Fil info
19:09Périgueux : Des trophées pour récompenser les acteurs les plus innovants -> https://t.co/MQrhyF3Zz9
19:07Boulazac : Continuer à faire savoir -> https://t.co/OJf71p2oZ9
18:10Indre : Une après-midi pour plonger au profit de l’Unicef -> https://t.co/UuZBHYrjPi
18:00Châteauroux : ACGCS et Scalis dépassent les barrières générationnelles -> https://t.co/V68eYygNDQ
16:04Thiviers : La Ruche qui dit oui s’installe -> https://t.co/Vnyo1Q5SNg
16:03Coulounieix-Chamiers : Les interrogations du groupe communiste / Front de Gauche -> https://t.co/2ogP3g8RU3
12:56Corrèze : Gilets jaunes et syndicats même combat ! -> https://t.co/4MCES4f1yh
11:32RT : ça y est ! le programme complet des est sorti => https://t.co/6JADnTeZM6 On a hâte de vous… https://t.co/Af2y7rXAlD
11:29ça y est ! le programme complet des est sorti => https://t.co/6JADnTeZM6 On a hâte de vous… https://t.co/Af2y7rXAlD
10:44 sur le boulevard circulaire de Brive, au centre ville, distribution de tranches de sa… https://t.co/k1IxMadGPY
09:06# # - -Yrieix-la-Perche : Les 57 ans du cessez-le-feu -> https://t.co/WQwdvQNyz3
08:59# # - -Yrieix-la-Perche : Les « Enoncés » de Christian Lebrat -> https://t.co/6NbDofChyP
07:59Région : Pole de ressource de Limoges, des projets qui revendiquent l’économie sociale et solidaire -> https://t.co/wH57GAbjEr

[Gratuit] Hippodrome : un nouveau départ

Les courses hippiques sont de retour au Petit Valençay, le 19 août et les 16 et 30 septembre. La piste a été refaite et les virages relevés. Des travaux que
les entraîneurs réclamaient depuis plusieurs années.

Après plusieurs années difficiles, la société des courses de Châteauroux voit enfin le bout du tunnel. Les travaux, qui avaient été reportés d’une année suite à un avis défavorables des services de l’Etat, ont eu lieu en novembre dernier. La ligne droite située le long de l’ancienne peupleraie, qui était toute bosselée, a été entièrement refaite et les deux virages ont été relevés de 4 %, comme c’est le cas sur l’ensemble des hippodromes pour éviter aux chevaux de se déporter du fait de la force centrifuge. Trois bassins de rétention ont été créés au centre de la piste. Celle-ci a été élargie, passant de 15 à 20 mètres, de manière à accueillir jusqu’à dix-huit partants. La lice qui entoure la piste a également été changée.
Le coût des travaux s’élève à 270 000 euros. La moitié a été prise en charge par la fédération du cheval. La société des courses a aussi bénéficié de l’aide du Département et de Châteauroux Métropole.
Ces travaux étaient devenus indispensables pour la pérennité des courses. Plusieurs accidents heureusement sans gravité avaient eu lieu dans les virages. Les risques de blessures avaient incité certains entraîneurs à bouder l’hippodrome de Châteauroux. « Nous espérons maintenant le retour de chevaux de bonne qualité avec des entraîneurs connus, car c’est ce qui fait venir les parieurs », explique Francis Mory, président de la Société des courses de Châteauroux.
Les premières réunions hippiques eurent lieu ici à la fin du XIXe siècle. L’hippodrome est désormais dédié aux trotteurs avec trois rendez-vous par saison. Cette année, on retrouve le calendrier habituel avec trois dimanches, un en août et deux en septembre.
Six courses au minimum seront au programme. On pourra parier à partir de deux euros. Il y aura comme l’an passé un guichet mobile. La nouveauté, c’est une application (SmartTurf) qui permettra de jouer sans avoir à se déplacer avant chaque course. Pour la première fois, l’hippodrome accueillera un quarté régional le 19 août. On pourra donc parier sur cette course dans tous les PMU de la fédération du Centre-Est.
La première et la troisième journée se feront sous le parrainage du Département et de la Ville de Châteauroux. Plusieurs autres communes apportent une aide en dotant certains prix qui portent leurs noms. La Société des courses peut également compter sur le soutien financier de sponsors privés.
L’entretien du site est assuré par le service des espaces verts de la Ville. Depuis quelques semaines, les bénévoles sont à l’œuvre pour le nettoyage des locaux et des boxes, monter les chapiteaux et donner ici et là un coup de pinceau. Et ils seront bien sûr mobilisés durant trois dimanches pour accueillir le public. La buvette sera, elle, tenue par les Amis de la Martinerie.
Il sera possible de déjeuner sur place uniquement sur réservation au 06 34 46 24 01. Début des opérations à 14 h.