Fil info
09:38 Attention, suite à un accident de la circulation, la route entre Périgueux et Sarlat (D 710) es… https://t.co/FbdhHNMpss
09:38Corrèze : Ils veulent créer un collectif pour « sauver Ruffaud » -> https://t.co/dp595UDUgj

Des cadres mieux encadrés

Depuis 2015, Châteauroux métropole propose un accompagnement aux cadres en recherche d’emploi, un dispositif qui rencontre un succès croissant. Ils vont désormais pouvoir en plus être parrainé. Explications.
L'Association pour l'emploi des cadres (APEC) apporte service et conseil aux entreprises et aux cadres ou futurs cadres sur les sujets touchant à leur emploi. Présente à Orléans et à Tours, l’association ne souhaitait pas créer une antenne à Châteauroux. La cellule emploi de Châteauroux métropole - dénommée plateforme des métiers - a du coup mis en place un accompagnement dédié depuis 2015 dans le but de favoriser la mobilité professionnelle des cadres du département, qu’ils y vivent ou viennent d’y arriver.
La prestation « mobi’cadres » est un dispositif d’accompagnement personnalisé gratuit qui s’échelonne sur une durée de huit mois. Au cours des quatre premiers mois, huit entretiens d’une durée d’une heure sont proposées ainsi qu’un suivi par mail et par téléphone avec Thierry Pomme, coach ressources humaines (RH). Ces entretiens se déroulent à la pépinière d’entreprises en face de la gare.
Au programme : préparation de l’entretien d’embauche, travail de réseau, mise en contact, dynamisation. « Il n’y a pas de parcours type, c’est à la carte selon le projet et l’évolution de chacun » précise Thierry Pomme.
Dix personnes ont pu en bénéficier en 2016 et 2017. Elles sont dix-sept cette année. « On assiste à une montée en puissance, se réjouit Catherine Dupond, vice-présidente de l’agglomération déléguée au développement économique.  Et nous avons eu l’idée de créer un parrainage par des responsables ressources humaines d’entreprises. » Le but est d’apporter un regard croisé entre le coach et le parrain référent. Trois marraines, qui connaissent bien le tissu économique de l’Indre, ont pour l’heure accepté d’apporter leur concours bénévolement.
« Faire venir des cadres dans le département, c’est très compliqué et ceux qui sont ici, on ne les connaît pas forcément » constate Sophie Kirsch, responsable RH dans une entreprise castelroussine. L’accompagnement ne s’arrête pas au moment du recrutement : « C’est là où tout démarre, quand la personne arrive dans l’entreprise » souligne-t-elle.
Deux bénéficiaires du dispositif témoignent. Arrivée en février 2017 de la région parisienne, Carole Druelle salue l’initiative : « on n’est pas un numéro et ce dispositif est complémentaire avec celui pour les nouveaux arrivants ». En mars, elle a été recrutée comme responsable de la pépinière d’entreprises. Laura Camus était, elle, chef de production marketing à Tours. Elle a suivi son mari muté dans le Berry avec un peu d’inquiétude quant à son avenir professionnel : « on a une personne qui est à l’écoute et c’est important dans les moments où on baisse les bras, cela m’a aidé à prendre les bonnes pistes et à ne me fermer aucune porte » dit-elle. Elle aussi a retrouvé du travail comme assistante de direction.
Fin 2017, le taux de sorties positives était de 90 % et le délai moyen pour décrocher un emploi de 3,3 mois.

Pour pouvoir bénéficier du dispositif mobi’cadres, il faut s’adresser à Vanessa Sandéi-Pradeau à la direction de l’attractivité du territoire et du développement économique. Téléphone : 02 36 90 51 69. Mail : vanessa.sandei@chateauroux-metropole.fr.