Fil info
19:33Issoudun : Hôpital : la télémédecine c’est maintenant -> https://t.co/Zn3L2f1M3l
19:33 88%? On ne m'a jamais demandé mon avis...
19:30Déols : Dix-huit candidates pour une seule place de Miss Centre -> https://t.co/ms5IXRRMnw
19:28Châteauroux : L214 sur le marché pour dénoncer les conditions d’élevage -> https://t.co/dQjjde0KjI
19:25Le Poinçonnet : Très bons débuts du Poinçonnet -> https://t.co/tBZ7j4U1wL
19:07Coulounieix-Chamiers : Préfet Frédéric Perissat : « nonobstant la loi chasse, je reste le patron » -> https://t.co/WGQBNSjKM6
18:36Périgueux : Prise de conscience de l’urgence climatique et sociale -> https://t.co/3npg9YL2Rs
18:19RT : Pour un Jean-François choqué, l’incarcération de est particulièrement sévère au regard de son âge. Venant… https://t.co/oRDsTLZrE8
18:18RT : La droite qui s’indigne de l’incarcération de Patoche c’est la même qui a fait du « laxisme de la justice » son fon… https://t.co/YWj0Z29AGn
18:04Saint-Laurent-sur-Manoire : Une troisième saison riche de découvertes -> https://t.co/Ksxua3wlZj
18:04RT : [A LA UNE A 18h00] De nouvelles scènes de violence ont émaillé des manifestations interdites à Hong Kong, la police… https://t.co/3SuiyShqYU
18:00Castelnaud-la-Chapelle : Sensibiliser le public aux enjeux du climat et de la biodiversité -> https://t.co/00uPHwNESp
14:18RT : Merci aux ⁦⁩ ⁦pour cette article sur le train des primeurs. Ils confirment mes propos ainsi que ceux de ⁦… https://t.co/a1wVulXTlH
08:26Périgueux : (VIDÉO) Jean-Philippe Granger : "le monde agricole est aussi des négociations sur le réforme des retrai… https://t.co/quugxSk02B
07:08Chancelade : Deux incendies, une maison totalement détruite aux portes de Périgueux -> https://t.co/zJ68vKjs43

La Banque de France pour une bouchée de pain

Les conseillers communautaires sont conviés lundi soir à un conseil exceptionnel. Quatre points sont inscrits à l’ordre du jour, dont l’achat de l’ancien bâtiment de la Banque de France, désaffecté depuis début 2018.
Ce conseil communautaire exceptionnel est d’abord motivé par une obligation légale. Les élus doivent, dans un premier temps, voter le nouveau Plan local d'urbanisme intercommunal (PLUI).
Voté une première fois à l’unanimité le 23 mai dernier, le PLUI devait ensuite repasser devant chaque conseil municipal des quatorze villes de l’agglomération pour approbation. Treize ont voté pour. Seule la commune de Diors s’oppose au nouveau PLUI. « La situation est anachronique car les représentants de Diors avaient voté en faveur du PLUI lors du vote du conseil communautaire, souligne Gil Avérous, le président-maire de Châteauroux Métropole. Le conseil municipal diorsais souhaite rendre constructible un lieu-dit qui ne l’est pas dans le nouveau PLUI. » Le PLUI ne sera pas pour autant modifié. Logiquement, les élus communautaires devraient donc une nouvelle fois valider le PLUI, même ceux de Diors.
Deuxième dossier, l’agglomération veut se porter acquéreur de l’ancien bâtiment de la Banque de France, situé place La Fayette. Une première offre de vente avait été proposée par les Bâtiments de France pour un montant de 1,787 million d’euros, une somme trop élevée pour l’agglomération qui n’avait pas donné suite à l’époque.
Récemment, une nouvelle offre de 250 000 euros a été soumise aux Bâtiments de France qui ont dit oui pour la vente.
Par obligation légale, ils ont informé l’agglomération de cette vente, qui a alors fait valoir son droit de préemption.
Le bâtiment se compose notamment de trois logements d’une surface totale de 800 m2, d’une salle coffre-fort et d’une salle de comptage.
L’agglomération souhaiterait y installer les archives communautaires. D’autres projets sont également à l’étude comme le transfert de la pépinière d’entreprises située place de la Gare. « Cette opération à 250 000 euros est une très belle opportunité », estime Gil Avérous.
Autre point abordé lundi soir, les élus voteront une demande d’exemption de l’application de l’article 55 de la loi SRU au préfet. Cet article impose l’obligation pour certaines communes de disposer d’un taux minimum de logements sociaux.
L’agglomération souhaiterait exempter les communes d’Ardentes (12,24 % de logements sociaux), Châteauroux (39,23 %), Déols (22,73 %), Le Poinçonnet (8,21 %) et Saint-Maur (12,80 %). « La tension sur la demande de logement social ne justifie pas la soumission au dispositif SRU », explique Gil Avérous.