Fil info
18:52Indre : Trois jours de fête et de partage autour des arts et de la culture -> https://t.co/4dKcbwvm2q
18:51Indre : Santé : un référendum d'initiative locale en janvier -> https://t.co/aGWxifLuEP
18:50Indre : Redonner des couleurs aux idéaux communistes -> https://t.co/mQXSjCmdZk
18:48Châteauroux : Un temps de partage en musique -> https://t.co/s92abKZKih
18:02# # - -sur-Gartempe : Les Bandafolies c’est reparti -> https://t.co/x4lhxRI6zR
18:00# # - -Junien : Quelques secrets de fabrication des gants de luxe Agnelle -> https://t.co/dm7qgkpiu3
17:28Secours Populaire : les enfants creusois se mobilisent pour les enfants d'Haïti https://t.co/XEAP9d9t0h
16:26Sarlat-la-Canéda : Concert Arthur H, un « amour de chien fou » -> https://t.co/uO8A7f0BD1
16:06Bergerac : Germaine de La Valette Monbrun, infirmière tombée au front | L'Echo https://t.co/tPXuXizLhG via
15:41Périgueux : Un programme ambitieux en faveur du logement social -> https://t.co/8hIv15CfPA
11:55Bergerac : Germaine de La Valette Monbrun, infirmière tombée au front -> https://t.co/kqVfcpbUNs
10:09RT : Nouvelle AG des . On fait le point sur l'avancée des procédures en cours. Nous décidons ce jour de poursuivre l… https://t.co/beesvl7sjd
09:46RT : Un événement sismique de magnitude 3,2 sur l'échelle de Richter a été ressenti dans l'Ouest Creusois à 4h12 du mat… https://t.co/Kupx5hHaVV
09:13Dans notre édition aujourd'hui : - Centenaire 14-18 : les communes invitées à sonner les cloches de l'armistice - L… https://t.co/btkBoljzOe
09:04Un événement sismique de magnitude 3,2 sur l'échelle de Richter a été ressenti dans l'Ouest Creusois à 4h12 du mat… https://t.co/Kupx5hHaVV

Serre ton bonheur. À nous regarder, ils s’habitueront

Samedi, les communautés LGBT de la région s’étaient donné rendez-vous à Châteauroux pour la première marche des diversités, mettant en pratique le vers de René Char*. Plus de 300 personnes ont ainsi défilé pour revendiquer leur droit à exister dans un monde hétéronormé masculin, trop souvent oppressant.

Samedi après-midi, c’était la fête dans les rues de Châteauroux. Malgré l’orage menaçant et les intempéries, plus de 300 personnes ont répondu à l’appel de l’association Berry LGBT pour la première marche des diversités dans les rues de la préfecture indrienne, la seconde dans le Berry après celle de Vierzon qui avait rassemblée une trentaine de personnes. Trente-sept ans après la première marche parisienne, la communauté LGBT indrienne a donc revendiqué avec énergie et bonne humeur son droit à exister dans un monde hétérosexuel ostracisant, au rythme d’artistes comme Gloria Gaynor ou Madonna. Avant le départ, une minute de silence a été respectée en hommage aux victimes de l’homophobie. Le cortège s’est ensuite élancé du parvis d’Equinoxe pour rejoindre la place de la République où un village associatif avait été monté. La fête s’est cloturée par un concert place Monestier.
« Le but d’une marche comme celle-ci est de donner de la visibilité à la communauté LGBT, de sortir les personnes d’un potentiel isolement, qui n’osent pas vivre librement leur orientation sexuelle, et/ou leur identité, explique Emmanuel Ducarteron, président de l’association Berry LGBT et organisateur de la marche. En province, il y a beaucoup de situations dramatiques, beaucoup de coming-out qui amènent la personne à quitter sa région et son travail pour les grands pôles urbains, ce qui est illusoire. J’ai vécu et grandi à Reuilly et Vierzon, j’ai donc connu les mêmes difficultés que beaucoup de jeunes ici. »
Dans la foule, de nombreux anonymes mais aussi des représentants de partis politiques (NPA, PCF, EELV), de syndicats (CGT, CFDT) et d’associations, comme Valerie qui milite pour la pansexualité à travers l’association Bi’cause. « Beaucoup de gens, des jeunes et des moins jeunes, restent invisibles et sont victimes de discriminations. Nous sommes ici pour dénoncer l’augmentation des actes homophobes et biphobes comme le montre le dernier rapport annuel contre l’homophobie. »
À quatre jours du mondial de football, beaucoup confiaient d’ailleurs leurs inquiétudes pour la communauté LGBT russe, comme Sébastien, Matias et Guillain, venus de Paris pour représenter l’association Inter-LGBT. « Il est important qu’il y ait des marches partout, pour être visible directement sur le terrain », souligne Guillain.
Florent Renaudier
* « Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. À te regarder, ils s’habitueront », René Char, Les Matinaux (1950)

Le Refuge à la recherche de bénévoles
Samedi, une délégation de l’association le Refuge* avait fait le déplacement depuis Paris pour soutenir la marche et tenter de recruter des bénévoles. « La souffrance est partout, pas que dans les grandes villes, souligne Romain Ceccarini, représentant de l’association. Il était donc évident pour nous d’être présents aujourd’hui et de soutenir cette initiative. L’important est de faire en sorte que les jeunes connaissent notre numéro s’ils ont besoin d’aide. On vient également d’entamer un chantier de développement dans toute la France. On cherche donc des correspondants relais pour l’Indre et la région Centre, dont le rôle sera de relayer nos actions de communication et de sensibiliser le public. » Plus d’infos sur www.le-refuge.org

* Le Refuge : association créée en 2003, dont le but est d’offrir un hébergement temporaire et un accompagnement aux jeunes homosexuels majeurs victimes d'homophobie et de transphobie.