Fil info
15:17Lurais : Fête des barques : derniers préparatifs avant le grand jour ! -> https://t.co/fk7as6im9Q
12:01RT : La troisième étape du se déroule aujourd’hui en , entre et . Avant le dép… https://t.co/uRqMkVmCbc
11:43 Bravo à vous! Cette Préfet n'a aucune sensibilité! Écoeurant...
11:41 se souvient de sa libération https://t.co/GtLM3w2ESQ
07:36 Insupportable des atrocités sur les animaux 😞
01:03 Si etre contre la cruauté, c'est être anti-… https://t.co/q8wyZnVYSr
23:09International : Le viaduc de Gênes : symbole d’un pays affaibli -> https://t.co/G89U377saB
23:07France : Un Canadien à la tête d’Air France : colère des syndicats -> https://t.co/gCNhzy71US
21:25 Je voudrais que l’on m’explique s’ils sont… https://t.co/99eUGwtY0Z
21:09Région : La solitude au bout du fil -> https://t.co/sZhf7rzJsm
20:33 100% d'accord, ces raccourcis permanents co… https://t.co/wo4FeBwsc0
19:46Nos camarades de nous ont retrouvés sur ! https://t.co/ubEAzTzxBw
19:30Région : C’était Radio Luttes... -> https://t.co/xu5y3szMrM
18:31 THESE HELPLESS, INTELLIGENT, INNOCENT BEING… https://t.co/tq79xXr3BU
18:28 C'est criminel pour ces animaux qui ne verr… https://t.co/dVuJDYXz8Q
18:10 L. Inacceptable !! la souffrance de ces an… https://t.co/wuQZ6Ct9SQ
17:59 Je ne supporte plus cette souffrance animale ! Il faut arrêter ça !
17:53Indre : [intégral) Dans la peau d’un guerrier viking -> https://t.co/LYDOC4k0zU
17:53Indre : Les Beaux Yeux exposent au Moulin Lasnier -> https://t.co/5AKhUOMm1j
17:43Eyliac : Hommage aux maquisards tombés à La Roquette -> https://t.co/O6BTJ8HMvl
17:43 C'est quoi la définition de l'inacceptable ?
17:33Dordogne : Beynac divise toujours plus -> https://t.co/yltZI9AQwg
17:31Dordogne : Une cinquantaine de communes reconnues en état de catastrophe naturelle -> https://t.co/6E4cmykmjE

ACGCS : 2016 difficile, 2017 constructive, 2018 épanouissante

Mardi après-midi, l’association ACGCS* qui gère quatre des cinq centres
socio-culturels castelroussins organisait son assemblée générale. En présence du maire, la présidente a tiré le bilan d’une année 2017 « constructive ».

Réunis rue Max-Hymans au centre socio-culturel Beaulieu, les salariés, bénévoles et adhérents de l’ACGCS ont tiré le bilan de 2017 avant d’évoquer les projets pour 2018. Présent à la tribune, Gil Avérous, le maire de Châteauroux, a rassuré l’assistance sur le soutien de la Ville alors que les annonces gouvernementales font planer un doute sur les prochains financements de l’action sociale. « Vous nous aurez toujours comme un partenaire fidèle à votre service. À chaque fois que vous en aurez besoin, nous serons là car nous savons que si vous n’étiez pas là, nous devrions assurer votre travail avec des employés de la Ville. La fin de l’AGMQC a été décidé pour mettre en place une structure plus pérenne. »
Année de la transition, 2017 fut compliqué pour l’ACGCS qui avait récupéré la gestion de deux autres centres en 2016. « Après l’année 2016 qui fut difficile pour les équipes, l’ACGCS travaille pour fédérer les centres socio-culturels, a rappelé en préambule Françoise Mérigot, présidente de l’ACGCS. C’est-à-dire pour apprendre et agir ensemble dans l’intérêt des habitants. Cette année, nous avons vécu une année constructive et un essor important a permis de réfléchir au projet associatif qui reprend les valeurs des centre socio-culturels : respect de la dignité humaine,  solidarité et démocratie participative. Maintenant, nous espèrons travailler plus sereinement après tous ces changements qui ont bousculé les habitants et les salariés. Les contraintes financières annoncées par la CAF et la Ville laissent à penser que nous allons attaquer dans les prochains mois un nouveau chantier. Comme depuis le début de l’association, nous nous adapterons, nous serons présents pour travailler aux côtés de la CAF et de la Ville avec une attention particulière à prévenir les risques de rupture de service, d’encourager les initiatives d’habitants et de veiller à ce que chacun trouve sa place et s’épanouisse. »
Comptant 55 salariés et 144 bénévoles, l’ACGCS a accueilli en 2017 517 familles adhérentes et 375 adhérents individuels, soit 1 563 personnes au total. L’accueil des plus jeunes a concerné 480 enfants de 3 mois à 6 ans, 414 enfants de 5 ans à 11 ans et 152 jeunes de 11 ans à 17 ans. Parmi les nombreux projets réalisés au court de l’année, on peut citer le projet vélo à Beaulieu qui a permis à onze femmes d’apprendre à faire de la bicyclette. À Touvent, les jeunes sont partis visiter Londres. A Saint-Jean, c’est un projet intergénérationnel qui a vu le jour en partenariat avec Scalis et à Vaugirard, « Mémoire de quartier » a ravivé les souvenirs des habitants.
Pour 2018, l’association mise sur la culture en développant des partenariats avec la scène Equinoxe et la MLC Belle-Isle. Un nouveau festival a également vu le jour, « le festival au cœur des quartiers », en remplacement de Multirythmes.

* L’association castelroussine de gestion des centre socio-culturels (ACGCS) gère les centres de Saint-Jean, Beaulieu, Saint-Christophe-Vaugirard et Touvent

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.