Vingt-deux Allemands à la découverte de Châteauroux

Dans le cadre d’échange entre la ville de Châteauroux et sa jumelle allemande de Gütersloh, un groupe de vingt-deux personnes est venu visiter le Berry durant cinq jours.

Le groupe était venu pour une immersion dans la culture française, il n’a pas été déçu. Arrivés jeudi soir, après un voyage de plusieurs heures en bus, ces vingt-deux voyageurs ont vite rejoint leur famille hébergeante et amie. Arrivés de Gütersloh, la jumelle allemande de Châteauroux, ils étaient prêts, dès le lendemain, à découvrir le Berry. « Ces échanges sont très importants car ils permettent de renforcer l’amitié entre citoyens et faire connaissance avec le pays et notre ville jumelle », expliquait Wolfgang Hellmeier, le président de l’association franco-allemande de Gütersloh, co-organisatrice du séjour.
Au programme : découverte de la ville et de ses sites les plus remarquables, rencontre avec un exploitant caprin, visite du château de Valençay, excursion dans la Brenne, passages dans deux usines de l’agglomération, Eurostyle et Pyrex, pour connaître leur fonctionnement, le tout entrecoupé de passages dans des restaurants bien choisis de Châteauroux et ses environs. Le voyage aura de quoi laisser de bons souvenirs. « C’est la troisième fois que nous venons à Châteauroux dans le cadre de cet échange. Onze y avaient déjà pris part, mais pour les onze autres, c’est une découverte », précise Wolfgang Hellmeier.
Pour leur dernière journée à Châteauroux, le groupe a eu une seconde fois les honneurs de la Ville, après une première rencontre vendredi avec Jean-François Mesmin, maire-adjoint. Lundi après-midi, pendant un long moment, Jean-Yves Hugon, adjoint aux relations internationales, les a reçus dans la salle du conseil municipal pour leur présenter le fonctionnement de l’intercommunalité et les grands projets à venir à Châteauroux, jonglant entre le français et l’allemand. « L’idée, c’est de leur faire vivre notre territoire pendant quelques jours, et ils ont souhaité aborder ce sujet. De plus, deux élus municipaux de Gütersloh étaient présents, c’est très intéressant de pouvoir discuter et échanger sur nos différences et sur la démoncratie », se réjouit l’élu.
La tête pleine de souvenirs, les vingt-deux participants sont repartis hier. L’an prochain, ce sera à leur tour d’accueillir leurs amis français pour leur faire découvrir les multiples facettes de leur ville.
Morgane Thimel