Fil info
01:11 DESDE SALUDOS A Y A TODOS LOS COMPAÑEROS LUCHADORES DE… https://t.co/FZrMHxRNmM
23:17Dordogne : FO pénitentiaire prêt à rejoindre la convergence des luttes | L'Echo https://t.co/txBydPUZxh via
23:11Basket : Les dés sont jetés -> https://t.co/S9nwin3FrL
23:09Football : Et Mboné surgit… -> https://t.co/dHlUp7oKmN
19:34Châteauroux : La rectrice auprès des tous petits -> https://t.co/X4UdYiXwuo
19:32Indre : La couveuse : un dispositif qui a fait ses preuves -> https://t.co/KeDoShBSY7
19:31Châteauroux : Des travaux à la résidence des Rives de l’Indre -> https://t.co/hoFMaELL8E
18:52RT : Bugeat : Projet innovant vs désolation ! -> https://t.co/S2YWwfe4Ly
18:36Bugeat : Projet innovant vs désolation ! -> https://t.co/S2YWwfe4Ly
16:41Saint-Barthélemy-de-Bellegarde : Le pastolarisme en exemple -> https://t.co/WTVlHIibwi
16:29Sarlat-la-Canéda : Vers de nouvelles modalités de collecte -> https://t.co/LKSm8QZgRn
15:14RT : Les salariés de Carrefour se battent pour une revalorisation de leurs salaires : « On ne vit pas, on survit »… https://t.co/u0GCFAwa2q
15:07Dordogne : FO pénitentiaire prêt à rejoindre la convergence des luttes -> https://t.co/fHGJLF3bLu
15:06Périgueux : La permanence du député Philippe Chassaing vandalisée -> https://t.co/DFIpWtOj4F
15:00Dordogne : Un bol d’air financier pour la Semitour qui veut voir plus loin -> https://t.co/8U8VMDUtrp
14:58Dordogne : L’école pour tous les enfants -> https://t.co/0aqEHYICp3
14:32Bergerac : Cheminots et retraités s’invitent à la permanence En Marche -> https://t.co/XINzPaf5J6
13:56Vous souhaitez devenir partenaire du ! Contactez nous via Gael Champier ou Michel Bremont https://t.co/42ZRHT1UBH
11:08Bergerac : CAB : les deux points de hausse fiscale définitivement entérinés -> https://t.co/6s7DbBAq0r
11:05Mérinchal : prévention du risque routier et aide à la conduite Le département de la Creuse, la conférence des finan… https://t.co/qMg9uuj0K1

Balnéothérapie pour femmes enceintes

Des séances de préparation à la naissance en piscine sont proposées depuis peu par le centre hospitalier de Châteauroux. Elles se déroulent dans le bassin de balnéothérapie du Centre de soins de suite et de réadaptation.

Le Centre de soins de suite et de réadaptation (CSSR) du centre hospitalier de Châteauroux dispose d’un espace balnéothérapie équipé d’un bassin de 8 m par 4 m avec un coin jacuzzi. Il est destiné en premier lieu aux patients du centre mais n’est utilisé que quelques heures par jour. L’idée de l’ouvrir à un public plus large a fait son chemin. Des séances de préparation à l’accouchement dans une eau à 35°C y sont désormais proposées aux femmes enceintes lors de l’entretien du quatrième mois avec la sage-femme.
« Ces séances s’inscrivent dans une vraie préparation à la naissance, ce n’est pas de l’aquagym comme cela se fait à la piscine Firmin Batisse » tient à préciser Françoise Bandaly, chef du pôle mère-enfant. Il s’agit de six séances de deux heures comprenant une partie théorique et une partie pratique. Elles sont donc prises en charge par la Sécurité sociale de la même façon que les séances de préparation traditionnelles. Elles se déroulent entre la moitié du 7e mois et la moitié du 9e mois de grossesse par petits groupes de six participants maximum.
Ces séances s’inspirent de ce qui se fait dans les pays nordiques. « Au lieu de se faire sur un tapis au sol, elles se font dans l’eau, ce qui allège le corps. Les femmes enceintes ont également un rapport privilégié avec l’eau, une symbiose en quelque sorte avec leur enfant qui, lui, baigne dans le liquide amniotique, explique le Dr Bandaly. Par contre, ce n’est pas une préparation pour accoucher dans une piscine, nous ne sommes pas sur ce projet-là. »
Cette méthode est destinée à procurer aux futures mamans du bien-être et à soulager les petits maux de la  grossesse aidée en cela par la  musico et luminothérapie. Les futurs papas seront admis lors de certaines de ces séances. Les séances débutent par une approche théorique puis un échauffement en douceur, suivi d’exercices de  respiration, d’étirements pour une bonne préparation aux efforts de poussée, puis d’un  temps de relaxation. Elles sont encadrées par une sage femme qui a suivi pour cela une formation spécifique.
Les inscriptions sont d’ores et déjà lancées au bureau des entrées de la maternité sous réserve d’un certificat  médical  autorisant l’activité. La toute première séance a eu lieu hier. Deux groupes sont pour le moment accueillis chaque semaine mais Xavier Roy, chef du CSSR, s’attend rapidement à une montée en puissance.
JMD

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.