Fil info
22:08Alors que les inquiétudes pèsent quant à l’éloignement programmé du tribunal des justiciables, les justiciables lam… https://t.co/1cP3nMndcy
21:26Tulle : La Ville de demain s’imagine avec Minecraft -> https://t.co/vePlPqyR7I
18:32Indre : Tea time au lycée pour améliorer son anglais -> https://t.co/vraNnZkLtM
17:47RT : Pour la plus belle gare de France, Limoges Bénédictins est en demi-finale contre Tours.
17:33Châteauroux : Saint-Denis : une agence postale à la place du relais, c’est non ! -> https://t.co/V8k36YqyKJ
17:25Bergerac : Journée d’actions de la CGT pour répondre aux urgences sociales -> https://t.co/64rAHkuja0
17:02Pour la plus belle gare de France, Limoges Bénédictins est en demi-finale contre Tours.
17:02Région : Nécrologie: Bernard ! On ne t’oubliera pas | L'Echo https://t.co/dcs9Bd6WWI via
16:59Terrasson-Lavilledieu : Une Sainte Barbe honorée -> https://t.co/zwRpB3tRpg
16:57Sarlat-la-Canéda : La procédure est enclenchée pour la déviation nord -> https://t.co/as1w695VE9
15:51Périgueux : « C’est Macron qui nous a assassinés » -> https://t.co/jkMKeOtuJL
15:47Saint-Aquilin : Une gestion à construire -> https://t.co/XlwvXAoJWi
15:09Région : Bernard Defaix n'est plus -> https://t.co/RJY6Gz1Rey
11:47 grève TER annoncée
11:39Grève demain : service minimum d’accueil à Limoges au centre de loisirs de Beaublanc, (103, avenue Montjovis). Les… https://t.co/7h0Q7QBTrQ
11:21RT : samedi, les portes de la mairie seront ouvertes afin de recueillir les doléances des citoyens dans le cadre… https://t.co/l8hDVb1XtL
11:19 samedi, les portes de la mairie seront ouvertes afin de recueillir les doléances des citoyens dans le cadre… https://t.co/l8hDVb1XtL
09:42 municipal # - : Le budget au menu du conseil municipal -> https://t.co/uXpp5REBJs
09:40 - -Vienne : La gronde des avocats ne faiblit pas -> https://t.co/zuQybNTTMu
09:37 jaunes - -Vienne : Pugilat entre Gilets jaunes -> https://t.co/wdSoZ3IEon
09:34Région : A qui appartient «La Joconde des Ferrari ?» -> https://t.co/lKIiTbKgch
08:08RT : Les aides publiques aux entreprises privées, c’est 200 milliards d’euros ! Les grands groupes encaissent ces sommes… https://t.co/HNYWv1ZlJv

La pension de famille Soliha se met au vert

La pension de famille Soliha a quitté le quartier des Nations pour s’installer depuis avril dans un immeuble appartenant à l’OPAC à Saint-Maur. En attendant la construction d’un nouveau bâtiment prévu en 2020.

C’est une récompense de se retrouver dans un cadre chaleureux comme celui-là. Ici, on peut repartir sur de bonnes bases », témoigne Joël, 62 ans. Cela fait cinq ans que ce fracturé de la vie vit à la pension de famille Soliha. Il a connu les cafards qui infestaient l’immeuble du quartier des Nations et préfère de loin les oiseaux qui chantent quand il ouvre sa fenêtre le matin.
Depuis avril, la pension de famille Soliha a pris ses quartiers dans un nouvel immeuble que l’OPAC lui a mis à disposition. Situé à Gireugne, au milieu des arbres, le bâtiment était destiné à héberger le personnel du centre psychothérapeutique, mais il s’est vidé au fil des années. Il ne restait plus qu’une seule occupante qui vient d’intégrer la pension de famille.
Depuis quelques semaines, le bâtiment reprend vie après que
l’OPAC a effectué quelques travaux qui étaient nécessaires. À l’instar de Joël, c’est un soulagement pour tous d’avoir quitté les locaux vétustes des Nations (cinq étages sans ascenseur), même si ce n’est que provisoire.
Un nouveau bâtiment va en effet être construit près du collège Jean-Monnet. L’architecte vient tout juste d’être retenu. Les travaux dévraient démarrer à la rentrée 2019 et durer une année. Le projet a d’ailleurs fait naître une polémique dans le quartier et suscité des craintes irraisonnées. L’heure est aujourd’hui à l’apaisement.  « Le projet sera présenté lors d’une réunion de quartier à l’automne et nous répondrons à toutes les questions », indique Olivier Latissière, responsable de la pension et coordinateur régional.
L’immeuble comprend 25 logements dont 23 sont actuellement occupés mais également des espaces communs (salle, salon, buanderie) où les résidents que l’on appelle ici « habitants » peuvent se retrouver. Des activités sont également organisées. Ainsi aujourd’hui, ceux qui le souhaitent vont participer à un événement qui se déroule à Tours autour des notions de « mieux manger » et du gaspillage alimentaire. La pension fait partie des cinquante en France à être affiliées à la Fondation Abbé Pierre.
Le lieu offre une « famille de cœur » à des personnes au parcours chaotique, souvent isolées, sans ressources et souffrant parfois de certaines addictions, la plus répandue étant l’alcool. « Des personnes qui cherchent à se reconstruire et à qui on permet de vivre chez eux, mais pas tout seuls » résume Olivier Latissière.
Hier, une inauguration très informelle a permis aux différents partenaires asssociatifs et institutionnels de découvrir le lieu et d’échanger autour d’un verre en présence des locataires.
JMD