Ils ont fait leur 4e vélorution

Quelque 150 personnes dont de nombreux enfants ont participé samedi dernier à la 4e « vélorution » organisée par l’association Chateau’roule.
L’association Chateau’roule organisait samedi dernier pour la quatrième année sa « vélorution », une balade festive et familiale dans Châteauroux avec l’idée d’inciter tous ceux qui effectuent chaque jour de petits déplacements à prendre le vélo plutôt que la voiture. Cette balade de 7 km a réuni quelque 150 participants sous un soleil ardent, soit autant que l’an passé, ce qui n’était pas gagné avec le long week-end de l’Ascension.
Le départ s’est effectué à 11 heures du parvis d’Equinoxe. Le parcours avait fait l’objet d’une déclaration auprès de la mairie et de la police municipale qui n’était pas présente. Il a notamment emprunté les boulevards où aucun aménagement n’existe pour les vélos. « L’objectif de la vélorution, c’est de dire que le vélo a sa place sur les voies de circulation comme les autres usagers tant que des aménagements spécifiques ne sont pas mis en place. Nous sommes des usagers comme les autres », considère Thierry, un adhérent de Chateau’roule.
En ce samedi matin, les 150 cyclistes ne sont pas passés inaperçus d’autant qu’ils ont parfois occupés toute la chaussée suscitant quelques mécontentements mais dans l’ensemble la balade s’est déroulée sans incident. Un passage a été fait au local de l’association rue des Belges, récemment inauguré. Elle s’est achevée non pas à Belle Isle comme les autres années mais dans le parc Balsan où les participants ont pique-niqué.
demandes sans réponses
L’association Chateau’roule réclame à la municipalité un certain nombre d’aménagements afin de faciliter et sécuriser la pratique du vélo en ville, et ainsi lever les freins que peuvent avoir certaines personnes. Elle demande ainsi l’agrandissement de la zone 30 en centre ville, des zones partagées où priorité est donnée aux piétons et aux vélos  avec une vitesse limitée à 20 km/h, des tourne à droite au feu, des contresens cyclables, une piste cyclable sur les boulevards et des parkings à vélo. Des rendez-vous ont déjà eu lieu en mairie mais pour l’heure sans résultats. « On ne nous écoute pas ! », regrette Thierry.
L’après-midi, l’association proposait un atelier de réparation de vélos place de la République. Les membres ont montré aux personnes qui sont venues comment faire. L’adhésion à l’association est de 10 euros (et 5 euros pour les demandeurs d’emploi) pour tous ceux qui partagent sa démarche. Elle donne accès au local où l’on peut venir réparer et entretenir son vélo tous les samedis après-midis entre 14 h et 17 h.

Latest adidas Ultra Boost Trainer Releases