Fil info
18:48Dordogne : En mémoire de ceux de la BAL -> https://t.co/LUkmeQ8UxN
18:05Lurais : Humour et récup à l'affiche -> https://t.co/n8om9aNZFD
17:58Châteauroux : A un mois du stage-festival, Darc accélère les préparatifs -> https://t.co/DI9tWf1nm0
17:55Indre : Une réserve d’arbres à visiter -> https://t.co/r9KDCwroAF
17:44 La fameuse Cliotiris !
17:23France : De Rugy emporté par le homard https://t.co/jAG7ou9dx2 via
17:02Terrasson-Lavilledieu : Conseil municipal : acheter du foncier, pour quoi faire ? -> https://t.co/tjTv7N8HNz
16:59Sarlat-la-Canéda : Sarlat se met à l’heure du Festival de Théâtre -> https://t.co/V5UMa5HWsm
16:52RT : François à fraudé le fisc et enfreint les règles de l'. En France, quand on est un fraudeur fi… https://t.co/T7hshyJsWI
16:50RT : Payer ses cotisations à en utilisant son indemnité représentative de frais de mandat pour ensuite déduire ce… https://t.co/ggK91ow95O
16:49RT : François de Rugy a utilisé ses frais de mandat de député (non fiscalisés) pour 1) payer ses cotisations à EELV et 2… https://t.co/Mkzy2PvspZ
16:15 Corrèze : Il recherche les familles de Poilus français oubliés | L'Echo https://t.co/Ncw5tBRvOM via
15:44RT : À l’aube du 16 juillet 1942 débute à Paris la «rafle du Vél d’Hiv». Elle voit l’arrestation par surprise de plus de… https://t.co/Kiub0VSQTH
15:41RT : La Une de La Marseillaise du 16 juillet à retrouver en kioques ou en ligne ici 👉 https://t.co/CpONyPG6tHhttps://t.co/QcmFEfKLbY
15:38RT : Le train des primeurs Perpignan-Rungis, censé être supprimé cet été, circule-t-il à vide ? La réponse est oui. C’es… https://t.co/g3gp8GQJgG
15:24RT : DERNIERE MINUTE | Fragilisé par des révélations, François de Rugy présente sa démission https://t.co/Sb5wtrvOlt
15:24RT : Mood. https://t.co/AbVcKbPJr5
15:24France : Rugy emporté par le homard -> https://t.co/my5FpAob3P
15:24RT : donne la Légion d'honneur à l'ex-directrice de France․.. qui supprime 1.000 emploi… https://t.co/ZP8iTAsa8W
15:22RT : François vient de présenter sa démission. Nous lui avions envoyé hier soir des questions en vue de la publi… https://t.co/9g5nV5ynvh
14:33Dordogne : Le coup de gueule d’une prof en colère -> https://t.co/1S9MjqKUuV
14:16Corrèze : Cinq jours pour sublimer la matière -> https://t.co/kEeF8zxz1M
12:58 Tandis que chacun sait qu'il s'agit d'un modèle de Renault!
12:51RT : Et , c'est de la délation aussi ? Le travail d’investigation des journalistes permet de révéler la corrupti… https://t.co/dXQYGuk9Io
12:51RT : Le ministre écologie minimise sa responsabilité il plaide l’ignorance et le pardon concernant les repas somptueux s… https://t.co/LhGvOKS5R1
12:47RT : Un défilé du 14 juillet presque parfait https://t.co/MjPZIXUI9g
12:47RT : Sondage : 89% des hommes pensent que le clitoris est un modèle de Toyota https://t.co/FdUUwenjeF
07:52Découverte à Limoges d'un parchemin de l'ordre de Grandmont datant de 1496 https://t.co/NbP7Wbp4QJ https://t.co/mPOD0mqX9l
07:46# # - -Vienne : A Clédat, la pause nature s’impose -> https://t.co/Ia2O2vr9Yt
07:40# # - : Quel futur pour l'îlot Elie-Berthet? -> https://t.co/zMs31MMn5t
07:37# # - -Vienne : 1001 Notes s’ouvre au Zénith de Limoges -> https://t.co/aKiWwRFXzR
07:35Région : La croissance économique ralentit -> https://t.co/DuwYyEZWQD
07:33# # - -Vienne : Pas si simples que ça! -> https://t.co/WrMAkEOlWz
23:45France : Le cabinet de curiosité de Saint-Pardoux -> https://t.co/vV7qC0hGPF

Sursis de dix jours pour les salariés de Châteauroux Ceramics

Hier, la casse sociale était d’actualité dans l’Indre. Alors que les salariés de Fenwal défilaient à Paris, ceux de Châteauroux Céramics attendaient la décision du tribunal de commerce. Sans surprise, les juges ont prononcé la liquidation de l’entreprise.

Alors qu’hier à Paris les salariés de Fenwal tentaient de sauver leur peau, à Châteauroux le tribunal de commerce achevait Châteauroux Ceramics. Placée en redressement il y a un mois, l’entreprise spécialisée dans la fabrication de carrelage appartient depuis un an au groupe Dorcas Ceramics, lequel n’a ni investit ni remplit les obligations auxquelles il s’était engagé devant le tribunal lors de la reprise. Aujourd’hui, il laisse une trésorerie de 320 euros, des salariés qui n’ont pas encore reçu leur paye de décembre et un outil de production en piètre état.

A seize heure, le tribunal a rendu son verdict, la liquidation est actée. Seul rayon de soleil dans ce brouillard, les juges laissent dix jours aux salariés pour trouver un repreneur. Les payes seront assurées jusqu’à la fin du mois par un fond de garantie.

Hier, il y avait de la colère et de l’amertume sur les visages des salariés, un sentiment renforcé par l’absence de soutien des politiques. S’ils étaient plus d’une trentaine à Paris avec les Fenwal hier, aucun maire, ni député, ni conseiller général n’était en revanche aux côtés des salariés de Châteauroux Ceramics, exceptés ceux du Front de Gauche, Michel Fradet, Chantal Delanne et Eric Bellet.

A la lecture du délibéré, les salariés de Châteauroux Ceramics ont improvisé un défilé dans les rues de la ville pour se rendre à la préfecture et manifester leur colère. Derrière la banderole « Ici 118 familles vont mourir», les salariés scandaient «patron voyou». Arrivés au rond point Dechizaux, ils ont bloqué la circulation pendant 20 minutes. Une délégation de cinq personnes a été reçue par le préfet.

« Sans surprise, la liquidation a été actée par le tribunal, déplore Jean-Luc Prot, le secrétaire du comité d’entreprise. Aujourd’hui, nous avons pris contact avec des repreneurs potentiels. On cherche un groupe avec les reins solides mais on a été pris à la gorge, on est sur le dossier depuis samedi seulement ».

Devant l’absence de représentant de la direction, le secrétaire ne se montre pas surpris. « Il n’y avait personne de la direction mais on a l’habitude. Ils nous ont abandonné. Ces gens sont inhumains de laisser 120 familles sur le carreau. C’est bien d’avoir été reçu par le préfet en personne. On a pu lui faire entendre crûment notre ressenti et j’ai le sentiment qu’il nous a écoutés ».

A présent, le bras de fer avec la direction entre dans le dur. « Maintenant on va essayer d’occuper le site car on a peur qu’ils viennent prendre des serveurs informatiques encore entreposés sur le site, confie Jean-Luc Prot. On ne sait pas ce qu’ils contiennent mais on est sûr qu’il y a à l’intérieur des éléments que la direction ne veut pas nous laisser entre les mains. Nous ne laisserons rien partir. Il est hors de question qu’ils nous prennent encore quoi que se soit », conclut-t-il.

jordan shoes for sale outlet team