Fil info
16:38Par contre, cette année, l' n'est plus là pour publier une photo de la commémoration au monument de l'e… https://t.co/euZNNcnbwt
14:55RT : Donner plutôt que vendre ou jeter, en quelques clics https://t.co/NbfaHrTj7k https://t.co/KCSKlGehoP
14:54RT : Séisme dans le sud-est : quatre blessés dont un grave (nouveau bilan préfectures) https://t.co/yxerv4pHvG
14:52RT : Après la démission d’Evo Morales, la Bolivie plonge dans l’inconnu https://t.co/bdeqjA64kS
14:48RT : Le commandant des forces armées avait exigé la démission de . Cette démission aux allures de coup d’Etat n’… https://t.co/p62tAQPYwp
14:47RT : « Le vinyle, on a commencé avec, on finit avec » : à Limoges, deux copains disquaires ont ouvert leur magasin il y… https://t.co/ZC45kNiNe2
14:40RT : Au lendemain des élections législatives qui ont vu un essor massif du parti fasciste Vox, des manifestants bloquent… https://t.co/CFZb5qTIrZ
14:38RT : Mardi 12 Novembre, disons stop à la précarité étudiante ! https://t.co/7gnj4omXPu
14:36RT : "Ce canard c'était un patrimoine, c'était le quotidien de la classe ouvrière" Georges Châtain, journaliste à l'écho… https://t.co/CTqnpWhBoL
14:35RT : Disparition de l'Echo Dordogne. Pour Germinal Peiro : "un signal inquiétant pour le pluralisme des idées (...) Il… https://t.co/UEaWHp8gIO
14:33RT : Hommage mérité pour une personne discrète et fidèle à la table de presse et à son métier de journaliste depuis tant… https://t.co/QnpGmShQ7q
14:27RT : Durant 33 ans, Gérard Raymond, mon ex-collègue du service des sports de n'a loupé qu'un seul match de ch… https://t.co/i34BFuY9RV
10:20VIN de PAILLE : attaqués par le Jura, les Vins de Corrèze conservent leur A.O.C. “Vin de paille”… https://t.co/aOKncVxOlk

L'autodiscipline ne suffit plus dans la zone bleue

Stationnement

Lasse de tenter de convaincre les conducteurs de ne plus garer longtemps leur véhicule dans la rue nationale, qui est l'artère principale et commerçante de la cité, la municipalité a créé à compter du 25 février 2014, une zone délimitée, courant de la rue Alphonse Fleury à la place de l'hôtel de ville et comprenant celle-ci. Cette zone dans laquelle chaque chauffeur de passage est obligé de  se munir d'un disque spécifique gratuit (trois mille ont été commandés), que l'on peut demander dans un magasin ou à la mairie, et de quitter son lieu de stationnement au bout d'une heure et demie au maximum (du mardi au samedi de 9 h à 12 h et de 14 h à 18h), a été clairement indiquée. Cela par la pose de panneaux, de bandelettes bleues, et surtout par un marquage à la peinture de même couleur, au sol et sur une partie de ce que l'on nomme le mobilier urbain.

Jusqu'à présent, ce dispositif n'avait qu'une valeur pédagogique et la sanction envers les récalcitrants n'était que la découverte d'un petit mot d'avertissement déposé par l'un ou l'autre des deux policiers municipaux dont dispose la ville.

Il convient de signaler que beaucoup de gens ont bien " joué le jeu " lors du lancement de cette opération qui a pour objectif de permettre à quiconque, venu d'une commune voisine ou touriste intéressé par le patrimoine local, veut faire quelques emplettes, chercher un document auprès des services de la mairie, s'informer à l'office de tourisme, de pouvoir garer aisément son véhicule. Hélas, il a été dûment constaté que cette louable "autodiscipline" n'a plus été appliquée à partir de l'été dernier.

En conséquence à partir du lundi 5 janvier, la répression va devoir succéder à la très longue période d'essai de conviction par de simples paroles puis à dix mois de prévention. Cette zone bleue s'étendra bientôt jusqu'aux feux de la place de la République. Pour les contrevenants, l'amende infligée par la police municipale ou par la gendarmerie sera de 17 €. 
 

Originals Campus