Fil info
19:59Tulle : Des fèves accordéonistiques pour les galettes des rois -> https://t.co/EQF9A62zha
19:40Brive-la-Gaillarde : Le Père Noël est un motard ! -> https://t.co/MYEevA9FYt
18:35Indre : Une centaine de manifestants à l’appel des syndicats -> https://t.co/qqJQzjVhFQ
18:35Indre : Pour les retraités, «le compte n’y est pas» -> https://t.co/27g7WGfqj4
17:15Bergerac : CAB : le temps de travail des agents éclaté façon puzzle -> https://t.co/gxd3F8QxD2
17:11France : Les retraités restent déterminés -> https://t.co/O8viflF0x6
17:09RT : Mobilisation sociale en : le préfet demande aux manifestants et habitants de participer à la future concer… https://t.co/887GzevzqC
16:49Marquay : Dossiers du conseil communautaire -> https://t.co/obcn1gJny1
15:49Périgueux : Macron met les agents de la Sécu à la rue -> https://t.co/d41enQ2RI2
15:45Coulounieix-Chamiers : Notre santé indissociablement liée à celle de la planète -> https://t.co/NJWxP6RNLY
15:40Saint-Gaultier : Retour en images sur le marché de Noël -> https://t.co/YY3KNhi2jr
15:32La Châtre : Comme au collège, valorisons notre jeunesse ! -> https://t.co/dW8Qs5kmON
15:20Région : L'ex-député Alain Marsaud condamné pour l'emploi fictif de sa fille -> https://t.co/EM2TwMICVX
10:44Dans l' de ce mardi 18 décembre, un article sur l'inauguration de la Salle Roland Pierrot au l… https://t.co/kllgoeoOfh
07:54Région : Ils défendaient seulement une petite ligne -> https://t.co/WBXAcRuG7n
07:53Région : Conseil régional: budget maîtrisé? -> https://t.co/P4ei2EH00Q
07:50 agriculteurs # - -Vienne : Les JA dénoncent le déficit d’image et de revenus -> https://t.co/5DAdEmXrVp

Festival Aux Champs : la musique sur tous les tons

Culture

Le festival Aux Champs de Chanteix se termine ce dimanche soir après quatre jours de fête et de musique à volonté. Après une belle entrée en matière avec Govrache et Juliette, jeudi soir, les soirées de vendredi et samedi, rock et rap/reaggae ont brassé la foule au pied de la grande scène. Trust et Roméo Elvis ont électrisé le public. Tout comme Feu ! Chatterton, Hoshi et Talisco dimanche soir. Retour sur une édition remarquable.

L’éclectisme est la marque de fabrique du festival Aux Champs. Et cet été plus que jamais. Les soirées concerts se suivent et ne se ressemblent pas à Chanteix, du moins en ce qui concerne la programmation. Elles ont toutes une couleur particulière.
Jeudi, la chanson française était à l’honneur avec La Gapette, Govrache et Juliette.
Vendredi le ton et l’ambiance étaient résolument plus rock ! Après un show enflammé des Booze Brothers à l’heure de l’apéro sur la scène Zapatatas, les Stranglers ont assuré la première partie sur la grande scène. Le groupe britannique a derrière lui plus de quarante ans de carrière  et une renommée internationale. Leurs tubes des années 70 et 80, «Always the sun», «Golden Brown» ou «No more Heroes» sont toujours dans les têtes. La formation a su évoluer et adapter son style sans renoncer à son identité. Elle prend plaisir à être sur scène et à jouer en interaction avec le public. Mais ce dernier s’est véritablement enflammé avec l’arrivée de Trust !
Le groupe français a lui aussi bien quarante ans au compteur mais il garde l’âme jeune et rebelle. Le chanteur Bernie Bonvoisin et le guitariste Nono Krief, continuent de dénoncer l’injustice sociale, le racisme, les discriminations, la bêtise humaine mais surtout celle des dirigeants. Du gros son, des riffs puissants et une énergie folle ont caractérisé le show électrisant. Trust n’a ni Dieu ni maître, le doigt d’honneur facile et la plume assassine. Le groupe dénonce «la démocrassie» qui «corrompt le juste» et le comportement de l’Etat Français dans «Le gouvernement comme il respire».
Changement radical d’ambiance et de couleur musicale samedi soir avec Thérapie Taxi, Roméo Elvis et Bigga*Ranx. Trois formations jeunes avec un public (très) jeune.

Mots crus et tourments

Le premier à passer sur scène est un trio qui cartonne avec son titre «Hit Sale» visant un public d’ados. Thérapie Taxi se situe entre Indochine et Disney Channel. Sur de belles mélodies, le groupe distille des mots crus sur les tourments de la jeunesse : sexe, amour, drogue... C’est bien ficelé, c’est pro mais c’est immature et superficiel.
Vient ensuite Roméo Elvis. Le rappeur belge en survêtement rouge a été révélé il y a deux ans. Depuis il fait un carton partout où il passe. L’artiste amoureux des crocodiles s’investit sur scène pour livrer un show spectaculaire. La communion avec le public est totale, à un point tel que le rapeur finit par faire un slam (action de se jeter de la scène dans le public et de se faire porter à bout de bras).
Bigga*Ranx a pris la suite. Jeune prodige du reggae originaire de Tours, le chanteur maîtrise parfaitement le style en le mêlant au hip-hop et étonne par son flow rapide comme par son énergie et sa maturité. Une tête d’affiche légitime.

Jeune chanteuse et envolées lyriques

Dimanche c'est Hoshi, jeune chanteuse découverte grâce aux émissions de télé-crochet qui monte la première sur la grande scène. Elle n’a pas encore 22 ans mais possède une grande maturité. Auteure, compositrice et interprète, Hoshi présente son premier album «Il suffit d’y croire» dans les festivals cet été. Un opus qui vient d’être disque d’or. Très à l’aise sur scène, d’une grande simplicité, l’artiste aux allures de geisha et aux yeux de biche est en complète intéraction avec son public. Nombreux sont ceux qui ont fait le déplacement avec enfants juste pour entendre en live sa voix rauque. La plupart de ses fans portaient une marinière, clin d’oeil au titre du même nom qui cartonne sur les plateformes de téléchargements.
Feu ! Chatterton lui succède sur le plateau. Le groupe (trés) parisien est en forme, en particulier son charismatique chanteur, Arthur Teboul. Le dandy inspiré enchaîne les titres du nouvel album «L’Oiseleur», les textes poétiques et les envolées lyriques. «Veux-tu faire l’amour avec nous Chanteix ?», adresse-t-il aux «Zapatatistes». Le public suit et s’emporte avec les musiciens jusqu’au septième ciel.
Le dernier à passer sur la grande scène et à essuyer l’orage est Talisco. Le trio mené par le Bordelais Jérôme Amandi, effectue la
dernière date de sa tournée à Chanteix.

Du bon son et de l’énergie

Visiblement heureux d’être sur scène et de jouer ensemble, les musiciens possèdent une énergie communicative. Le groupe distille du bon son et chante en anglais des tubes issus des albums «Run» et «Capitol Vision». L’osmose avec l’assistance est totale. Il est tard, il pleut, qu’importe. Le public en redemande et Talisco, généreux, exécute un final magistral. C’est pour des moments aussi intenses qu’on aime les festivals.

Au final, l'édition numéro 31 du festival aux Champs restera comme "remarquable" par sa programmation et sa fréquentation. Environ 1.800 spectateurs étaient présents autour de la grande scène samedi. Juliette a rassemblé 600 personnes et les autres soirées ont passé la barre du millier. De beaux moments de partage ont aussi été vécus du côté des enfants. La Boîte en Zinc était comble dimanche pour le spectacle familial «Double Sens» avec les Romain-Michel et la «Cie si j’y suis». Le festival en milieu rural ne serait pas complet sans la fête de la patate. La pomme de terre a régalé des milliers de convives, cuisinée en frites, en pâté géant, en milhassous (300 ont été réalisés par la confrérie de Sainte-Fortunade) et en farcidures (500 préparées par l’US St Clémentoise)

Karène Bellina et Vladimir Fouillade