Fil info
18:10Issoudun : Le livre au cœur de la seconde édition du chantier international -> https://t.co/mUoqItBKCP
18:08Gargilesse-Dampierre : Yves Calméjane, un artiste à découvrir -> https://t.co/60cdDpdnnc
18:07Châteauroux : Tout l’art du chantournage en quelques minutes à Belle-Isle -> https://t.co/GNYYuLtihP
18:05Région : à ces Hommes de l’ombre -> https://t.co/wIEMmpsxz4
17:44# # - -Vienne : Construire le lien entre les générations et entre les arts -> https://t.co/SLJ3uCx7mv
17:38Indre : Parrains au nom de la République -> https://t.co/YOSJDBqix0
17:35RT : 74ème commémoration de la bataille du Mont-Gargan en hommage aux maquisards tombés en juillet 1944. https://t.co/rlwvHIdZEi
17:33# # - -Vienne : Le carton plein des joueurs du SSL handball -> https://t.co/JvP1RVon23
17:27# # - -Vienne : Lo Barrut jeudi à La Porcherie -> https://t.co/wisoWIdh9H
16:13Argenton-sur-Creuse : J - 4 pour le Festival Debussy -> https://t.co/g5JsxSw216
13:27RT : Pourquoi n'y a t il plus de fiche horaire au guichet de la gare de St Sébastien ?… https://t.co/37Gj8HSg8s
13:27RT : 74ème commémoration de la bataille du Mont-Gargan en hommage aux maquisards tombés en juillet 1944. https://t.co/rlwvHIdZEi
12:38RT : 74ème commémoration de la bataille du Mont-Gargan en hommage aux maquisards tombés en juillet 1944. https://t.co/rlwvHIdZEi
10:2274ème commémoration de la bataille du Mont-Gargan en hommage aux maquisards tombés en juillet 1944. https://t.co/rlwvHIdZEi

2000 emplois, 2000 sourires : 2e édition réussie !

Le Mach 36 accueillait hier la 2e édition de l’opération 2000 emplois, 2000 sourires. Destiné à l’originie aux 16-25 ans, le salon avait été élargi à l’ensemble des demandeurs d’emploi.
Créé en 2013 à Orléans à l'initiative d'Alex Vagner et de Daniel Guillermin, l'opération « 2000 emplois 2000 sourires » vise à faciliter l’accès à l’emploi ou à une formation pour les 16-25 ans. L’accent est mis sur l’accueil et la bienveillance vis-à-vis du public accueilli et les entreprises jouent le jeu, ce qui explique sans doute en grande partie le succès de cette initiative. A la demande du président de la région Centre, François Bonneau, a été créé l’an dernier un salon sur le même modèle à Châteauroux avec l’aide des services de l’agglomération, du Département et de la CCI (Chambre de commerce et d’industrie) et en partenariat avec Pôle emploi.
La seconde édition avait lieu hier au Mach 36 avec un peu plus d’exposants, 52 contre 40 en 2017. A la demande des collectivités locales, la manifestation était plus largement ouverte à tous les demandeurs d’emploi même si ce sont principalement des jeunes que l’on croisait dans les allées.
Alex Vagner se démène pour que les visiteurs repartent avec le sourire, la fameuse « banane » emblème de la manifestation. Pour cela, il juge primordial que tout le monde « travaille ensemble » mais se heurte encore à un certain nombre de réticences. Le MEDEF brillait ainsi hier par son absence.
Sur le stand de la CCI , Mina, 18 ans, répond aux 55 questions du test Inforizon  : « il y a des choses qui m’attiraient avant mais qui ne m’attirent plus maintenant, il y a eu pas mal de changements dans ma vie, j’aimerais trouver le métier qui pourrait me convenir ». C’est tout l’intérêt de ce logiciel qui, en fonction des réponses, peut orienter vers des métiers auxquels on n’aurait pas songé, ni même parfois connu l’existence.
Elise, 22 ans, suit des études de gestion des ressources humaines à Orléans. Elle recherche une entreprise pour l’accueillir durant sa formation. « Je n’ai pas pu aller au salon à Orléans, je saisis donc la chance qu’il y en ait un dans ma ville, à Châteauroux. Je vais aller voir une dizaine d’entreprises, c’est un peu le marathon. Je trouve que l’initiative est bonne : c’est quand même plus simple quand on a la personne en face de soi ».
C’est aussi ce qu’apprécie Benjamin Rostan, responsable ressources humaines à la pâtisserie Kremer à Argenton : « pouvoir rencontrer les gens en direct ». Distance, horaires, conditions de travail : en quelques minutes, il est facile de juger de la pertinence d’une candidature. « Être présent à ce salon, c’est un moyen de compléter notre recherche de candidats au travers des supports habituels, c’est saisir des opportunités » dit-il, sachant que l’entreprise recrute tout au long de l’année. Depuis plusieurs mois, elle est ainsi à la recherche d’un technicien de maintenance, mais peine à trouver localement ce type de compétences.
Nouveau cheval de bataille d’Alex Vagner, qui a créé voilà peu une fondation - j’m mon enfant différent - l’emploi des handicapés. Une thématique qui pourrait être mise en avant lors de la troisième édition l’an prochain, puisque troisième édition il y aura !

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.