Fil info
09:09# # - -Vienne : Les 20 ans de la petite unité de vie de la cité Thuillat -> https://t.co/hR4Vhnq8sk
09:07# # - -Vienne : Le mariage, tendance néo-trad -> https://t.co/0xOJfisOMS
09:06# # - -Vienne : Le NPA veut faire converger les luttes et les colères -> https://t.co/Jn2P13zXkG
09:04# # - -Vienne : Sensibiliser et inciter le public à être «co-producteur» de sa sécurité -> https://t.co/CwIB6vhDJG
09:00Région : Les besoins de logements d’ici 2030 -> https://t.co/J2azhaYyRv
08:58Région : Nouvelle alerte aux pesticides -> https://t.co/AjzF8p5M3t
03:42 A qq jours de l'appel à manifester de l', 1 coup… https://t.co/HY2B8v1dwZ
03:34Le Buisson-de-Cadouin : (VIDÉO) "Après avoir contribué à la richesse nationale… les agriculteurs retraités priés de… https://t.co/w3AfZdRzCE
00:27«On atteint même les 80% de communes soutenant le maintien des services de la DGFIP sur l’ensemble du territoire» d… https://t.co/r2vyp2A2ra
21:32Lissac-sur-Couze : «La paix et le climat, même combat» -> https://t.co/kulLwpKVBj
21:03 Le rugby c'est aussi (surtout) ici :-)
20:12Châteauroux : Le Racc dompte un vaillant RCI -> https://t.co/GrPFAfmi93
20:08Eguzon-Chantôme : 34e édition : la châtaigne fêtée à tous les goûts -> https://t.co/hens1rOcvU
20:06Châteauroux : Visite guidée du chantier de Balsanéo -> https://t.co/rA1vInVszV
20:01Châteauroux : « L’anguille » ne s’est pas défilée -> https://t.co/kXCUhNPLFq
19:16Bassillac : Un salon sympa et détendu -> https://t.co/G1XWa3OUbU
19:12Marsac-sur-l'Isle : Meurtre ou suicide à Auchan ? -> https://t.co/eLtrah97rh
19:06Saint-Geniès : Grave accident de moto près de Sarlat -> https://t.co/S3cfWd3ytA
18:00Sarlat-la-Canéda : Une saison correcte malgré un mois de mai difficile -> https://t.co/BknniT5IOm
13:19Haute-Vienne : Municipales, Emilie Rabeteau, en lice à Condat-sur-Vienne | L'Echo https://t.co/bHr1ZWHjE3 via
11:08J’ai rarement vu du « participatif » avec les socialistes. En bla-bla oui mais sans plus. Exemple : la large conce… https://t.co/7pGkvWL1hI

Châteauroux Ceramics : « On nous prend pour des ânes! »

Social

Hier, lundi 5 janvier, après leurs traditionnels congés de fin d’année, la centaine de salariés de l’entreprise Châteauroux Ceramics étaient de retour dans leur usine avec un espoir : celui de revoir leur four en fonctionnement. Depuis début décembre, le gaz qui l’alimente est coupé. Alors que les dirigeants leur avaient annoncé un retour à la normal pour le 3 janvier, rien n’a encore été fait. « Les personnels de la maintenance ont été contactés par des agents de GRDF pendant les vacances pour rouvrir le gaz, expliquait hier Jean-Luc Prot, secrétaire du Comité d’Entreprise, à l’occasion d’un regroupement des employés du site. Apparemment, la direction aurait refusé pour des raisons de sécurité. On comprend pas bien car ces procédures ont été faites avant les congés. Pour nous, c’est un faux argument ! ». Le ras-le-bol de chacun est palpable parmi les personnes présentes. Depuis plusieurs semaines, tous ont l’impression d’être menés en bateau, d’autant plus que le dialogue avec leur direction se heurte à l’absence de ses représentants, présents environ deux jours par semaine sur le site. « Une entreprise, quand elle n’a pas de dirigeants, on ne peut pas lui apporter d’informations, analyse Patrice Rabaté, ancien Mead et consultant venu leur prêter main forte. Pour moi, Châteauroux s’autogérait avec les cadres et les agents de maîtrise  présents. »

Appel aux administrations

Devant l’enlisement de leur situation, le comité d’entreprise a pris la décision, hier, de faire appel aux services du préfet. Ces derniers ont très rapidement répondu favorablement et une délégation a pu rencontrer le secrétaire général de la préfecture Jean-Marc Giraud ainsi que Nadia Rolshausen, directrice de la DIRECCT 36. « Il en est ressorti trois points importants : la régularisation des salaires de novembre (27 n’ont pas été entièrement réglés), l’assurance d’être payer pour décembre et le constat d’abandon de l’usine par la direction, a détaillé Patrice Rabaté à l’issue de l’entretien. Ce que l’on veut c’est protéger les salariés et réaliser un courrier où l’on prend acte que la direction ne nous donne pas de travail ». Leurs interlocuteurs se sont engagés à les accompagner dans ces démarches. Mais pour autant, les salariés restent énervés et tendus devant leur situation, comme le décrit Jean-Luc Prot. « On s’attend bien à ce que l’issue soit la fermeture de l’usine, mais ce qu’on veut, c’est des réponses. Si pour cela, il faut les bousculer, on n’hésitera pas. »

Wmns Air Jordan 1 Retro High OG 'Twist'