Fil info
21:07RT : La police de Limoges lance un appel à témoins suite à la disparition d'Arnaud Potier, disparu depuis vendredi midi. https://t.co/rAuK1qZxGe
18:59Région : Quand l’Education nationale se rapproche de l’entreprise -> https://t.co/abJQTWKUYT
18:56Indre : [intégral] Vanik Berbérian écrit à Agnès Buzyn -> https://t.co/ujYXcKy3cC
18:55Saint-Gaultier : Eglise romane : près de dix siècles d’histoire -> https://t.co/wuUUrPuqav
18:54Indre : Comment aider les orphelins à faire leur deuil ? -> https://t.co/wQmyQUEZYj
18:51# # - -Vienne : Les retraités en ont marre d’être maltraités -> https://t.co/2qWOFhpBhs
18:50Indre : Dans l’intimité de George Sand -> https://t.co/PX6rcRd6DG
18:46La police de Limoges lance un appel à témoins suite à la disparition d'Arnaud Potier, disparu depuis vendredi midi. https://t.co/rAuK1qZxGe
18:13Région : Des pistes pour économiser l’eau -> https://t.co/9yZl9eksh1
18:05RT : Le parti d’extrême droite fait son entrée au parlement de avec 11% des voix. Nouvelle alerte. La pest… https://t.co/G0HDwpOFRW
17:53# # - -Vienne : Des stagiaires au bout du rouleau -> https://t.co/1zI0CG5nSs
17:50Comme chaque 2e dimanche d’octobre, les badauds ont pris d’assaut les rues, le champ de foire de Chénérailles pour… https://t.co/tq5okDutiD
16:56Mercredi 17 octobre SOLIHA Dordogne-Périgord avec le Département fête ses 50 ans à Périgueux de 9h à 12… https://t.co/e2NGHhFMUF
16:52# # - -Vienne : Le marché aux plantes prend racine parc Victor-Thuillat -> https://t.co/M63o5XWUoy
15:03Dordogne : Entre colère et exaspération -> https://t.co/NCUw6GWJO9
15:02Dordogne : Dominique Bousquet, pour un dernier mandat à la tête des Républicains -> https://t.co/OPVJXzHbQp
14:54RT : Partons à la rencontre de qui se bougent pour améliorer notre quotidien. Adil, entraîneur de jeunes à… https://t.co/yTLQbQ2euk
14:49Périgueux : Partir des besoins des chômeurs et des entreprises -> https://t.co/XFbbbE1Sbg
10:15MAIRE DE CULAN EN COLERE : depuis une semaine le bureau de poste est fermé, cette situation risque de perdurer… https://t.co/3goxhKCdWH
10:13Guéret : RPG, la radio en plein développement | L'Echo https://t.co/kicpJST4fG via
09:07Cublac : Contre la venue du FN: «Se rassembler autour de projets» | L'Echo https://t.co/hxXDU4c5Bj via
09:00RT : Gros bordel sur . Intercité 3604 supprimé et 3614 50 mn retard. Motif. Panne train de nuit

Agressée à son domicile par trois hommes cagoulés

Faits-divers

Dans la nuit du 3 au 4 novembre dernier, une mère de famille qui se trouvait seule avec ses deux enfants en bas âge à son domicile, à Champcevinel, sur les hauteurs de Périgueux, a été agressée par trois hommes cagoulés et armés qui ont fait irruption dans sa maison entre 22 h et minuit. Ils ont séquestré la femme et les petits, et tenté en vain de fracturer le coffre-fort se trouvant dans l’habitation. Ils ont fini par quitter les lieux en emportant plusieurs armes de chasse, et une dizaine de montres de luxe pour un préjudice d’environ 50 000 euros. Une instruction a été ouverte, et confiée conjointement à la section de recherches de Bordeaux, et au groupement de gendarmerie de la Dordogne.
La minutieuse enquête qu’ils ont menée leur a permis de remonter jusqu’aux auteurs, et ce sont neuf personnes qui ont été interpellées mardi dernier en région parisienne (Val-de-Marne, Seine-et-Marne, Essonne et Yvelines), en Eure-et-Loir, Ille-et-Vilaine et Pyrénées-Atlantique. 120 gendarmes et policiers, ainsi que le Gign, ont été mobilisés pour cette opération, certains des individus identifiés étant repérés comme dangereux, et présentant un lourd casier judiciaire. Il semblerait que d’aucuns soient proches du grand banditisme. Ce sont les investigations
réalisées sur place, et les prélèvements effectués par les techniciens en identification criminelle (Tic) de la gendarmerie de Périgueux qui ont permis de remonter aux auteurs, qui se trouvaient en région parisienne. La difficulté pour les enquêteurs a ensuite été de faire le lien entre cette région et la Dordogne, car visiblement les agresseurs étaient fort bien renseignés pour venir de si loin dans cette maison relativement isolée. Les gendarmes ont fini par établir qu’ils avaient été renseignés par des Périgourdins, qui ont aidé à la préparation de l’agression, mais aussi à l’écoulement du butin dérobé. Sur les neuf individus interpellés mardi dernier, cinq ont été mis en examen pour séquestration, extorsion commise avec la menace d’une arme et complicité d’extorsion. Deux ont été écroués, les trois au-tres étant placés sous contrôle judiciaire. Les quatre derniers seront convoqués ultérieurement en vue d’une éventuelle mise en examen.
« C’est une très grosse affaire, et la dernière qui restait non résolue » précise le colonel Nicot, qui dirige le groupement départemental de gendarmerie. Sa résolution a demandé un travail acharné aux enquêteurs, car les individus mis en cause n’avaient fait qu’un voyage express dans le département, juste pour y commettre ce méfait. La femme et les enfants ont été très choqués par l’intrusion de ces hommes armés et cagoulés au milieu de la nuit, et ont dû être alors pris en charge psychologiquement. L’arrestation de leurs agresseurs devrait leur redonner un peu de sérénité.