Fil info
18:19RT : Déraillement d’un train à Bégaar (40) : le wagon d’ammoniaque évacué mardi matin https://t.co/1F6zmCHEx8 https://t.co/9XSHz12zyg
18:17RT : À Alger, plusieurs dizaines de journalistes et autres personnels de la TV nationale ont manifesté aujourd'hui pour… https://t.co/dNCgsfju3i
18:16RT : Journée Nationale du Sport et du Handicap ce mercredi au champ de juillet . Cette journée a pour objectif d… https://t.co/8f4SbSQmuU
16:29 Eyrolle # - -Vienne : Le voyage de pierre digan premier roman de max eyrolle est paru -> https://t.co/iRyLuxZX5w
16:09Bergerac : Dégradations sur la future mosquée : « Ils n’auront pas notre colère » -> https://t.co/FAgeabA8Qr
16:00Dordogne : Les méfaits de la réforme du ferroviaire -> https://t.co/c1CRO1oDAc
15:48Dordogne : L’occitan vivant et contemporain -> https://t.co/g3gv1aIXrm
10:55Guéret : Une panne de réveil douloureuse | L'Echo https://t.co/j728aOzsqi via
10:28 a commencé en Corrèze. Un spécimen géant a été vu ce matin au pied de la collégiale Sain… https://t.co/gEc1ncGXA9
09:22# # - Grands-Chézeaux : Maçons et paveurs migrants à l’honneur -> https://t.co/liZyD5c2CD
09:18# # - : Un concours de belote qui a fait salle comble -> https://t.co/YkOIdUh1ZC
09:16# # - : L’association des commerçants de la ville mis en veille -> https://t.co/d1Tjql8aKn
09:13Région : Unis pour la maison de santé et pour les services publics de Chabanais (16) ! -> https://t.co/5QOHB586v4
09:10# # - -Anne-Saint-Priest : Editions La Veytizou, la mémoire se perpétue -> https://t.co/AciWv1WdnH
09:02# # - : Faites des Livres 2019 : une formation au Kamishibai, une autre façon de lire -> https://t.co/oGtFwSUjUH
08:58# # - -Martin-de-Jussac : Une fête toujours populaire sous le signe de Panazô -> https://t.co/t0SXJjZyxq
08:55# # - -Vienne : Agathe en concert vendredi à Limoges -> https://t.co/LQWPTocB73
08:53# # - -Vienne : Vendredi à Jean-Gagnant: trio de cordes improvisé -> https://t.co/7FuegBnzdE
08:51# # - : Valoriser les métiers de la salle et des arts de la table -> https://t.co/jgbadjZgmc
07:58# # - -Vienne : Lutte Ouvrière se bat pour une Europe qui porte les intérêts des travailleurs -> https://t.co/cE177b1CfZ
07:55# # - -Vienne : Les Gilets jaunes toujours inventifs -> https://t.co/TXGqMoxu4c
07:53Région : Loger pour rebondir -> https://t.co/YjIvr9MTxT
07:51Région : La Région et le CNRS renforcent leur coopération -> https://t.co/YX8T5WeSVs
07:36 Retrouvez le questionnaire en ligne : https://t.co/fAdpBdQPtk, à vous de jouer !
21:23Naves : L’agglo de Tulle mise sur les circuits courts -> https://t.co/QWWfgVIdne
19:42Boulazac : Souvenir et vigilance -> https://t.co/OUB59l94YS
19:36Périgueux : Ta différence, c’est ma richesse -> https://t.co/IzYsbhRbgm
19:28Trélissac : Besoin d’honnêteté en politique -> https://t.co/SxaTVJI2tz

Des élèves décrocheurs se prennent en main

Pour lutter contre le décrochage scolaire, le collège Beaulieu à Châteauroux a mis en place un dispositif : deux après-midi par semaine, quatre enseignants encadrent une douzaine de jeunes dans des activités dont ils sont acteurs.

Comment lutter contre le décrochage scolaire ? Depuis dix ans, le collège Beaulieu a mis en place un dispositif original : une classe sas. Comme un sas de décompression. Tous les jeudis et vendredis après-midi, quatre enseignants, par équipe de deux, prennent en charge des élèves de quatrième et troisième qui ont perdu pied, ainsi que ponctuellement ceux qui se font exclure de cours. Ils se retrouvent mêlés à quatre jeunes de l’unité d’enseignement externalisé (UEE) rattachée au collège qui viennent de l’IME (Institut médico-éducatif) de Valençay. « Ils se canalisent les uns les autres, il n’y a pas de moqueries mais plutôt de l’entraide », observe Cyrielle Péguet, professeur spécialisée. Au contact du groupe, Cécile, qui était très repliée sur elle-même, n’hésite plus à prendre la parole. Une métamorphose spectaculaire.
« Quand je suis en classe, je fous le bordel, j’ai du mal à me concentrer » reconnaît Pierre-Louis. « L’idée de la classe sas est de les raccrocher à la vie scolaire au travers de la vie du quotidien, les inscrire dans une démarche où ils prennent confiance en eux, retrouvent de l’estime de soi et ne se laissent pas porter par le vent », explique David Navarro, professeur d’histoire-géographie.
Plusieurs activités sont proposées : un jardin pédagogique en partenariat avec le lycée agricole et les Incroyables comestibles, une webradio et un projet de mini-entreprise. Des activités dont ils sont acteurs : « Ils écrivent, font les démarches, cela les rend responsables, glisse M. Navarro. On s’adapte à ce qu’ils ont envie de faire. Pierre-Louis a une passion pour la technique radio mais l’école ne valorise pas toujours ce type d’intérêt. »
Les élèves ont ainsi préparé une émission de radio sur le thème de l’alimentation et ont, pour ce faire, interviewé l’infirmière et le cuisinier de l’établissement et deux personnes extérieures. Ce qui les a amenés à participer à la journée webradio organisée le 12 avril au collège Rosa-Parks.
Quand le temps le permet, ils vont au jardin aménagé dans l’enceinte du collège où l’on trouve un carré potager, un hôtel à insectes, un nichoir et un poulailler. Quentin, un des jeunes de l’IME, n’est pas peu fier de montrer à ses camarades les techniques de jardinage qu’il a apprises auprès de son éducateur. Quant aux légumes, ils sont donnés à l’épicerie solidaire du quartier, l’Envol, où les jeunes sont accueillis par les bénévoles et viennent donner la main deux fois par semaine.
Dernier projet en date que les élèves vont mener de A à Z : créer une mini-entreprise de récupération et de revente d’objets en bon état au sein de cette même épicerie solidaire.
Autant d’initiatives pour remettre sur de bons rails des élèves en rupture avec le système.