Fil info
19:09Périgueux : Des trophées pour récompenser les acteurs les plus innovants -> https://t.co/MQrhyF3Zz9
19:07Boulazac : Continuer à faire savoir -> https://t.co/OJf71p2oZ9
18:10Indre : Une après-midi pour plonger au profit de l’Unicef -> https://t.co/UuZBHYrjPi
18:00Châteauroux : ACGCS et Scalis dépassent les barrières générationnelles -> https://t.co/V68eYygNDQ
16:04Thiviers : La Ruche qui dit oui s’installe -> https://t.co/Vnyo1Q5SNg
16:03Coulounieix-Chamiers : Les interrogations du groupe communiste / Front de Gauche -> https://t.co/2ogP3g8RU3
12:56Corrèze : Gilets jaunes et syndicats même combat ! -> https://t.co/4MCES4f1yh
11:32RT : ça y est ! le programme complet des est sorti => https://t.co/6JADnTeZM6 On a hâte de vous… https://t.co/Af2y7rXAlD
11:29ça y est ! le programme complet des est sorti => https://t.co/6JADnTeZM6 On a hâte de vous… https://t.co/Af2y7rXAlD
10:44 sur le boulevard circulaire de Brive, au centre ville, distribution de tranches de sa… https://t.co/k1IxMadGPY
09:06# # - -Yrieix-la-Perche : Les 57 ans du cessez-le-feu -> https://t.co/WQwdvQNyz3
08:59# # - -Yrieix-la-Perche : Les « Enoncés » de Christian Lebrat -> https://t.co/6NbDofChyP
07:59Région : Pole de ressource de Limoges, des projets qui revendiquent l’économie sociale et solidaire -> https://t.co/wH57GAbjEr

Plate-forme de tri, la grève continue

L’activité du centre de distribution castelneuvien est à l’arrêt depuis hier et la situation risque durer devant le mutisme de la direction selon plusieurs organisations syndicales qui avaient appelé à ce débrayage (CFDR S3C, la CGT FAPT, FO.com et SUD Ptt) . Dans ce centre, des facteurs d’Eymoutiers travaillent également ce qui explique que les distributions soient perturbées dans les deux secteurs.

Les raisons de ce mouvement social ?

Ce sont trois mois de négociations infructueuses qui ont abouti à ce blocage que 22 salariés ont suivi soit un taux de grévistes inégalé dans ce centre de tri ; la situation précaire de deux employés ne leur a pas permis d’y participer ainsi qu’un troisième car il est à la fois facteur et employé d'agence postale et qu’il doit assurer la mission de service public.

La direction de La Poste propose une réorganisation des horaires de travail qui contraindrait les agents à travailler 6 jours sur 7 ce qui est inacceptable pour les organisations. «Sous le prétexte d’offrir aux agents de profiter d’un temps entre midi et 14h, la direction veut imposer aux facteurs d’allonger leurs journées ; cela les obligerait à travailler tous les jours sauf le dimanche», explique Karine Dijoux pour FO. Cette réorganisation est, pour les employés, la goutte qui fait déborder le vase : ils ont déjà accepté que le travail soit annualisé selon les besoins et que deux tournées soient supprimées mais cette nouvelle demande est vraiment de trop pour eux.

La direction régionale de La Poste explique qu’une réorganisation de la distribution du courrier est indispensable car «d’ici 2020, les volumes des courriers auront été divisés par deux» selon Aurélien Capdevielle du service communication du groupe. Le groupe doit donc envisager d'autres orientations mais doit-elle, pour cela, empêcher toute discussion ?

Sans discussion

possible, le mouvement continue

Une nouvelle négociation des syndicats avec la direction hier matin n’a pas réussi à faire évoluer la situation car «ils n’ont rien voulu écouter.»

Devant ce mutisme, les syndicats sont contraints à faire appel à des représentants syndicaux aux directions régionales qui pourraient avoir un pouvoir de persuasion plus important face à la direction. Les agents ont donc voté à l’unanimité la poursuite du mouvement et se sont donné de nouveau rendez- vous aujourd’hui devant le centre courrier. L’intersyndicale annonce 95% grévistes, sur le centre courrier de Châteauneuf-la-Forêt.