Fil info
20:08Périgueux : Des petites voitures pour apaiser le passage à l’hôpital -> https://t.co/ztOxC0MiAL
20:02Coulounieix-Chamiers : Un marché bio chez Emmaüs -> https://t.co/2ip0ThVUlP
19:40RT : Ces chiffres de l'OCDE sur les 15-34 ans résument tout le mal français.
18:47Région : Vaste chantier, oui mais... -> https://t.co/PEDFJDvVvu
18:32Sainte-Féréole : La Nuit de la bourrée en Limousin c’est samedi ! -> https://t.co/XJBhLEGM2C
18:15# # - -Vienne : La face sombre du Brésil et la vitalité des luttes -> https://t.co/sNu40manf1
17:18Indre : Gilets jaunes : déjà deux mille personnes inscrites pour le 2 février -> https://t.co/Vb2spLO9xe
17:04Sarlat-la-Canéda : Installation du NRO de Sarlat -> https://t.co/5K9nBd29Ry
17:00# # - -Vienne : Expulsions du territoire : René Bokoul doit rester en France ! -> https://t.co/8JvbCDawIu
16:18RT : On ne parle pas assez des bienfaits du calva 😃 https://t.co/19MoJ7qVeH
16:18RT : Petite balade à Montmartre sous la neige ce matin quand soudain magnifique rencontre avec ce chanteur... avec cette… https://t.co/bZ9DxrrmnF
16:04# # - -Vienne : Rocío Márquez : pur flamenco -> https://t.co/4KedhmzEy0
15:49Périgueux : 1 000 euros récoltés au profit des clowns hospitaliers -> https://t.co/QUffOt5vYY
11:51 Dupuytren 2 et ils fermeront bientôt St-Junien et St-Yrieix !!! Complètement à côté de la plaque !!!
11:43Pour ne prendre aucun risque sur la neige aujourd’hui, l’atelier “comprendre comment mon enfant se sent aimé” animé… https://t.co/tyIN7407KI
11:11Bergerac : Six mois de travaux et un accueil de la mairie entièrement repensé -> https://t.co/UCNI92L8W5
09:14Sport : Lucas Pouille en 1/2 finale de l'open d'Australie -> https://t.co/EiKadoldBD
08:32 il faut améliorer le cheminement des visiteurs et malades qui viennent à la journée c'est h… https://t.co/1BzdlWBdiu
08:30 # - -Vienne : Les Steva ne sont guère enthousiastes -> https://t.co/1QerQipBbz
08:28RT : Région : Le CHU Dupuytren 2 ouvre en mars -> https://t.co/047eEyCcvO
08:23Région : Le CHU Dupuytren 2 ouvre en mars -> https://t.co/047eEyCcvO

La commune se mobilise pour son école

Education

La fermeture envisagée d’une classe à l’école de Chanteix par l’Inspection d’académie à la rentrée prochaine  mobilise la population de la commune, ses élus et bien-au-delà. Un blocage de l’école est dans les clous...

Chanteix ne fait pas que chanter tout l’été. Elle sait aussi se mobiliser quand une cause la touche au plus près d’une identité sociale qu’elle affirme et construit depuis des décennies. Pouvoir vivre, travailler, apprendre, s’épanouir  en milieu rural, c’est possible mais pour se faire, il faut aussi des
services publics où on en a besoin. L’annonce en fin de semaine dernière de la possible fermeture d’une classe sur les deux que compte l’école de Chanteix a mis le feu aux poudres. D’autant plus que les arguments avancés par l’Inspection d’académie sont d’ordre purement mathématique. Si l’école perd deux élèves d’ici la rentrée prochaine, un poste sera supprimé. Ils sont 31 inscrits cette année et seraient seulement 28 élèves en septembre 2018. Place alors à une classe unique de cinq niveaux ! «C’est Ubu Roi. On veut fermer une école alors qu’on va avoir plus d’enfants dans les années qui viennent. C’est idiot. Et à l’école, ce n’est pas l’idiotie qu’on enseigne» s’insurge Jean-François Poumier, adjoint au maire de Chanteix, lors d’une réunion de mobilisation organisée hier soir. Effectivement, la commune a enregistré un nombre de naissances constant depuis 2015 avec 7 nouveaux-nés par an. Mais voilà, deux élèves vous manquent et tout peut être dépeuplé. Pas de chance non plus, l’école n’accueille les élèves qu’à partir de la Grande Section (5 ans). Il suffirait qu’une Petite ou Moyenne Section ouvre pour changer le ratio. Les parents d’élèves craignent que la fermeture d’une classe n’entraîne à moyen terme celle de l’école.
La fermeture d’une classe aurait pour conséquences la baisse des activités du Centre de Loisirs  communal  Lou Loubatou qui accueille des enfants scolarisés. Un poste serait menacé dans cette structure conventionnée avec 7 communes du pays de Tulle. «Il y en a marre de vouloir faire des économies sur tout. Payer un instit devant 10-12-15 élèves, ce n’est pas du gaspillage» s’agace Jean Mouzat, maire de Chanteix. Une mère de famille constatait sans les opposer : «Dans les zones prioritaires, 12 élèves par classe, c’est bien. Nous, 15 par classe, c’est pas assez»... Une autre rappelait son choix de vie «celui d’un  enseignement de qualité à taille humaine. Ma fille m’a demandé si  elle pourra rester dans l’école jusqu’en CM2. Ce n’est pas facile à vivre».
Depuis plusieurs jours, draps, pancartes ont fleuri un peu partout dans le bourg pour défendre l’école. Elus, parents d’élèves ne veulent pas rester les bras croisés. Les  slogans sont d’ores et déjà prêts : «Je suis une école rurale» ; «Touche pas à mon école» ; «Non à la fermeture de classe» ; «Je n’ai pas 5 ans, je ne compte pas» ; «Laissez-nous nos écoles de proximité»... Le   Collectif des parents d’élèves de Chanteix a mis une pétition en ligne sur change.org  qui a recueilli plus de 140 signatures. Des pétitions papier sont aussi accessibles dans la commune.
Le temps presse. Lundi prochain, l’IA-DASEN de la Corrèze a rendez-vous avec les maires concernés pas des fermetures. Il y aurait 9 postes en tout sur le département. Le collectif prévoit un blocage festif de l’école lundi ou mercredi matin : «Pour montrer qu’à Chanteix on y est bien et qu’on veut y rester». Dont action !

Serge Hulpusch

https://www.change.org/p/collectif-des-parents-d-%C3%A9l%C3%A8ves-de-cha...