Fil info
18:54Châteauroux : «Qu’on nous redonne des bras !» -> https://t.co/lAulfkh4fd
18:52Indre : 128 bébés décédés à la Martinerie retrouvent un nom -> https://t.co/QlDqPdl95C
17:19 y sera sur le stand arvmc : Les américains à chateauroux 1951-1967 de Mascle https://t.co/WM7iND8iBY

Un rond-point Lucie Aubrac

Dans le cadre de la réfection de l’avenue François Mitterrand, un rond-point a été créé entre la préfecture et l’IUT. La proposition de Chantal Delanne (PCF) de rendre hommage à la grande résistante et militante communiste que fut Lucie Aubrac a été retenue. Gil Avérous, maire de Châteauroux a inauguré hier ce rond-point et dévoilé un totem qui rappelle son parcours. « C’est l’une des grandes figures de la résistance à l’oppression nazie qui fut à la naissance avec son mari Raymond du réseau Libération Sud dont le castelroussin Robert Monestier fut membre, a-t-il rappelé. Ce choix nous est apparu comme une évidence, un trait d’union entre deux avenues qui portent le nom de deux chefs d’Etat. Ce sera une étape qui jalonnera notre défilé chaque 10 septembre jour de la commémoration de la libération de notre ville. » L’une des deux filles de Lucie Aubrac, Elisabeth Hefner-Aubrac, était présente : « Le fait d’être fille de... donne des obligations. Mes parents quand ils se sont vus vieillir nous ont demandé d’être le relais et de dire que ce qu’ils ont fait n’aurait pas été possible s’il n’y avait pas eu de la solidarité. Je suis très sensible à la place que vous lui faites ici à Châteauroux » a-t-elle dit. Sur notre photo : Elisabeth Aubrac, Chantal Delanne et Gil Avérous.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.