ADAR-Civam : session de création le 22 janvier

Reconduits depuis une huitaine d'années en présence de 6 à 12 personnes (nombre maximal, l'espace dévolu n'en permettant pas davantage), des ateliers dits « de la création » sont proposés sans aucune contrepartie financière par l'ADAR- Civam* à tout porteur d'une idée, d'un projet, tendant vers le démarrage d'une entreprise à but commercial, artisanal, agri-pastorale... (liste non exhaustive).
Ces personnes sont d'ailleurs une cinquantaine en moyenne à franchir le seuil de locaux demandant d'abord de grimper un raide escalier qui aboutit à des bureaux sis au troisième étage de l'hôtel du chevalier d'Ars dans lesquels ils peuvent rencontrer un conseiller. Il s'agit dans ce cas et le plus souvent d'Olivier Benelle, lequel œuvre entre autres en liaison avec les chambres consulaires et en l'occurrence avec le soutien pécuniaire du fonds européen de développement économique et régional (Feder) et le conseil régional Centre-Val de Loire.
Il ressort qu'environ 33 % des participants obtiennent ensuite satisfaction tandis que d'autres usagers continuent leur cheminement vers l'autonomie, sachant dorénavant où et à qui pouvoir exposer un constat ou un problème ; qu'ils seront attentivement écoutés ; et bien avisés.
En ce début d'année, Olivier Benelle invite à nouveau tout habitant du Boischaut Sud atteint par une passion, un désir d'indépendance, ou ayant besoin d'affiner un objectif professionnel, à participer à une réunion de concertation. Celle-ci aura lieu le lundi 22 janvier, à 9 h 30, dans les locaux de l'ADAR. Les dates des ateliers dénommés « Créer en confiance » seront alors fixées en commun.
Six modules
Indiquons que ces sessions sont divisées en six modules ainsi détaillés :
- définir son projet (faisabilité, viabilité, cohérence du projet, adéquation au territoire)
- élaborer et utiliser un tableau de bord (viabilité, outils de gestion économique et financière)
- se lancer (communication et actions commerciales, démarches administratives, recherche de financement, importance du réseau)
- s'organiser au quotidien (conditions favorables pour créer et développer son activité, habitudes personnelles, gestion des partenariats, coopération, mutualisation)
- adéquation entre la personne, le projet, le territoire (approfondissement de la connaissance de l'environnement, des ressources locales, aidant à faire des choix pertinents, à savoir situer les interactions, les réseaux...)
- et en dernier lieu, exigeant une inscription, une ultime séance donnera des éclaircissements au sujet de la protection sociale des indépendants.
Lors d'un point de presse qui s'est déroulé vendredi matin en présence d'Olivier Benelle, cette démarche à caractère éminemment sociale a été louée par Brigitte Moreau, laquelle a trouvé une pleine satisfaction l'année dernière au cours d'un de ces « ateliers de la création ». Connue pour être depuis trois ans la présidente d'une association dénommée « Sifaka diadema » appliquant la solidarité à l'égard des gens de l'île de Madasgascar, Brigitte Moreau est née à La Châtre il y a 58 ans. Habitante de Montipouret après avoir vécu et travaillé à Châteauroux dans le cadre d'une administration (en charge des relations extérieures et formatrice à l'Urssaf), elle a quitté son poste par rupture conventionnelle. Cela afin d'assouvir sa passion des nouveaux horizons, se faisant accompagnatrice de touristes en Europe et aux quatre coins du monde. Mais avec à la clé beaucoup de choses à apprendre. Ce que l'ADAR lui a facilité : « Je gagne beaucoup moins de sous, mais je suis bien », nous a-t-elle signifié en souriant.
Denis Bonnet

Renseignements:
ADAR-Civam, 10 rue d'Olmor 36400 La Châtre.
Olivier Benelle, téléphone 02 54 48 08 82, courriel benelle.adar.bs@orange.fr
*ADAR-Civam : association pour le développement agricole et rurale - centre d'initiatives pour la valorisation de l'agriculture et du milieu rural.