Profiter des vacances pour s’améliorer

A l’école Jules-Ferry de Châteauroux, une dizaine d’élèves volontaires profitent de leurs vacances pour suivre un stage. Le dispositif, mis en place par l’Éducation nationale, existe dans toutes les primaires.

Dans sa salle de CM2, Sébastien Chevalier, professeur des écoles, a installé quelques tables en U. Face à lui, cinq élèves de sa propre classe. Ils se sont retrouvés jeudi et vendredi matins, et le feront à nouveau cette semaine, trois autres matinées. Enseignant et enfants profitent de leurs journées de vacances pour revenir dans leur établissement scolaire pour travailler. Le but : approfondir et renforcer leurs connaissances, principalement en mathématiques et en français. « Pour moi, c’est important de pouvoir aider des enfants pour lesquels il peut être difficile de trouver le soutien nécessaire à la maison. Là, on essaye de les faire progresser et de rattraper quelques petites lacunes, surtout à cette époque charnière de leur apprentissage. Avant le collège, on cherche à bien consolider des acquis qui peuvent rester fragiles. »
Dans la classe voisine, Sigrid Coutant, la directrice de l’école, accompagne six élèves de CM1. À leur programme également, mathématiques et français. Les élèves ont demandé à travailler le vocabulaire, les divisions, les multiplications, les fractions... « Je suis contente de venir car après en classe, ça sera plus facile », fait remarquer Betty. « Et puis, dans la classe, on est beaucoup, la maîtresse ne peut pas toujours nous répondre, complète Hayat. Là, on peut mieux poser des questions. » Les enfants ne viennent que le matin, durant trois heures, cinq matinées en tout. L’opération se renouvelle lors des vacances d’avril et des grandes vacances, une semaine en juillet et une en août.
Vendredi matin, Pierre-François Gachet, inspecteur d'académie et directeur académique de l’Indre s’est rendu à l’école élémentaire Jules-Ferry pour échanger quelques mots avec les enfants et leurs enseignants. « C’est vraiment basé sur le volontariat, celui des enfants et du professeur. Celui-ci peut inciter ses élèves à faire ce stage, mais ce sont eux qui décident. » Le dispositif existe depuis 2008 et concerne les élèves scolarisés en CM1 et CM2, pour préparer le passage au collège. Il est également proposé à l’ensemble des collégiens avec une priorité donné au 3e pour les accompagner dans la préparation du diplôme du brevet.
Dans le département, pour ces petites vacances d’avril, le dispositif concerne une soixantaine d’enfants du primaire, encadrés par dix-neuf enseignants volontaires.
MT