Fil info
20:50Brive-la-Gaillarde : Ils ont des chapons bien ronds -> https://t.co/Rdbcp7yXFh
20:29Corrèze : Des lanternes vraiment éclairantes ? -> https://t.co/GWu4PM1g5r
19:26 Quels sont les matchs qu'il faut perdre? ;-)
19:25Indre : Le Poinçonnet se sort du piège -> https://t.co/X8iPrtYkY8
19:22Argenton-sur-Creuse : Le Comité de défense de la gare toujours en colère -> https://t.co/17cx454dXi
19:22 Cc .
19:21Châteauroux : Saint-Denis : les habitants ne désarment pas -> https://t.co/140zpPbZ8H
19:21Indre : Acte V : 150 à 200 manifestants dans le froid -> https://t.co/z2o1ekVOlP
19:03Les Gilets jaunes sur la RN145 et au Monteil-au-Vicomte https://t.co/QQb4K4ZdF5
18:59Et un acte V. La détermination des gilets jaunes de la Creuse unie ne faiblit pas. Ils poursuivaient la mobilisati… https://t.co/MOksBVlhkr
18:39Coulounieix-Chamiers : Éco-responsabilité : la Dordogne veut montrer l’exemple -> https://t.co/T0zkgGmhqG
18:13Périgueux : Une boutique pleine de couleurs et de saveurs -> https://t.co/DtJI4a4Iwz
18:12Sarlat-la-Canéda : Des dossiers techniques et divers -> https://t.co/9oKO7Eut2C
18:06 la place du Civoire se fait Agora. Prises de paroles appel à signature pour le référendu… https://t.co/dfl60aFI9B
17:44 dépôt de bougies place du Civoire en mémoire des victimes de l'attentat de Strasbourg et des G… https://t.co/0XFkJ1jGZo
17:21Neuvic : «Je filme le métier qui me plaît» -> https://t.co/q8BgC4x8Gn
17:01 à peine 17h sous la halle Brassens une centaine de personnes se prépare à marcher dans les ru… https://t.co/1efHVajX5Y
17:00Périgueux : Les Gilets jaunes restent mobilisés -> https://t.co/01RuEzIp1S

Olivier Chantôme, photographe contemplatif

Natif de Châteauroux, Olivier Chantôme expose ses photos à l’Atelier de la poissonnerie, rue de l’Indre jusqu’à fin juin. De l’Antiquité à aujourd’hui, de Châteauroux au Moyen-Orient, il s’intéresse aux lieux à l’abandon.

Natif de Châteauroux, Olivier Chantôme vit depuis 2016 en Allemagne, à Schwerin (entre Hambourg et Berlin) où travaille sa compagne. Le jeune homme a la bougeotte. À 33 ans, il a déjà parcouru sac au dos et appareil photo en bandoulière une bonne partie du Moyen-Orient : Iran, Égypte, Liban, Turquie... Cette fascination pour l’Orient et ses rapports avec l’Occident lui vient de son année de master au Caire, en Egypte.
Quant à la photo, c’est une passion très ancienne qui a ressurgi récemment, en mars 2017. « C’est revenu quand j’étais en Allemagne comme si j’avais trouvé de l’énergie pour me lancer en étant hors de France », sourit-il. Après Dresde en juin 2018 et janvier dernier, il expose jusqu’à fin juin à Châteauroux, à l’Atelier de la poissonnerie, au 52 rue de l’Indre.
Dans ses photos, Olivier Chantôme s’intéresse à la question de la mémoire, « comment elle s’inscrit dans la pierre », des vestiges de l’Antiquité romaine aux destructions liées aux récents conflits. Le jeune homme trouve dans ces ruines un espace propre à la méditation, une esthétique en lien avec le romantisme allemand. « Il est intéressant aussi de voir comment l’urbanisme peut lui aussi générer d’autres destructions », souligne-t-il, prenant aussi bien pour exemple Beyrouth où des buildings flambant  neufs ont poussé sur un champ de ruines et Châteauroux, sa ville natale, en pleine transformation.
« J’ai vécu jusqu’à mon bac à Châteauroux. Mes parents habitaient dans le quartier de l’hippodrome. J’allais souvent me balader du côté de Balsan. Il ne reste plus rien, tout a été rasé », constate-t-il. Reste le témoignage de ces clichés que l’on peut voir à l’Atelier de la poissonnerie parmi d’autres pris à Mostar (Bosnie), Baalbeck, Tyr et Beyrouth (Liban) ou encore Yazd (Iran). « Je veux donner de ces pays une autre image que celle que l’on a et qui est toujours liée à la guerre. Il y a un aspect contemplatif : en regardant ces bâtiments à l’abandon, on se demande comment les gens y vivaient avant », dit-il.
Quatre volets
L’exposition est organisée en quatre parties introduites à chaque fois par une citation entre vestiges antiques, dommages de guerre, lieux oubliés et renouveau de l’urbanisme. Aux seize clichés, pour la plupart en noir et blanc, s’ajoute un montage vidéo sur Beyrouth.
Intitulée « Les Ruines éternelles », l’exposition est visible tous les week-ends, le samedi de 10 h à 19 h et le dimanche de 12 h à 17 h (entrée libre).
Olivier Chantôme était présent samedi pour le vernissage. Il en a profité pour se balader dans Châteauroux : l’amorce d’une prochaine exposition ?