Fil info
07:59Région : Dépôt de bilan de l’entreprise de porcelaine J.l. Coquet à Saint-Léonard -> https://t.co/PHjZHN9Cjk
07:35# # - -Vienne : Tati Limoges reste ouvert et change d’enseigne -> https://t.co/2hwwgiUo7O
07:33France : «Le labyrinthe de la Voix» sillonne la porte océane -> https://t.co/lWpldLZ5Bs
07:30France : Limousine Park, moins cher, plus interactif -> https://t.co/reUfVzI2SL
07:26Région : Contre les punaises de lit : notre meilleur ami, le chien -> https://t.co/dv2rPSJqZE
22:56 Désolée on ne peut pas y croire ou alors qu'il dénonce de toutes ses forces la remise en cause sans pr… https://t.co/48jOvXeUnj
22:12Ribérac : La photo de la voisine confond le voleur -> https://t.co/Vrvrmiwwwm
21:15Région : L’ARS ferme le centre expert autisme du Limousin | L'Echo https://t.co/9ql4IKcjcl via
21:14Sarliac-sur-l'Isle : La preuve par l’exemple -> https://t.co/WNSVy1YIfv
21:12Région : L’ARS ferme le centre expert autisme du Limousin | L'Echo https://t.co/9SP8yBiQ7k via
20:49Corrèze : A tire d'ailes à l'aéroport de Brive-Vallée de la Dordogne -> https://t.co/ZyElSS7EfE
20:21RT : Ce matin, un contrôleur de train originaire de Brive a été agressé dans le train aux Aubrais près d'Orléans. Les co… https://t.co/gHYrmurXPl
18:00 L ARS obéit sur ordre de l ÉTAT!!Encore une HONTE de la part de ce GOUVERN… https://t.co/S8amA2aWKk
17:45Ce matin, un contrôleur de train originaire de Brive a été agressé dans le train aux Aubrais près d'Orléans. Les co… https://t.co/gHYrmurXPl
17:42 😱😡😡😡
17:38Région : L’ARS ferme le centre expert autisme du Limousin | L'Echo https://t.co/fjpzzWqWNM via 😳😤😤
17:34RT : Emmanuel Macron : "Si les Fennecs gagnent, les Français souhaitant se rendre sur les Champs-Elysées devront avoir u… https://t.co/LpBHy8ngET
17:33Châteauroux : La petite rue Grande de Stéphane Dubois -> https://t.co/gkoEAYEi2z
17:32Indre : Hommage aux martyrs et aux sauveurs -> https://t.co/vMUId6cCQ8
17:31RT : Lettre ouverte du Bâtonnier à Monsieur le Président de la République, à Monsieur le Premier Ministre, à Mesdames et… https://t.co/EVcm4iJHzi
16:50Domme : Aéromodélisme et délicates arabesques au meeting aérien -> https://t.co/H2yOXpMtmb
16:38Brive-la-Gaillarde : Le bloc rejette le projet... en bloc | L'Echo https://t.co/fKOgsTxOdR via
16:07Périgueux : A la Truffe, on se sent entre amis -> https://t.co/hQUeYMxXyf
15:26Argenton-sur-Creuse : Un groupe folklorique du Paraguay en visite à l'Ehpad du Clos du Verger -> https://t.co/8J27zsYZHz
15:22Eguzon-Chantôme : La fête du lac s’annonce époustouflante -> https://t.co/XoX8AUwgF5
12:15 ?????????????
12:12Tulle : François Hollande apporte son soutien aux facteurs grévistes -> https://t.co/gsxfRuIESK
11:16Région : L’ARS ferme le centre expert autisme du Limousin | L'Echo https://t.co/joLKFrfoJ8 via

Châteauroux Ceramics : « On nous prend pour des ânes! »

Social

Hier, lundi 5 janvier, après leurs traditionnels congés de fin d’année, la centaine de salariés de l’entreprise Châteauroux Ceramics étaient de retour dans leur usine avec un espoir : celui de revoir leur four en fonctionnement. Depuis début décembre, le gaz qui l’alimente est coupé. Alors que les dirigeants leur avaient annoncé un retour à la normal pour le 3 janvier, rien n’a encore été fait. « Les personnels de la maintenance ont été contactés par des agents de GRDF pendant les vacances pour rouvrir le gaz, expliquait hier Jean-Luc Prot, secrétaire du Comité d’Entreprise, à l’occasion d’un regroupement des employés du site. Apparemment, la direction aurait refusé pour des raisons de sécurité. On comprend pas bien car ces procédures ont été faites avant les congés. Pour nous, c’est un faux argument ! ». Le ras-le-bol de chacun est palpable parmi les personnes présentes. Depuis plusieurs semaines, tous ont l’impression d’être menés en bateau, d’autant plus que le dialogue avec leur direction se heurte à l’absence de ses représentants, présents environ deux jours par semaine sur le site. « Une entreprise, quand elle n’a pas de dirigeants, on ne peut pas lui apporter d’informations, analyse Patrice Rabaté, ancien Mead et consultant venu leur prêter main forte. Pour moi, Châteauroux s’autogérait avec les cadres et les agents de maîtrise  présents. »

Appel aux administrations

Devant l’enlisement de leur situation, le comité d’entreprise a pris la décision, hier, de faire appel aux services du préfet. Ces derniers ont très rapidement répondu favorablement et une délégation a pu rencontrer le secrétaire général de la préfecture Jean-Marc Giraud ainsi que Nadia Rolshausen, directrice de la DIRECCT 36. « Il en est ressorti trois points importants : la régularisation des salaires de novembre (27 n’ont pas été entièrement réglés), l’assurance d’être payer pour décembre et le constat d’abandon de l’usine par la direction, a détaillé Patrice Rabaté à l’issue de l’entretien. Ce que l’on veut c’est protéger les salariés et réaliser un courrier où l’on prend acte que la direction ne nous donne pas de travail ». Leurs interlocuteurs se sont engagés à les accompagner dans ces démarches. Mais pour autant, les salariés restent énervés et tendus devant leur situation, comme le décrit Jean-Luc Prot. « On s’attend bien à ce que l’issue soit la fermeture de l’usine, mais ce qu’on veut, c’est des réponses. Si pour cela, il faut les bousculer, on n’hésitera pas. »

Wmns Air Jordan 1 Retro High OG 'Twist'