Fil info
18:19RT : Déraillement d’un train à Bégaar (40) : le wagon d’ammoniaque évacué mardi matin https://t.co/1F6zmCHEx8 https://t.co/9XSHz12zyg
18:17RT : À Alger, plusieurs dizaines de journalistes et autres personnels de la TV nationale ont manifesté aujourd'hui pour… https://t.co/dNCgsfju3i
18:16RT : Journée Nationale du Sport et du Handicap ce mercredi au champ de juillet . Cette journée a pour objectif d… https://t.co/8f4SbSQmuU
16:29 Eyrolle # - -Vienne : Le voyage de pierre digan premier roman de max eyrolle est paru -> https://t.co/iRyLuxZX5w
16:09Bergerac : Dégradations sur la future mosquée : « Ils n’auront pas notre colère » -> https://t.co/FAgeabA8Qr
16:00Dordogne : Les méfaits de la réforme du ferroviaire -> https://t.co/c1CRO1oDAc
15:48Dordogne : L’occitan vivant et contemporain -> https://t.co/g3gv1aIXrm
10:55Guéret : Une panne de réveil douloureuse | L'Echo https://t.co/j728aOzsqi via
10:28 a commencé en Corrèze. Un spécimen géant a été vu ce matin au pied de la collégiale Sain… https://t.co/gEc1ncGXA9
09:22# # - Grands-Chézeaux : Maçons et paveurs migrants à l’honneur -> https://t.co/liZyD5c2CD
09:18# # - : Un concours de belote qui a fait salle comble -> https://t.co/YkOIdUh1ZC
09:16# # - : L’association des commerçants de la ville mis en veille -> https://t.co/d1Tjql8aKn
09:13Région : Unis pour la maison de santé et pour les services publics de Chabanais (16) ! -> https://t.co/5QOHB586v4
09:10# # - -Anne-Saint-Priest : Editions La Veytizou, la mémoire se perpétue -> https://t.co/AciWv1WdnH
09:02# # - : Faites des Livres 2019 : une formation au Kamishibai, une autre façon de lire -> https://t.co/oGtFwSUjUH
08:58# # - -Martin-de-Jussac : Une fête toujours populaire sous le signe de Panazô -> https://t.co/t0SXJjZyxq
08:55# # - -Vienne : Agathe en concert vendredi à Limoges -> https://t.co/LQWPTocB73
08:53# # - -Vienne : Vendredi à Jean-Gagnant: trio de cordes improvisé -> https://t.co/7FuegBnzdE
08:51# # - : Valoriser les métiers de la salle et des arts de la table -> https://t.co/jgbadjZgmc
07:58# # - -Vienne : Lutte Ouvrière se bat pour une Europe qui porte les intérêts des travailleurs -> https://t.co/cE177b1CfZ
07:55# # - -Vienne : Les Gilets jaunes toujours inventifs -> https://t.co/TXGqMoxu4c
07:53Région : Loger pour rebondir -> https://t.co/YjIvr9MTxT
07:51Région : La Région et le CNRS renforcent leur coopération -> https://t.co/YX8T5WeSVs
07:36 Retrouvez le questionnaire en ligne : https://t.co/fAdpBdQPtk, à vous de jouer !
21:23Naves : L’agglo de Tulle mise sur les circuits courts -> https://t.co/QWWfgVIdne
19:42Boulazac : Souvenir et vigilance -> https://t.co/OUB59l94YS
19:36Périgueux : Ta différence, c’est ma richesse -> https://t.co/IzYsbhRbgm
19:28Trélissac : Besoin d’honnêteté en politique -> https://t.co/SxaTVJI2tz

Le CNTS appuie sur la détente

Si le centre national de tir sportif a accueilli en août dernier les championnats du monde de tir sportif, il n’a pas encore pris son rythme de croisière. L’inauguration officielle, ce jeudi, marque donc le véritable lancement de cette infrastructure.

C’est devant le bâtiment principal du centre national de tir sportif (CNTS) qu’a eu lieu jeudi son inauguration officielle en présence du président de la fédération internationale de tir sportif (ISSF), du président de la fédération européenne de tir (ESC) et de représentants de fédérations de plusieurs pays étrangers (Belgique, Allemagne, Italie, Angleterre, Russie...), en tout plus de six cents invités.
Ce parterre illustre bien la vocation internationale de cette infrastructure sortie de terre en un temps record (16 mois) sur une partie de l’ancienne base militaire. Le site est destiné à accueillir de grandes compétitions, une dizaine par an. En août dernier, les peintures à peine sèches, il recevait l’élite mondiale du tir sportif.
Le CNTS comprend des stands de tir sur cible à 10, 25 et 50 mètres, un stand de tir de plateau, des stands de tir à longue distance (100, 200, 300 et 600 mètres), des stands de tir aux armes anciennes et aux armes réglémentaires à 25 et 200 mètres et une infrastructure pour le tir sportif de vitesse. Cette diversité lui permet d’accueillir douze disciplines. Le coût des travaux s’élève à 30 millions d’euros. D’ici 2020 sera construit un stand final pour les retransmissions télévisées. Montant prévu : 7 millions d’euros. Autre projet à venir sur le site, l’aménagement d’un parcours de chasse.
« Le CNTS est la concrétisation d’un rêve que nous avions tous depuis des décennies » résume Philippe Crochard, président de la fédération française de tir (FFT), qui a rendu hommage à Bruno Valluet, secrétaire général de la FFT, décédé à l’automne, et qui s’était beaucoup investi dans ce projet.
Les représentants des différentes collectivités (Région, Département et agglomération de Châteauroux) qui ont soutenu le projet ainsi que du CNDS (Centre national pour le développement du sport) ont successivement pris la parole. « Ici vont s’écrire de grandes aventures sportives et amicales », s’est réjoui Gil Avérous, président de Châteauroux métropole. « Nous sommes un département qui est bien équipé en infrastructures sportives mais qui n’en avait pas encore de dimension internationale », a rappelé à juste titre Serge Descout, président du conseil départemental. Justement, on a trop souvent l’habitude de voir ce type d’infrastructures dans de grandes métropoles « alors que l’aménagement du territoire, c’est de donner la possibilité à tous les territoires de prendre leur place dans l’avenir », a souligné François Bonneau, président du conseil régional.
Plusieurs champions, dont sept médaillés olympiques, se sont livrés à des démonstrations. Parmi eux, Anthony Terras : « Nous avons enfin une infrastrusture à l’image de la France. Nous y serons fiers de pouvoir y accueillir des équipes étrangères », dit-il. Lucie Anastassiou, avec qui il a fait équipe au dernier championnat d’Europe à Bakou, ne cache pas sa joie : « J’habite à La Rochelle, je viens souvent ici, c’est pratique. Comme l’offre est complète, on peut se retrouver ici entre compétitions de plusieurs disciplines. Je vois aussi dans le CNTS un moyen de faire connaître davantage le tir sportif en France. »
La semaine prochaine, un championnat du monde de tir shotgun aura lieu au CNTS. La phase d’exploitation va véritablement débuter. À l’automne, il sera ouvert aux licenciés qui sont d’ores et déjà invités aujourd’hui et demain à deux journées portes ouvertes.
Les responsables de la FFT ne perdent pas non plus espoir que le site soit retenu pour les JO de 2024 à Paris.