Fil info
21:47 Un fait'div ! Vous ne vous sentez plus à Limoges...
20:36Périgueux : Juste "une pension digne du travail effectué" -> https://t.co/WJfjd1lZNU
20:29Le Blanc : Concert exceptionnel du chœur Mikrokosmos à Saint-Génitour -> https://t.co/NGRUEp7bS2
20:26La Châtre : La gauche se positionne et élabore dix propositions -> https://t.co/QVKtmmPuHT
20:22Châteauroux : Le nouveau quartier sur le site des 100 000 Chemises prend forme -> https://t.co/3YLUgPgWbG
20:19France : La question des enjeux alimentaires fait son cinéma -> https://t.co/FNy0X1qgvB
19:24Boulazac : Face à face poids-lourd-voiture : un mort et un blessé grave près de Périgueux -> https://t.co/JbGEj2ICby
19:19Périgueux : Pour l’égalité des parents devant la loi -> https://t.co/HrDXS6XflH
17:35🛑 en cours près de , route de Buxerolles à . Une voiture serait sur le toit, les pompiers… https://t.co/w8pRkLy9wh
17:00RT : Jusqu'à ce soir, venez profiter de l'ambiance conviviale et gourmande de la 47e édition de la Frairie des petits ve… https://t.co/AvYoXrK1ER
16:44RT : Sarlat-la-Canéda : Des inquiétudes partagées par les professionnels de santé -> https://t.co/KJMIm8TvxW
16:44RT : Jusqu'à ce soir, venez profiter de l'ambiance conviviale et gourmande de la 47e édition de la Frairie des petits ve… https://t.co/AvYoXrK1ER
16:43RT : Viam : Des câbles de fibre optique vandalisés -> https://t.co/USG2IZ4mxU
16:42Jusqu'à ce soir, venez profiter de l'ambiance conviviale et gourmande de la 47e édition de la Frairie des petits ve… https://t.co/AvYoXrK1ER
16:40Sarlat-la-Canéda : Des inquiétudes partagées par les professionnels de santé -> https://t.co/KJMIm8TvxW
16:38Perturbations en Limousin aujourd'hui dans la circulation des trains, après le droit de retrait observé par les che… https://t.co/zH6DyVFLAa
16:35Périgueux : Le Zéro risque, une culture -> https://t.co/WWnBdnpQYh
16:34Viam : Des câbles de fibre optique vandalisés -> https://t.co/USG2IZ4mxU
16:29RT : Maurice Papon qui, faut il le rappeler, aura dans sa vie mis successivement les juifs dans les trains et les arabes… https://t.co/figlLMjJD1
14:03Si le maire de persiste avec pour SON projet ce dernier risque d’ê… https://t.co/sutXSicJhC
10:33RT : Saint-Geniez-ô-Merle : Une zone blanche, des tours, un pylône et des explications -> https://t.co/3Z8jUmvacO
10:12Périgueux : Les Trios de Beethoven pour ouvrir la saison Sinfonia -> https://t.co/Le9FUNFHN9
09:49Bel avenir pour le projet Montaigne 😰 https://t.co/U7y9KWCdPu
09:20# # - -Vienne : Olivier Gouéry présente ses «Paysages intérieurs» à la Galerie Obia -> https://t.co/8IM67ZoIXs
09:17# # - -Vienne : Une incroyable collection d’émaux de Limoges aux enchères à Nîmes -> https://t.co/ti1z7sLQYA
09:14# # - -sur-Vienne : Bruno Genest brigue un nouveau mandat -> https://t.co/sTJa2T01Au
09:12France : A Léon-Blum, «on cherche plus à transmettre des valeurs que des connaissances» -> https://t.co/dZlpbUZfLG
09:10Région : Le festival Les Zébrures a posé les bases d’un nouveau projet -> https://t.co/WIaJasnWHL
09:07Région : Journée Mondiale du Refus de la Misère, une braderie gratuite pour 200 familles en situation de précarité… https://t.co/jhJuAG4rgw
09:04Région : "Au bord du r^ve", de nouvelles peintures pour la façade du Secours Populaire de Limoges -> https://t.co/h7Y6IHhA3t

Sursis de dix jours pour les salariés de Châteauroux Ceramics

Hier, la casse sociale était d’actualité dans l’Indre. Alors que les salariés de Fenwal défilaient à Paris, ceux de Châteauroux Céramics attendaient la décision du tribunal de commerce. Sans surprise, les juges ont prononcé la liquidation de l’entreprise.

Alors qu’hier à Paris les salariés de Fenwal tentaient de sauver leur peau, à Châteauroux le tribunal de commerce achevait Châteauroux Ceramics. Placée en redressement il y a un mois, l’entreprise spécialisée dans la fabrication de carrelage appartient depuis un an au groupe Dorcas Ceramics, lequel n’a ni investit ni remplit les obligations auxquelles il s’était engagé devant le tribunal lors de la reprise. Aujourd’hui, il laisse une trésorerie de 320 euros, des salariés qui n’ont pas encore reçu leur paye de décembre et un outil de production en piètre état.

A seize heure, le tribunal a rendu son verdict, la liquidation est actée. Seul rayon de soleil dans ce brouillard, les juges laissent dix jours aux salariés pour trouver un repreneur. Les payes seront assurées jusqu’à la fin du mois par un fond de garantie.

Hier, il y avait de la colère et de l’amertume sur les visages des salariés, un sentiment renforcé par l’absence de soutien des politiques. S’ils étaient plus d’une trentaine à Paris avec les Fenwal hier, aucun maire, ni député, ni conseiller général n’était en revanche aux côtés des salariés de Châteauroux Ceramics, exceptés ceux du Front de Gauche, Michel Fradet, Chantal Delanne et Eric Bellet.

A la lecture du délibéré, les salariés de Châteauroux Ceramics ont improvisé un défilé dans les rues de la ville pour se rendre à la préfecture et manifester leur colère. Derrière la banderole « Ici 118 familles vont mourir», les salariés scandaient «patron voyou». Arrivés au rond point Dechizaux, ils ont bloqué la circulation pendant 20 minutes. Une délégation de cinq personnes a été reçue par le préfet.

« Sans surprise, la liquidation a été actée par le tribunal, déplore Jean-Luc Prot, le secrétaire du comité d’entreprise. Aujourd’hui, nous avons pris contact avec des repreneurs potentiels. On cherche un groupe avec les reins solides mais on a été pris à la gorge, on est sur le dossier depuis samedi seulement ».

Devant l’absence de représentant de la direction, le secrétaire ne se montre pas surpris. « Il n’y avait personne de la direction mais on a l’habitude. Ils nous ont abandonné. Ces gens sont inhumains de laisser 120 familles sur le carreau. C’est bien d’avoir été reçu par le préfet en personne. On a pu lui faire entendre crûment notre ressenti et j’ai le sentiment qu’il nous a écoutés ».

A présent, le bras de fer avec la direction entre dans le dur. « Maintenant on va essayer d’occuper le site car on a peur qu’ils viennent prendre des serveurs informatiques encore entreposés sur le site, confie Jean-Luc Prot. On ne sait pas ce qu’ils contiennent mais on est sûr qu’il y a à l’intérieur des éléments que la direction ne veut pas nous laisser entre les mains. Nous ne laisserons rien partir. Il est hors de question qu’ils nous prennent encore quoi que se soit », conclut-t-il.

jordan shoes for sale outlet team