Fil info
20:36Creuse : On s’en doutait… | L'Echo https://t.co/kNyLxjkKN8 via
19:33Issoudun : Hôpital : la télémédecine c’est maintenant -> https://t.co/Zn3L2f1M3l
19:33 88%? On ne m'a jamais demandé mon avis...
19:30Déols : Dix-huit candidates pour une seule place de Miss Centre -> https://t.co/ms5IXRRMnw
19:28Châteauroux : L214 sur le marché pour dénoncer les conditions d’élevage -> https://t.co/dQjjde0KjI
19:25Le Poinçonnet : Très bons débuts du Poinçonnet -> https://t.co/tBZ7j4U1wL
19:07Coulounieix-Chamiers : Préfet Frédéric Perissat : « nonobstant la loi chasse, je reste le patron » -> https://t.co/WGQBNSjKM6
18:36Périgueux : Prise de conscience de l’urgence climatique et sociale -> https://t.co/3npg9YL2Rs
18:19RT : Pour un Jean-François choqué, l’incarcération de est particulièrement sévère au regard de son âge. Venant… https://t.co/oRDsTLZrE8
18:18RT : La droite qui s’indigne de l’incarcération de Patoche c’est la même qui a fait du « laxisme de la justice » son fon… https://t.co/YWj0Z29AGn
18:04Saint-Laurent-sur-Manoire : Une troisième saison riche de découvertes -> https://t.co/Ksxua3wlZj
18:04RT : [A LA UNE A 18h00] De nouvelles scènes de violence ont émaillé des manifestations interdites à Hong Kong, la police… https://t.co/3SuiyShqYU
18:00Castelnaud-la-Chapelle : Sensibiliser le public aux enjeux du climat et de la biodiversité -> https://t.co/00uPHwNESp
14:18RT : Merci aux ⁦⁩ ⁦pour cette article sur le train des primeurs. Ils confirment mes propos ainsi que ceux de ⁦… https://t.co/a1wVulXTlH
08:26Périgueux : (VIDÉO) Jean-Philippe Granger : "le monde agricole est aussi des négociations sur le réforme des retrai… https://t.co/quugxSk02B
07:08Chancelade : Deux incendies, une maison totalement détruite aux portes de Périgueux -> https://t.co/zJ68vKjs43

Coquelicots : ne rien lâcher !

Ce vendredi 5 juillet, pour la dixième fois depuis qu’ils ont institué leur rendez-vous chaque début de mois, les amis des coquelicots se sont retrouvés dans sept communes du département, toujours mobilisés pour réclamer l’interdiction des pesticides de synthèse. A Châteauroux, ils étaient une petite quarantaine, des fidèles pour la plupart, à se réunir devant la mairie avec quelques coquelicots de papier à la main, suscitant l’interrogation chez les passants. En l’absence de Jacques Lucbert, c’est Patrica Danguy qui a pris la parole. L’actualité a apporté ces dernières semaines son lot de bonnes et de mauvaises nouvelles : d’un côté, un arrêté interdisant le glyphosate en Autriche, de l’autre le traité Mercosur qui ouvrirait nos frontières à des produits alimentaires venant du Brésil, un pays connu pour être un gros utilisateur de pesticides.
Dix mois après le lancement du mouvement, les amis des coquelicots constatent les limites de leurs rassemblements mensuels qui n’ont pas fait tâche d’huile. D’autres actions sont donc envisagées comme la tenue d’un stand sur le marché de Châteauroux afin de collecter de nouvelles signatures à leur pétition, et lors de la Fête des possibles le 28 septembre place de la République. Faire un point sur l’utilisation des pesticides dans le département est aussi jugé opportun. Samedi, à Saint-Benoit du Sault, le collectif Val d’Anglin Marche Occitane a profité du marché hebdomadaire pour y célébrer dans la bonne humeur le mariage entre la Môme Coquelicot et le Bonhomme Climat

Nike Ambassador 10