Fil info
22:44International : Gênes : derniers espoirs pour trouver des survivants -> https://t.co/X0fRad7Swd
22:40International : Tunisie : projet de loi pour l’égalité homme-femme -> https://t.co/9Vv7h9uXiF
20:47 Bravo à la Fondation. On ne sait plus quoi… https://t.co/BMEuydKenx
19:58Neuvic : Le revenu des producteurs en débat -> https://t.co/JTLNaLugAJ
19:41Atur : En mémoire des martyrs de la brigade Alsace-Lorraine -> https://t.co/wHO9v114e1
19:36Bassillac : La mémoire d’André Debet honorée -> https://t.co/Z1clq7lB5D
18:35Indre : [intégral] Rendez-vous nocturne avec les professionnels du Bien-être -> https://t.co/FVuEzFTWr6
18:33Indre : Il raconte le stage vu de l’intérieur -> https://t.co/IUd4PG9Zb4
12:35 Bravo aux personnes qui ont su expliquer e… https://t.co/9tuDJI9CfA
12:00 cérémonies du 15 août. Nathalie Marcillac interpréte le Chant des Partisans https://t.co/MXjx7zpgmt
11:34 cérémonies du 15 août défilé avec l'harmonie Sainte Cécile https://t.co/1OFVeU0BuU
11:25Un nouvel article sur le chantier d'Eymet 😃 Merci ! https://t.co/15uxHbgEFG(p%C3%A9rigueux/LEcho-Dord… https://t.co/TSlKHuIGbD

Un an de chantier pour 14 pavillons de briques et de tuiles

Au n°195 de la rue Nationale, là où 14 pavillons sont dans le premier cours de leur érection, lundi à 11 h, sous une pluie qui a heureusement diminué d'intensité, une trentaine de personnes a assisté à la pose symbolique de la première pierre (en fait d'une brique, matériau choisi), avec l'ajout d'un tuyau de métal dans lequel avaient été glissés les paraphes des personnalités présentes.
Parmi ces personnalités signataires, s'activant manuellement auprès des bailleurs sociaux et de l'architecte Charles Oliviero, citons Patrick Judalet, maire de La Châtre et président du syndicat mixte du pays de La Châtre en Berry, Nicolas Forissier, député et conseiller régional, Kaltoum Benmansour, conseillère régionale, François Daugeron, président de la communauté de communes de La Châtre et Sainte-Sévère-sur-Indre, Pascale Silbermann, sous-préfète, plusieurs conseillers municipaux castrais, Mathieu Monnerie et Marc Touchet, respectivement directeur du service technique et directeur général des services de la ville de La Châtre. La rue qui doit être percée entre les 14 pavillons qui seront achevés dans un an devant porter le nom de Georges Raveau, sa descendante, Isabelle Jacono-Raveau, était également venue en voisine puisque sa demeure se situe tout près.
Cette manifestation terminée, chacun a été invité à entendre quelques allocutions dans la salle d'honneur de l'hôtel de ville. Une pleine satisfaction s'exprimait alors dans la perspective de voir surgir, selon Kaltoum Benmansour « après démolition, un ensemble répondant aux besoins de la population, pour laquelle ce sera un luxe qui s'accompagnera d'une économie d'énergie. En tous cas, ce sera beaucoup plus rentable que ce qu'on connaît aujourd'hui en matière de logements, et se situera près de belles bâtisses (d'anciens hôtels particuliers, NDCL). Courage à ceux qui s'attellent à ce chantier. »
Des petites tuiles
sur le toit
Pour Nicolas Forissier, cela se révèle être « le résultat de longues négociations et d'un montage adéquat, qui aboutiront à un aménagement urbain assorti d'options au plan de l'environnement. Il s'agit d'une réponse à une demande sociale, qui contribuera à une amélioration de la qualité de la vie. Pour l'intégration dans le paysage urbain de ces pavillons et en relation avec les trois architectes des Bâtiments de France qui se sont récemment succédé, j'ai demandé que les toits soient couverts de petites tuiles. Cette opération s'inscrit dans une volonté d'éviter l'étalement urbain en périphérie en réutilisant des terrains en friches et des bâtiments abandonnés en centre-ville, afin de gagner en nombre d'habitants. »
Pascale Silbermann a déclaré : « Malgré les critiques à son sujet, je trouve toutefois que l'État arrive à faire des miracles ! Il a énormément de talent, n'est pas rancunier, et n'a pas d'état d'âme lorsqu'il nous faut permettre à des gens jeunes ou anciens qui ont des moyens modestes d'avoir un logement proche de leur travail, de commerces, de centres de soins », comme c'est le cas ici.
Pour la construction de ces 10 logements de « type 3 » et 4 de « type 2 » comportant pareillement un jardinet et un garage, le coût global s'élèvera à 1 666 329 euros, la somme avancée par le bailleur social étant amoindrie par une subvention de 27 000 euros de la part de l'État et une subvention de 43 000 euros de la part de la Région Centre-Val de Loire, la municipalité de La Châtre se portant garante de cette opération.
À noter que soixante personnes se sont d'ores et déjà montrées intéressées par la location d'un des pavillons...
Denis Bonnet

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.