Fil info
20:50Brive-la-Gaillarde : Ils ont des chapons bien ronds -> https://t.co/Rdbcp7yXFh
20:29Corrèze : Des lanternes vraiment éclairantes ? -> https://t.co/GWu4PM1g5r
19:26 Quels sont les matchs qu'il faut perdre? ;-)
19:25Indre : Le Poinçonnet se sort du piège -> https://t.co/X8iPrtYkY8
19:22Argenton-sur-Creuse : Le Comité de défense de la gare toujours en colère -> https://t.co/17cx454dXi
19:22 Cc .
19:21Châteauroux : Saint-Denis : les habitants ne désarment pas -> https://t.co/140zpPbZ8H
19:21Indre : Acte V : 150 à 200 manifestants dans le froid -> https://t.co/z2o1ekVOlP
19:03Les Gilets jaunes sur la RN145 et au Monteil-au-Vicomte https://t.co/QQb4K4ZdF5
18:59Et un acte V. La détermination des gilets jaunes de la Creuse unie ne faiblit pas. Ils poursuivaient la mobilisati… https://t.co/MOksBVlhkr
18:39Coulounieix-Chamiers : Éco-responsabilité : la Dordogne veut montrer l’exemple -> https://t.co/T0zkgGmhqG
18:13Périgueux : Une boutique pleine de couleurs et de saveurs -> https://t.co/DtJI4a4Iwz
18:12Sarlat-la-Canéda : Des dossiers techniques et divers -> https://t.co/9oKO7Eut2C
18:06 la place du Civoire se fait Agora. Prises de paroles appel à signature pour le référendu… https://t.co/dfl60aFI9B
17:44 dépôt de bougies place du Civoire en mémoire des victimes de l'attentat de Strasbourg et des G… https://t.co/0XFkJ1jGZo
17:21Neuvic : «Je filme le métier qui me plaît» -> https://t.co/q8BgC4x8Gn
17:01 à peine 17h sous la halle Brassens une centaine de personnes se prépare à marcher dans les ru… https://t.co/1efHVajX5Y
17:00Périgueux : Les Gilets jaunes restent mobilisés -> https://t.co/01RuEzIp1S

Une webradio sur les ondes, les collégiens au micro

La semaine dernière, les élèves-animateurs radio du département se sont retrouvés au collège Rosa Parks pour occuper les ondes de la webradio académique.
Les élèves inscrits en option radio* se sont rejoint jeudi dernier à Châteauroux pour animer plusieurs émissions diffusées en direct sur la webradio académique**. L'initiative avait lieu dans le cadre du forum départemental du numérique éducatif qui s'est tenu les 11 et 12 avril dernier dans tout le département. Les élèves des premier et second degrés ont ainsi participé à plusieurs ateliers sur les thématiques suivantes : services numériques, applications, classe inversée, eTwinning, travail en collaboration et classes mobiles en fonctionnement.
A Rosa Parks, huit mois après la création de la nouvelle classe option média et la création d'un studio radio avec micros et console de mixage, les collégiens ont donc animé une émission spéciale. « On a voulu rassembler les établissements du département, explique le principal-adjoint Nicolas Victor-Pujebet, avant de revenir sur la genèse de la classe média. A l'aire du numérique, avec des médias qui évoluent quotidiennement, il est important de développer l'esprit critique des élèves, de leur faire prendre conscience qu'une image produit un message. Alors qu'on parle de fake news, le but est de les sensibiliser à la notion de sources. Et puis, il y a l'aspect pédagogique qui leur permet de développer des compétences. Plusieurs disciplines sont impactées : français, recherche documentaire,... S'exprimer au micro est aussi un exercice compliqué, il faut se mettre en danger. »
Rémi Launay, professeur de lettres modernes, accompagne les élèves dans leur découverte des médias. Rémi Fortin, professeur spécialisé des écoles, assure l'accompagnement technique. « On sensibilise les élèves à la communication, à la gestion de l'information, précise le professeur de lettres. Ils apprennent aussi à manipuler une caméra et suivent un cours sur l'image ». Les collégiens animent également une émission radio diffusée régulièrement sur la web radio académique : onde de choc. « C'est un genre de café philo, reprend l'enseignant. L'éventail des thèmes abordés est large : quel est l'impact des images violentes sur la jeunesse ; peut-on rire de tout ? Peut-on se fier aux apparences ? L'évolution des technologies est-elle une évolution de l'humanité ? Les élèves apprennent à lancer des introductions avec un temps de travail à l'écrit. Ils suivent un conducteur, travaillent leurs compétences écrites et orales. »
Ils enregistrent également des fictions radiophoniques en studio, répètent et créent les bruitages, réalisent des reportages TV et doivent présenter un vidéo reportage en fin d'année. Les trimestres sont également ponctués de rencontres avec les professionnels. Les collégiens ont ainsi assisté à la onzième édition des assises du journalisme, organisées à Tours en mars dernier, visité les locaux de nos confrères la Nouvelle République et rencontré une journaliste de presse écrite pour parler d'éthique. Enfin en juin, une visite des studios de France Télévision est prévue.
Les premiers intéressés sont conscients de l'originalité de la démarche. « On traite de sujets de société, c'est de la philosophie au collège, souligne Chaïma. Cela nous permet de développer une bonne expression à l'écrit et à l'oral. » Saïd va dans le même sens. « On parle de manière plus fluide mais la première émission était difficile », se souvient-il en souriant. « On parle de culture », ajoute Sana. « On évoque des sujets qui peuvent tomber au brevet, rebondit Ruth. On a une meilleure analyse grâce aux exercice de vérifications des sources par exemple, on est plus attentif. » En revanche, tous l'assurent. Aucun n'a la vocation de journaliste, seulement l'envie de mieux comprendre le monde qui les entoure.

* Etablissements proposant une option média/radio : les collèges Beaulieu, La Fayette, Balzac (Issoudun), Saint-Exupéry (Eguzon) et le lycée Blaise Pascal
** webradio.tice.ac-orleans-tours.fr