Les talents de Maurice mis en lumière

Autant que les talents acquis auprès d'une famille bourgeoise, grâce à des précepteurs et singulièrement auprès du peintre Eugène Delacroix, la profondeur humaine de Maurice Sand fait mieux qu'apparaître dans ses lettres à sa mère, dans les preuves de ses passions pour l'écriture, le théâtre de marionnettes, plus encore que dans l'entomologie, la géologie... Incarnés de manière quasi exclusivement féminine, la commission municipale de la culture, le service culturel de la ville, le musée George Sand et de la Vallée noire, les fonds patrimoniaux, soutenus opportunément par une chercheuse québécoise, donnent en ce moment une dimension étendue à un personnage qui n'a pas vécu uniquement dans l'ombre de la « bonne dame de Nohant ». Ce jusqu'au 1er octobre au château d'Ars, à proximité de La Châtre, par le biais d'une exposition titrée « Maurice Sand, une science de la chimère », assortie de visites commentées et d'animations pour les enfants.

Entrée : 3 e, 2 e tarif réduit, gratuite jusqu'à 18 ans.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.