Fil info
20:36Creuse : On s’en doutait… | L'Echo https://t.co/kNyLxjkKN8 via
19:33Issoudun : Hôpital : la télémédecine c’est maintenant -> https://t.co/Zn3L2f1M3l
19:33 88%? On ne m'a jamais demandé mon avis...
19:30Déols : Dix-huit candidates pour une seule place de Miss Centre -> https://t.co/ms5IXRRMnw
19:28Châteauroux : L214 sur le marché pour dénoncer les conditions d’élevage -> https://t.co/dQjjde0KjI
19:25Le Poinçonnet : Très bons débuts du Poinçonnet -> https://t.co/tBZ7j4U1wL
19:07Coulounieix-Chamiers : Préfet Frédéric Perissat : « nonobstant la loi chasse, je reste le patron » -> https://t.co/WGQBNSjKM6
18:36Périgueux : Prise de conscience de l’urgence climatique et sociale -> https://t.co/3npg9YL2Rs
18:19RT : Pour un Jean-François choqué, l’incarcération de est particulièrement sévère au regard de son âge. Venant… https://t.co/oRDsTLZrE8
18:18RT : La droite qui s’indigne de l’incarcération de Patoche c’est la même qui a fait du « laxisme de la justice » son fon… https://t.co/YWj0Z29AGn
18:04Saint-Laurent-sur-Manoire : Une troisième saison riche de découvertes -> https://t.co/Ksxua3wlZj
18:04RT : [A LA UNE A 18h00] De nouvelles scènes de violence ont émaillé des manifestations interdites à Hong Kong, la police… https://t.co/3SuiyShqYU
18:00Castelnaud-la-Chapelle : Sensibiliser le public aux enjeux du climat et de la biodiversité -> https://t.co/00uPHwNESp
14:18RT : Merci aux ⁦⁩ ⁦pour cette article sur le train des primeurs. Ils confirment mes propos ainsi que ceux de ⁦… https://t.co/a1wVulXTlH
08:26Périgueux : (VIDÉO) Jean-Philippe Granger : "le monde agricole est aussi des négociations sur le réforme des retrai… https://t.co/quugxSk02B
07:08Chancelade : Deux incendies, une maison totalement détruite aux portes de Périgueux -> https://t.co/zJ68vKjs43

Quelle sera la première commune à soutenir le mouvement ?

Depuis sept mois maintenant, des rassemblements ont lieu dans l’Indre chaque premier vendredi du mois à l’appel du mouvement « Nous voulons des coquelicots »

C’est une épreuve de longue distance dans laquelle se sont engagés ces citoyens qui réclament l’interdiction des pesticides de synthèse, cause de tant de dégâts pour la santé et l’environnement. Ils ont en effet prévu de se retrouver chaque premier vendredi du mois jusqu’en 2020, date des élections municipales, devant les mairies ou sur la place du village. Vendredi dernier marquait le septième de ces rassemblements. Huit ont eu lieu dans le département. À Châteauroux, ils étaient une soixantaine dont de nombreux fidèles à ce rendez-vous mensuel.
Jacques Lucbert, président d’Indre nature, a mis en avant ce qu’il considère comme des signes encourageants. D’abord, la pétition demandant l’interdiction de ces pesticides progresse : elle atteint 600 000 signatures, l’objectif étant le million. Jacques Lucbert a invité les personnes présentes à faire remplir des feuilles notamment à l’occasion des manifestations de plein air qui vont se multiplier.
Autre signe encourageant : des communes ont décidé d’apporter leur soutien au mouvement des coquelicots. Brest fut la première, depuis les soutiens se sont multipliés mais, pour l’heure, pas dans l’Indre. Alors, quelle sera la première commune à franchir le pas ? Les partisans des coquelicots sont invités à interpeller leurs élus en ce sens.
Dans le même temps, une enquête a été publiée à partir des données concernant plus de 31 000 agriculteurs en France, Norvège et aux États-Unis. Elle montre que le risque de contracter un lymphome non hodgkinien est de 18 % supérieur pour ceux qui utilisent des pesticides. Aux États-Unis, Monsanto vient d’être condamné à payer 81 millions de dollars à un malade atteint de ce type de cancer. Plus d’un millier de plaintes ont à ce jour été déposées aux États-Unis. Ces procès nuisent à l’image de la marque : l’action de Bayer (qui a racheté Monsanto) est en train de dégringoler outre- Atlantique.
De quoi remotiver, s’il en était besoin, les citoyens engagés dans le mouvement des coquelicots. À Châteauroux, le rendez-vous de vendredi s’est achevé par une distribution de « bombes à graines » à jeter sur les ronds-points, au bord des routes, sur les terrains en friche. Ces petits pots contenaient des graines de trèfle blanc, de phacélie, de coucou et bien sûr de coquelicots...
 

Nike Air Jordan 11Lab4 Retro 4 Patent Leather