepartie de prestations. Merci pour, le travail accompli?» dénoncent les militants.
La pétition a recueilli sur Chameyrat 954 signatures, soit 95% des gens visités par les militants : «On a fait cette pétition pour que la commune  continue à gérer l’eau en régie municipale. On ne veut pas changer» insiste  Alain Mirat.
La gestion publique de l’eau reste  un cheval de bataille pour les communistes.
«C’est pour garantir à la population de payer l’eau à un prix accessible sans avoir des factures qui augmentent et des dividendes qui rentrent  dans les poches des actionnaires de la SAUR, Véolia. En régie communale, on a une garantie sur l’argent récolté, sur  la qualité du réseau, celle de l’eau et du service» souligne Stéphanie Chassing, membre du bureau du conseil départemental du PCF de la Corrèze.
Les communistes voient dans ce transfert les prémices d’une privatisation.
La pétition a été remise samedi matin par une petite délégation au maire de Chameyrat Alain Vaux.
L’édile ne cache pas son désaccord avec la Loi NOTRe  et le transfert «non consenti» de la compétence.
«Je souscris totalement à cette pétition sur le fond. Sur la forme, un peu moins étant donné qu’il y a des points qui méritent des précisions. Notamment, la loi Ferrand-Fesneau qui date du mois d’août dernier, ne permet pas aux communes issues d’une communauté d’Agglo de se  positionner en  minorité de blocage par rapport au transfert. Malheureusement, il est prévu au 1er janvier 2020» détaillait Alain Vaux.
La pétition sera remise au préfet de la corrèze et au président de Tulle agglo Michel Breuilh.
L’édile a invité les pétitionnaires à en remettre une au député.
Le maire a indiqué que dans les négociations avec le syndicat du Maumont, il est prévu un «lissage» des augmentations.
*Le Syndicat Mixte des Eaux du Maumont sans fiscalité propre a pour adhérents les communes de Chanteix, Favars, Saint-Clément, Sainte-Féréole, Saint-Germain-les-Vergnes, Saint-Mexant, Saint-Hilaire-Peyroux et Venarsal (Malemort-sur-Corrèze). Le prix du mètre cube en 2019 est de 1,28€ HT et l’abonnement de 98€ HT (TVA de 5,5%)

Serge Hulpusch

Air Max 90 Ultra Moire