Fil info
17:03parvis*
15:30 Sur le parivis de la collégiale Saint-Martin génuflexion gilets jaunes en mode happening artis… https://t.co/4YQiyGo8D7
14:36 en marge de l inauguration des aménagements du bourg des échangent avec le député LREM Christo… https://t.co/ccdwfR5u2b
14:33 une cinquantaine de gilets jaunes marchent sur le boulevard périphérique de Brive. Ils défilen… https://t.co/GKjv27lwU8

Les femmes seront les étoiles du prochain festival rural

L’assemblée générales de l’association des Amis de la Maison des traditions s’est tenue dimanche.
L'association des Amis de la Maison des traditions a été fondée et s'est activée avant même la création de ce musée en 2003 (voilà donc quinze ans) sur une proposition de François Noc par la municipalité chassignollaise. Dans le but premier de soutenir financièrement sa construction puis la continuité de son fonctionnement, elle en fait connaître la double vocation d'entretenir le souvenir d'un passé rural qui s'éteint et d'attirer dans la bourgade un flot touristique régulier.
L'association compte 49 adhérents auxquels il est demandé une modique cotisation de 3 e.
L'approche de la fête chrétienne de Pâques laissant pressentir l'ouverture de la Maison des traditions, fixée en effet à la date du 1er avril, il était temps pour ses partisans de faire le rappel des bénévoles, de présenter les diverses facettes du bilan de l'année 2017 et de préparer des animations réitérées certes mais qui n'en sont pas moins régulièrement assorties de quelques changements et améliorations.
C'est dans ce droit-fil que s'est tenue dimanche matin l'assemblée générale annuelle de l'association dans la salle annexe de la mairie, en présence, moindre qu'à l'ordinaire, d'une vingtaine de personnes, sous la présidence de Pierre Chaput. Celui-ci s'est d'abord félicité du triple succès obtenu par les trois visites nocturnes et théâtralisées du musée organisées en juin, août et septembre. Il a été indiqué que cette prestation évoquant la vie et les coutumes d'autrefois aura lieu pour la troisième fois, en un regroupement estival, pareillement à la tombée du jour, aux dates des 23, 24 et 25 août.
Succès du festival rural
Le festival rural a connu une franche réussite le dimanche 30 juillet, avec un total de près de 1 000 passants, 764 entrées payantes donnant droit à une visite du musée. Ce qui a permis de verser la somme de 1 692 euros à la municipalité, geste qui a été apprécié à haute voix par Elisabeth Labesse, maire de Chassignolles.
En octobre, la journée du cidre doux et de la châtaigne grillée a également donné toute satisfaction.
À l'école de vannerie ouverte pendant la mauvaise saison, il y a eu seulement 21 élèves adultes inscrits. Il est fort probable que ce nombre restera à peu près le même dorénavant car, en d'autres lieux proches, certains anciens apprentis ont avec bonheur appliqué chez eux le modèle chassignollais.
La décision ayant été prise d'en changer la date, le festival rural 2018 se déroulera cette fois le dimanche 5 août et aura la femme pour thème. Il y sera mis en avant les professions exercées par nos aïeules : paysannes, modistes, coiffeuses, épicières... Le défilé matinal de matériel agricole exigera donc et d'une manière inédite sinon vraiment exceptionnelle qu'une quinzaine de tracteurs de marques anciennes soient menés exclusivement par des conductrices. Un appel a été lancé dans ce sens aux dames et demoiselles prêtes à prendre sans hésiter, ou après une période d'essai, le volant d'un de ces engins. Bien d'autres exhibitions tourneront autour de ce sujet.
Au plan financier, l'exercice 2017 (arrêté au 28 février) a dévoilé une parfaite stabilité avec un total en caisse de 3976,07 e (5,20 e de plus qu'en ce qui concerne l'exercice précédent).
Plus près dans le temps, un grand ménage qui consiste principalement à enlever la poussière et les toiles d'araignées à l'intérieur de la Maison des traditions sera gracieusement effectué le matin du 19 mars.
Denis Bonnet